Animaux de compagnie

Eco-pâturage, le succès grandissant des tondeuses sur pattes

L'entretien des extérieurs enherbés 100% naturel !

Des moutons au pied d’un immeuble ou sur une pelouse publique : il y a dix ans, ce paysage était inimaginable. L’éco-pâturage n’est pourtant plus incongru, au contraire. Les herbivores font un travail qu’une tondeuse mécanique est incapable de faire.

Définition de l’éco-pâturage ou écopastoralisme

L’éco-pâturage est l’entretien d’un espace enherbé en y laissant paître des animaux. Cette pratique ancestrale représente aujourd’hui une alternative écologique à la tonte mécanique et aux désherbants chimiques. L’éco-pâturage peut également être utilisé en complément de la tonte mécanique dans les zones difficiles.

L’éco-pâturage se pratique dans les espaces clos en milieux urbains et péri-urbains. L’objectif n’est pas économique, mais la restauration de ces milieux en limitant les effets négatifs sur la biodiversité et en termes d’émission de CO2.

Les moutons et chèvres sont les herbivores les plus courants de l’éco-pâturage. Mais selon les terrains, il peut s’agir de vaches ou chevaux.

Les avantages de l’éco-pâturage

L’éco-pâturage a de nombreux avantages écologiques : il évite la pollution des sols occasionnés par les traitements phytosanitaires et la destruction des habitats naturels par les tontes mécaniques.

L’éco-pâturage a tous les bénéfices de l’élevage extensif : les animaux ne tassent pas le sol, leurs déjections se dégradent vite et jouent un rôle à la fois de fertilisant et de micro-habitats pour le développement de champignons, leurs pelages et sabots contribuent à l’équilibre de la diversité en transportant les graines.

L’éco-pâturage participe au maintien du label ISO14001 (réduction des impacts environnementaux de la Direction de la Nature, des Paysages et de la Biodiversité) et est éligible à la gestion des sites Natura 2000.

Parallèlement, cette pratique permet la gestion en agroforesterie, associant arbres et animaux.

Le silence !

Un mouton qui broute ne fait pas de bruit. Cela fait une agression sonore de moins et une source d’apaisement en milieu urbain.

Le lien social se développe

Lorsque des moutons désherbent le pourtour d’immeubles, cela change l’ambiance. L’expérience a été faite par le bailleur social Haute-Savoie Habitat, où la cohésion sociale en a bénéficié.



Trois chèvres broutant dans un champs
Quel animal pour l’éco-pâturage ?

Comment fonctionne l’éco-pâturage ?

Pour les entreprises

En France, 150 entreprises font appel à l’éco-pâturage.

Il y a aussi des entreprises qui se créent pour louer les services de leurs tondeuses écologiques : à titre d’exemple, en Charente, un couple de plombier chauffagiste de formation, et d’œnologue et vigneronne a acheté des moutons pour en louer les services. Entreprises et particuliers font appel à cette nouvelle entreprise.

Collectivités territoriales : comment faire de l’éco-pâturage ?

Depuis le 1er janvier 2017 en application de la loi, les collectivités locales n’ont plus le droit d’utiliser des herbicides sur les espaces publics. Aujourd’hui, plus de 350 collectivités publiques recourent à l’éco-pâturage, en faisant appel à un prestataire issu du monde agricole, à un berger urbain, un professionnel du paysage, une ferme pédagogique ou encore une association environnementale.

Parmi les avantages, ces prestataires sont soumis à la réglementation ayant trait au bien-être animal (articles 1243 du code civil et L.214-1 du code rural et de la pêche maritime).

L’éco-pâturage s’est d’ores et déjà développé à Lille, Montpellier, en Normandie. Mais il existe aussi en région parisienne.

L’éco-pâturage en Ile de France aussi !

A Paris, l’éco-pâturage est pratiqué aux Archives de Paris (boulevard Sérurier, dans le 19ème arrondissement), au Parc Floral dans le bois de Vincennes, et au centre de production horticole de la Ville de Paris à Rungis.

Eco-pâturage et sensibilisation à l’environnement

La tonte des moutons n’est pas la moindre des attractions pour les urbains, petits et grands.
À Montpellier, les enfants des écoles et centres de loisirs sont sensibilisés à la biodiversité par le biais de visites de sites entretenus par des animaux. L’éco-pâturage est un exemple très concret de la prise en compte de la contrainte écologique dans l’environnement urbain.

Dans la région de Dieppe, en Seine-Maritime, c’est un projet d’éco-pâturage de grande envergure, qui a vu le jour : grâce à la collaboration d’un bailleur social et d’une association spécialisée dans la gestion éco-responsable des espaces verts, une soixantaine de bovins et de caprins paissent sur 5 hectares répartis en 13 sites. Depuis, les associations de quartier organisent des journées de sensibilisation et de tonte, qui sont une occasion souvent unique d’être en contact avec des animaux.

Quels animaux pour pratiquer l’éco-pâturage ?

De races rustiques

L’autre intérêt de l’éco-pâturage est qu’il rend un véritable intérêt à des races rustiques, que le manque d’utilité économique avait voué à la disparition. Elles doivent être résistances aux aux aléas de la météo et ne pas avoir besoin d’apports en foin ou en concentrés pour leur alimentation : seulement l’herbe !

Les moutons pour l’éco-pâturage

Le mouton est la tondeuse écologique la plus répandue. C’est le cas de l’emblématique mouton d’Ouessant, à la fois docile, de taille idéale pour les parcs et jardins (50 cm au garrot) et résistant aux rudesses du climat.

Un peu plus grand, le Lande de Bretagne est très prisé pour sa capacité à limiter les ligneux-épineux.

éco-pâturage : chèvres mangeant des herbes et fleurs jaunes dans un champs
La chèvre : excellente tondeuse écologique !

Les chèvres pour l’éco-pâturage

Les chèvres sont d’excellentes débroussailleuses des petits terrains pentus, accidentés et des sous-bois forestiers. Trois races font un très bon travail :

  • la chèvre des Fossés,
  • la chèvre du Rove
  • la chèvre Poitevine.

Dans le Var, la chèvre du Rove est louée par les collectivités publiques pour venir à bout des ronces, dont les épines rendent certains sites inaccessibles aux pompiers. Une prévention très efficace contre les incendies.

Les équidés aussi !

Côté grands espaces, le cheval Camarguais dans les marais ou cheval Pottok pour les terrains montagneux sont de bons acteurs de l’éco-pâturage. Plus généralement ,les équidés – cheval, poneys et ânes – ont besoin de grands espaces et surtout de friches et sols non pollués, car ils risquent de tomber malades. Il faut donc dépolluer avant d’en faire le meilleur ami écologique de l’Homme.

Sans oublier les bovins

Rien de tel qu’une vache de race Salers ou une poilue Highland Cattle pour désherber de grands terrains. Inconvénients, ces bovins piétinent le sol, si bien qu’ils ne sont pas adaptés à tous les sols. Et leurs bouses sont émettrice de méthane.

Quel est le tarif d’un éco-pâturage ?

Au fait, combien coûte la location de tondeuses écologiques ? En l’occurrence, l’éco-pâturage n’a rien inventé : les tarifs sont généralement dégressifs en fonction des surfaces.

Mais en moyenne, il faut compter 1 €/m² par an pour une surface de 2000 m², 10 centimes/m² pour une surface de plus d’un hectare.

JARDIN ECOLOGIQUE
Prix: 9,95 €
Prix mis à jour le 27-05-2022 à 1:03 AM.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page