featuredMaison au naturel

Déshumidificateur d’air : nos conseils pour bien le choisir

Pour dire adieu à l’excès d’humidité

Idéalement, le taux d’hygrométrie de votre intérieur devrait être compris entre 40 et 60 %. Si vous souffrez d’un trop-plein d’humidité, le déshumidificateur d’air peut vous aider à résoudre le problème. Comment faire son choix parmi les différents modèles ? Quels sont les plus efficaces ? On fait le point.

Déshumidificateur d’air pour la maison : c’est quoi exactement ?

Un déshumidificateur d’air est un dispositif chimique ou électrique visant à restaurer un taux d’hygrométrie normal dans son intérieur. Son rôle consiste à absorber l’humidité excessive pour restaurer une atmosphère saine dans la maison.

Rappelons tout de même qu’une humidité trop importante peut causer à terme des dommages matériels dans le logement (apparition de moisissures, décollage du papier peint…) mais aussi dégrader la santé de ses habitants (problèmes respiratoires, douleurs rhumatismales…).

Quel est le meilleur déshumidificateur ?

Il existe plusieurs types de déshumidificateur, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Passons en revue les différents mécanismes en vigueur.

Absorbeur d’humidité chimique

Discret et économique, l’absorbeur chimique ne requiert aucun branchement électrique. Il s’articule autour d’un bac refermant généralement du silicagel (gel de silice) qui absorbe l’excès d’humidité ambiante. Celle-ci est ensuite convertie en eau qui est alors stockée dans le réservoir.

S’il séduit par son petit prix, son format mini et son côté non énergivore, son efficacité reste relativement limitée. Il pourra tout de même trouver sa place dans une pièce peu ou modérément humide.

Déshumidificateur d’air à absorption

Largement inspiré du principe du déshumidificateur chimique, le déshumidificateur d’air à absorption (ou assécheur d’air) s’en distingue essentiellement par son branchement sur secteur. Sa soufflerie attire ainsi l’air vers le gel de silice.

Plus puissant que son homologue chimique, il reste relativement économique et peu bruyant. Il fonctionne de manière optimale dans les environnements plutôt frais (autour de 15 °C) et modérément humides (autour de 70 %).

Homme vidant la cuve d'un Déshumidificateur d'air à absorption blanc
Déshumidificateur d’air à absorption

Déshumidificateur d’air à compresseur

Pour les situations plus extrêmes, le déshumidificateur d’air à compresseur (ou à condensation) est l’arme ultime. Son mode de fonctionnement diffère sensiblement : son ventilateur aspire l’air humide et le condense pour en extraire l’eau. L’air asséché est ensuite chauffé puis restitué dans la pièce.



Doté d’une efficacité redoutable dans les pièces très humides et par températures élevées, il reste compact et mobile grâce à ses roulettes souvent intégrées. Il souffre cependant de deux inconvénients majeurs : son prix… et son bruit !

Est-ce qu’un déshumidificateur d’air est efficace ?

Oui, à condition de bien le choisir ! Avant de vous lancer tête baissée dans un achat, nous vous conseillons de répondre au petit questionnaire suivant pour cerner vos besoins :

  • Quel est le volume d’air de la pièce concernée, ou a minima sa surface ?
  • Quelle valeur atteint votre taux d’hygrométrie actuellement ?
  • Quelle est la température moyenne de la pièce ? Reste-t-elle constante ou est-elle soumise à variations (comme la salle de bain par exemple) ?
  • Votre déshumidificateur est-il destiné à une résidence principale ou secondaire ?

Pour départager les différents modèles, veillez ensuite à examiner attentivement les caractéristiques du produit.

La capacité d’extraction d’eau

Comme son nom l’indique, la capacité d’extraction d’eau correspond à la quantité d’eau que le déshumidificateur peut extraire sur une certaine durée (par heure ou par jour). Elle est généralement calculée dans une pièce exposée à 80 % d’humidité et chauffée à 30 °C. Bien entendu, plus le dispositif est performant, plus elle est élevée !

Besoin de quelques repères ? Pour un usage domestique ou une pièce moyenne, une capacité entre 5 et 30 litres/jour semble raisonnable.

La portée

Elle donne généralement la surface en m² couverte par l’appareil, mais peut également être exprimée comme un volume en m3. D’où l’importance de connaître les dimensions de la pièce que vous souhaitez traiter !

Le nombre de vitesses

Bon à savoir : l’efficacité du déshumidificateur augmente en même temps que l’élévation de la température. Il n’est donc pas toujours nécessaire de le faire tourner à plein régime. Pour jongler plus finement avec la puissance du ventilateur, certains modèles électriques disposent ainsi de plusieurs vitesses. Pratique pour faire des économies d’énergie… et accorder un peu de répit aux oreilles au passage.

L’hygrostat

On peut le comparer au thermostat de l’humidité. Grâce à cet équipement supplémentaire, vous pouvez paramétrer le taux d’hygrométrie que vous désirez pour votre pièce. Selon les modèles, il peut être manuel ou automatique. Le déshumidificateur s’enclenche ainsi de lui-même si nécessaire.

Le niveau sonore

On le sait, le modèle à compresseur n’excelle pas par son silence. Son niveau sonore doit donc être mis en balance avec son efficacité. Sachez néanmoins que certains modèles présentent un mode silencieux (low ou sleep) permettant d’abaisser leur volume pendant la nuit – et inéluctablement leurs performances.

Le système d’évacuation

Si certains déshumidificateurs recueillent l’eau dans un bac, d’autres nécessitent une évacuation extérieure. Cette installation plus complexe évite de devoir vider régulièrement le réservoir : un point à prendre en compte si vous vous absentez pendant une longue durée. À noter que certains appareils à bac interrompent leur fonctionnement une fois saturés.

Le mot "Humidity" (humidité) inscrit au doigt sur une vitre embuée
Nos conseils pour lutter contre l’humidité

Déshumidificateur d’air pour salle de bain

Prenons l’exemple d’une pièce naturellement en proie à l’humidité : la salle de bain ! Au vu des contraintes d’espace, préférez un dispositif compact et léger. Côté efficacité, penchez pour un modèle performant, capable d’absorber rapidement une grande quantité d’humidité.

Toutefois, si vous excédez de peu la barre fatidique des 60 % et ce uniquement par temps froid, un absorbeur chimique suffit amplement.

Où acheter un déshumidificateur d’air ?

Si vous envisagez d’acheter un déshumidificateur, rendez-vous dans les magasins de bricolage ou dans les enseignes d’électroménager. Vous trouverez également votre bonheur sur les sites de e-commerce qui en proposent une gamme relativement étendue.

Comment déshumidifier une pièce ? Quelques conseils en plus

Lutter contre l’humidité, cela passe aussi par mener quelques actions préventives. Pensez notamment à :

  • employer des peintures anti-humidité dans les lieux les plus sujets à l’humidité (cuisine, salle de bain…) ;
  • veiller à la bonne isolation de votre logement ;
  • renouveler l’air fréquemment (via une aération ou une ventilation mécanique) ;
  • utiliser une hotte aspirante lorsque vous cuisinez.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page