La dermatite, soulager cette plaie au quotidien

Tout savoir sur cette inflammation

By Pascale

Dermatite

Très souvent, une dermatite ne se soigne pas du jour au lendemain. Le moyens pour la soulager existent pourtant, après avoir été clairement identifiée par un diagnostic médical.

Comment reconnaître une dermatite ? Définition

C’est une inflammation des couches superficielles de la peau. Elle n’est pas contagieuse.

Ses symptômes cutanés sont un prurit, des cloques, un érythème (rougeur), un œdème et souvent un suintement, des croûtes et une desquamation.

Elle s’accompagne également de mal-être, nervosité ou inquiétude.

Le terme de dermatite désigne en réalité différents types de dermatites, dont cinq d’entre elles sont les plus courantes.

Les principaux types de dermatite

Dermatite atopique ou eczéma

Eczéma atopique, également appelée neurodermatite, est l’affection chronique de la peau la plus fréquente. Il s’agit d’une réaction allergique de la peau, favorisée par un terrain génétique propice aux allergies.

En effet, jusqu’à 70% des enfants atteints d’eczéma chronique ont un parent du premier degré du premier degré (père, mère, frère ou sœur) qui en a été lui-même atteint.

Dans ce cas, l’individu sécrète les mêmes anticorps “IgE” qu’en cas d’allergie, ces anticorps spécifiques créés par erreur par le système immunitaire en présence de substances (pollen, poils d’animaux, etc).

Par ailleurs, la peau est dépourvue du film hydrolipidique qui la protège naturellement, ce qui permet aux molécules allergisantes de la traverser et d’entrer en contact avec les cellules de défense immunitaire cutanées. La réponse de l’organisme est la réaction inflammatoire inadaptée qu’est l’eczéma.

Elle touche principalement le jeune enfant dès l’âge de 3 ans (eczéma du nourrisson). Elle évolue par poussées, puis a tendance à se résorber à l’adolescence. En certains cas, elle peut toutefois persister au stade adulte.

Au stade adulte, la dermatite atopique peut prendre une forme particulière, le prurigo, qui se manifeste par des nodules qui démangent fortement sur l’ensemble du corps.

Dermatite de contact

Contrairement à l’eczéma, la dermatite de contact est une réaction inflammatoire qui n’a pas d’origine héréditaire. Il en existe deux types : irritative et allergique.

Plus fréquente, l’irritative est causée par diverses substances (produits chimiques en milieu professionnel (métiers du bâtiment, professionnels de santé, coiffeurs, horticulteurs), détergents, solvants, crèmes), tandis que la forme allergique est due à la présence d’anticorps “IgE”.

Parmi les substances couramment allergènes, le nickel présent dans certains bijoux, les composants de certains vêtements (latex, etc), les parfums de cosmétiques, savons et shampooings.

La forme contact se manifeste par des éruptions cutanées de type boutons et/ou ampoules, brûlures, picotements, gonflements de la peau et rougeurs.

démangeaison et desquamation

Dermatite séborrhéique

Ni héréditaire, ni allergique, la dermatite séborrhéique n’a pas d’origine toujours évidente. Elle serait une réaction au stress ou encore la traduction d’un trouble hormonal voire neurologique.

Fréquente chez le nouveau-né sous forme de croûtes de lait, chez l’adulte se manifeste par des croûtes, pellicules, écailles grasses et blanches ou jaunâtres au niveau du cuir chevelu, des aisselles et des sourcils, voire rougeurs et perte de cheveux.

Dermatite de stase

Aussi appelée eczéma variqueux, c’est une inflammation généralement de la peau des membres inférieurs, liée à des problèmes de circulation tels que l’hypertension veineuse.

Plus répandue chez les femmes d’un certain âge, elle se manifeste par des boutons, de l’eczéma, des ulcères au niveau des chevilles et des tibias. Elle est souvent le symptôme d’une insuffisance veineuse, elle-même liée à une insuffisance cardiaque.

Le traitement est à la fois topique et général, avec compression et élévation des jambes.

Dermatite nummulaire

Aussi appelée eczéma nummulaire, c’est une réaction allergique souvent d’origine héréditaire. Elle se manifeste par des taches circulaires suppurantes et des squames, principalement sur la face extérieure des bras et des jambes, et sur les fesses.

Il a été constaté que cette forme touche surtout les personnes d’âge mûr. Et parmi celles-ci, celles déjà sujettes au rhume des foins ou à l’asthme.

Comment reconnaître la dermatite ?

Il y a une différence entre une éruption cutanée localisée et passagère, avec une dermatite qui mérite le diagnostic d’un dermatologue pour être soulagée et soignée.

Selon notre âge et état de santé, certains symptômes doivent alerter. Ainsi de la forme de stase, ce d’autant que la personne âgée est moins en alerte sur les symptômes significatifs de son état général.

Des rougeurs, du prurit, des suintements, des cloques, croutes, gonflements et un épaississement de la peau en sont autant de symptômes plus ou moins développés.

eczema chez le nourisson

La dermatite chez le nourrisson

Chez le bébé et le jeune enfant, la forme atopique implique bien sûr de scrupuleusement suivre les prescriptions et conseils médicaux. En outre, il est important de ne pas ajouter à l’irritation de la peau du bébé, en ne lui faisant prendre qu’une douche quotidienne à l’eau tiède, en recourant à des pains dermatologiques sans savon, en le séchant sans le frotter mais en le tamponnant doucement.

Habillez-le de vêtements en coton, que vous laverez sans assouplissants chimiques et rincerez abondamment.

Appliquez sur la peau une crème hydratante propre à restaurer la barrière de la peau, surtout en hiver, saison où la peau a tendance à se dessécher. En revanche, lors des poussées inflammatoires, ne pas appliquer de crème sur les zones touchées.

Comment guérir d’une dermatite ? Est-ce possible ?

Comme toute maladie chronique inflammatoire, elle ne se guérit pas. Mais dans 75% des cas, elle rentre dans l’ordre avant l’âge de 10 ans. Si elle persiste au stade adulte, elle se soulage en régulant la réponse immunitaire et en luttant contre l’inflammation, qui permettent d’espacer les crises et d’en réduire l’intensité.

dermatique atopique chez le jeune enfant

Dermatite : les traitements naturels

Certaines plantes sont bénéfiques à la peau. Ainsi de l’aloé vera, dont les vertus antibactériennes et antimicrobiennes préviennent les infections d’une peau trop sèche, et aident à cicatriser les lésions cutanées. Préférez le gel d’aloé vera exempt de conservateurs et d’alcool (à l’effet desséchant), et testez-le en petite quantité sur un point local de la peau.

Par ailleurs, les huiles végétales hydratent la peau. C’est le cas de l’huile de tournesol qui hydrate la peau et soulage l’inflammation et les démangeaisons, de l’huile de coco vierge, très efficace sur la peau des jeunes enfants atteints d’eczéma, ou encore d’huile de nigelle qui prévient les infections.

A noter toutefois que les traitements naturels à base de plante n’exonèrent pas d’un diagnostic et d’un traitement de fond médical.

2 réflexions au sujet de “La dermatite, soulager cette plaie au quotidien”

  1. « Comment guérir d’une dermatite ? Est-ce possible ?
    Comme toute maladie chronique inflammatoire, elle ne se guérit pas. Mais dans 75% des cas, elle rentre dans l’ordre avant l’âge de 10 ans.  »

    bonjour,
    vous pourrez trouver la raison pour laquelle il semble que tout rentre dans l’ordre dans le livre du docteur Seignalet : « l’alimentation ou la 3eme médecine ». vous y
    découvrirez aussi que les maladies inflammatoires peuvent se guérir.
    très bonne journée à vous.
    jx.

    Répondre
  2. précision suite à mon précédent message : pour ceux qui n’aurait ni l’occasion ni le temps de lire ce livre, je connais plusieurs bébés qui ont pu guérir rapidement suite à une éviction complète des produits laitiers. Une amie a réussie à trouver un lait alternatif accepté par bébé (modilac expert riz).
    pour les mamans qui allaitent, l’éviction totale des produits laitiers m’a permis de soulager mes enfants des coliques et régurgitations. Un écart alimentaire de la part, et c’était une « nuit difficile pour bébé » 48h plus tard.
    en espérant que mon témoignage puisse aider les parents à soulager la dermatite et autres maux de leurs enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire