Actualitéfeatured

Decos, l’entreprise qui bannît le papier

Aux Pays-Bas, la société Decos, éditrice de logiciel informatique a fait le choix de bannir tous les papiers et de passer au tout numérique. Le P-DG, Paul Veger explique que ce choix est motivé par des raisons écologiques.

UN SUJET INTÉRESSANT : Le véritable coût des prospectus et dépliants publicitaires

Cette décision a demandé quelques aménagements dans le quotidien des employés. Sur les bureaux, il n’y a plus de papier volant et plus d’imprimante. Lors des réunions, personne n’a des crayons et blocs-notes, ceux-ci ont été remplacés par des tablettes numériques. Une pour chaque employé (180 au total), ce qui a eu un certain coût financier. De plus des logiciels ont été spécialement conçus pour éviter de gaspiller du papier, comme un « organiseur de réunions ».

Cette politique « sans papier » est menée jusqu’au bout. Les partenaires de l’entreprise sont avertis qu’elle est passée au tout numérique et ceux qui envoient encore des courriers papier se les voient retourner. Decos en reçoit donc de moins en moins ! Autre changement radical : le directeur veut également bannir le papier hygiénique dans les toilettes. Pour cela il a installé des WC japonais qui utilisent un système sans papier !

IDÉE DECO : Recyclage créatif d’un rouleau de papier toilette

Le résultat ? Les bureaux sont plus aérés, il y a beaucoup moins d’armoires et autres placards car il y a peu de choses à stocker. Les locaux donnent l’impression d’être plus spacieux, la circulation est plus facile et agréable.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer