Le cyclotourisme : tout sur le tourisme à bicyclette

Le cyclotourisme signifie le tourisme à bicyclette. Son principe ? Partir à la découverte des paysages et des différentes populations à vélo. Il s’agit d’une activité de loisir et non compétitive dont le but est d’utiliser seulement le vélo comme moyen de transport pour se balader et ainsi découvrir les paysages qui vous sont offerts.


Si vous aussi, vous souhaitez tentez l’expérience du cyclotourisme, cet article est fait pour vous ! Retrouvez ici, la définition, les équipements nécessaires et les types de vélos adéquats pour cette activité ainsi que quelques conseils pour bien voyager à bicyclette.

Cyclotourisme : que cela signifie-t-il ?

Comme expliqué dans l’introduction, le cyclotourisme signifie simplement le tourisme à bicyclette. Les cyclistes pratiquant cette activité s’appellent les cyclo-touristes. Aujourd’hui, il existe plusieurs formes de cyclotourisme :

  • La randonnée qui peut durer soit une journée soit une demi-journée. Ce type de cyclotourisme ne nécessite aucun matériel spécifique, sauf de quoi réparer une crevaison.
  • La longue randonnée qui consiste à pédaler plusieurs centaines de kilomètres avec un équipement spécifique de camping.
  • L’Audax qui s’apparente à une épreuve d’endurance et de régularité. Ici, des capitaines de route définissent la vitesse de tout le peloton. Pour ce cyclotourisme, la distance parcourue est d’au moins 100 km.
Les formes de cyclotourisme
Les formes de cyclotourisme

En France, des voies spéciales ont été aménagées pour faciliter les trajets en vélo des cyclotouristes. C’est ce qu’on appelle des voies vertes ou véloroutes. Ces dernières se situent à l’écart des grands flux autoroutiers, mais empruntent les différents itinéraires touristiques et permettent aux cyclotouristes d’accéder aux équipements nécessaires au tourisme : commerces, campings…




Cependant, les cyclo-touristes déplorent qu’elles ne soient pas plus nombreuses et généralisées sur tout le territoire.

Cyclotourisme : quel vélo utiliser ? 

Pour faire du cyclotourisme, le choix du vélo est primordial. Ainsi, beaucoup de cyclotouristes se tournent vers des modèles dits « randonneuse » réputés pour leur côté robuste et fiable. Ces vélos sont conçus sur mesure et disposent de tout l’équipement nécessaire pour faciliter les voyages, et ce, par tous les temps : garde-boue, porte-sacoche, selle en cuir… Autre atout de ce modèle de vélo : il est très léger.

Aujourd’hui, de plus en plus de cyclotouristes optent pour un vélo couché ou pour un tricycle couché réputé pour être stable et confortable.

Le tandem est également un modèle utilisé. Idéal pour faire le voyage à deux, ce vélo permet d’économiser ses forces et de discuter avec son partenaire de route.



Une remorque peut être installée sur le vélo si besoin.

Les équipements nécessaires au cyclotourisme

Sur la route, il est important pour les cyclotouristes de faire preuve de vigilance et d’être bien visible des automobilistes. Pour cela, il est important d’installer un fanion fluorescent sur le côté du vélo et de porter des vêtements clairs (si possible fluorescents) afin d’être vu.

Sur le vélo, des phares doivent aussi être installés : blanc ou jaune à l’avant et rouge à l’arrière. Ces derniers sont obligatoires.

Les équipements nécessaires au cyclotourisme
Les équipements nécessaires au cyclotourisme

Lorsque l’on fait du cyclotourisme, il est aussi essentiel d’emmener avec soi un sac de couchage, une tente légère et quelques petits équipements pour pouvoir cuisiner en plein air (réchaud..), selon la durée du séjour.

Le cyclotourisme en France 

En France, plusieurs itinéraires ont été dessinés pour les cyclotouristes :




  • Le canal des deux mers entre les plages de l’Océan atlantique et la mer Méditerranée.
  • Le Vélo Francette qui permet de découvrir les plages du Débarquement, la vallée de Loire entre les villes d’Angers et Saumur ou encore la vallée du Thouet. Le point d’arrivée est La Rochelle.
  • Paris-Londres.
  • La Loire : de Cuffy dans la Nièvre à Saint-Brévin en Loire-Atlantique.
  • La vélodyssée pour découvrir la côte Atlantique.
  • La ViaRhôna pour visiter le département du Rhône.
  • Paris au Mont-Saint-Michel.
  • Euro Vélo 6 : de Bâle-Mulhouse à Saint-Brevin.
  • Euro Vélo 15 en Alsace : vous suivrez les canaux du Rhin.
  • La vallée du Lot.
  • Le Tour de Manche entre la France et l’Angleterre.

Conseils pour un bon voyage à vélo

Afin de profiter au maximum de ces balades en vélo, voici quelques conseils pratiques :

  • Se fixer des objectifs. Certes le cyclotourisme n’est pas une compétition, mais il demande une certaine capacité physique. Si vous commencez dans cette activité, choisissez donc un itinéraire en accord avec vos capacités physiques. Un mauvais choix peut entraîner des douleurs musculaires et parfois décourager.
  • S’échauffer avant et après son parcours afin d’éviter les douleurs et contractures.
  • Vérifier l‘état du vélo et réparer les éventuels défauts si nécessaire.
  • Régler le vélo pour pédaler dans les meilleures conditions.
  • Penser au ravitaillement (nourriture et boisson).
  • Ne pas oubliez les équipements comme les lunettes, chaussures adaptées, gants…
  • Penser à admirer les paysages et à profiter du moment présent.

Le cyclotourisme est une activité agréable de plus en plus en vogue et qui permet de voyager à vélo de manière 100% écologique !

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *