Maison & Jardin

Cultiver l’Arum à la maison ou dans son jardin

Une plante d'origine sud-africaine

Découvrons ensemble l’Arum, l’un des protagonistes du jardin pour sa simplicité et l’extrême facilité de culture. Avec quelques astuces, il donne des fleurs merveilleuses même en pot.

Origine

L’Arum (nom botanique Zantedeschia aethiopica) est une plante rhizomateuse vivace à feuillage persistant appartenant à la famille des Araceae. Son nom vient du grec kalos, qui signifie beau.

Le premier à le découvrir fut le botaniste allemand Kurt Spregel qui décida de dédier le genre Zantedeschia à son cher ami Giovanni Zantedeschi. La Zantedeschia aethiopica est aussi la variété la plus facile à cultiver et peut atteindre plus d’un mètre de haut.

En apparence, il se caractérise par de grandes feuilles basales de forme triangulaire et de couleur vert clair. C’est une plante d’origine sud-africaine, également connue sous le nom de  » fleur ou muguet du Nil « .

Bon à savoir : les Aracées sont des plantes vivaces que l’on retrouve souvent dans nos intérieurs et nos jardins. Le philodendron, l’oreille d’éléphant, le jonc parfumé, la langue de feu, le capuchon de moine, la fleur de lune, le lierre du diable ou encore la salade d’eau font partie de la famille des Aracées.

Où poussent les arums ?

Ils poussent principalement près des ruisseaux et des étangs et se distinguent par leur aspect raffiné et élégant. Ils sont très appréciés pour la beauté de leurs fleurs qui, une fois coupées, peuvent durer plusieurs semaines en pots.

De plus, ils s’adaptent bien à tous les terrains et à toutes les conditions climatiques.

Arum de toutes les couleurs

Il y a aussi quelques variétés d’Arums colorés.

Ils ont une végétation plus épaisse et sont généralement de plus petite taille. Les couleurs vont du rose, jaune, orange, violet, lavande aux rayures ou bicolores.

Des arums de toutes les couleurs
Des arums de toutes les couleurs

Arum palaestinum

Connu sous le nom de « calla noire », il est originaire de Palestine.

Arum noir

Spécimen hybride originaire de Nouvelle-Zélande, il très adapté pour la culture en pot. Il est de couleur violet pourpré (presque noir).

Arum sauvage

L’arum sauvage ressemble beaucoup à l’oseille sauvage. Si l’oseille est comestible, l’arum est quant à lui toxique.

Arum rouge

Également appelé « red Albert », cette plante vous offrira de magnifiques spathes rouges.

Arum rose

Avec l’arum rose, vous obtiendrez des fleurs roses du plus bel effet dans leurs écrins de feuilles vertes.

Floraison

Les fleurs de l’Arum sont toujours généreuses et gracieuses. Les fleurs, en fait, poussent sur de longues tiges et sont formées par une seule feuille, généralement blanche, enveloppée dans un entonnoir.

Cette fleur est très particulière et contient à l’intérieur une spadice jaune vif dont l’apparence rappelle beaucoup celle d’une oreille.

La période de floraison des Arums, quelle que soit la variété, va de mai-juin à septembre.

Comment planter des arums en pleine terre ?

Pour cultiver l’arum dans le jardin et dans des pots, vous devrez acheter des bulbes qui sont généralement vendus de septembre à décembre.

Déjà à l’automne, en effet, le Zantedeschia peut être planté dans le sol tandis que pour les autres variétés, vous pouvez procéder jusqu’en mai.

Les bulbes doivent être enterrés dans une position semi-ombragée, mais ils conviennent également aux expositions plus ensoleillées, à condition que le sol soit toujours humide et frais.

Arum lily
Arum lily

Préparation du sol

Avant de planter les bulbes, assurez-vous d’avoir bien traversé le sol et enlevé les pierres, les racines et les mauvaises herbes.

Il est conseillé d’enrichir le substrat avec du compost ou du fumier afin de fournir à la plante la nourriture nécessaire pendant le développement. Creusez de petits trous à une profondeur de 15-20 cm et gardez les bulbes à au moins 30 cm les uns des autres.

Maintenez toujours le sol humide et légèrement comprimé et, si nécessaire, recouvrez-le d’une couche de feuilles sèches ou de paille pour protéger les bulbes des dernières gelées.

De cette façon, vous devriez voir les premières feuilles germer au printemps, mais il n’est pas rare que les bulbes commencent à germer dès l’hiver.

Comment planter des arums ?

L’arum peut avoir tendance à ne pas supporter nos hivers trop rudes. Il faut donc le planter suffisamment profondément (minimum 10 cm). N’hésitez pas à pailler votre sol, qui doit être riche en matière organique. Vous pouvez également le planter dans un pot.
Si vous plantez plusieurs arums, veillez à les séparer d’au moins 40cm les uns des autres.
Vous souhaitez associer vos arums à d’autres plantes ? C’est possible ! Pensez par exemple aux pivoines, aux lupins ou encore aux fuchsias.

Quelle exposition pour des arums ?

La plante doit être protégée du vent et placée dans un lieu humide et frais. Vous pouvez la planter au soleil ou dans un endroit mi-ombragé.
Si vous disposez d’un bassin, vos arums se plairont beaucoup à ses abords car ils sont à la base semi-aquatiques.

Où trouver des plants ?

Dans les meilleurs magasins de jardinage mais aussi directement en vente en ligne.

graines ARUM BLANC GEANT
Prix mis à jour le 26-01-2021 à 3:06 PM.

Entretien de l’arum

L’arum est facile d’entretien, croît rapidement mais ses fleurs nécessitent beaucoup d’eau. Afin de stimuler de nouvelles pousses, retirer les fleurs fanées au fur et à mesure. D’une façon générale, cette plante n’est pas la proie des parasites ou des maladies.

Un arum qui pourrit

Si votre plante pourrit, il se peut que l’apport en eau soit trop important. Si cela arrive lors de la saison froide, il est possible que votre paillage ne remplisse pas correctement sa tâche.

Pourquoi mon arum ne fleurit pas ?

Si votre arum ne fleurit pas, vérifiez bien que la terre soit humide. Si ce n’est pas le cas, arrosez abondamment. Vous pouvez également faire des apports d’engrais de façon régulière (notamment si vous cultivez en pots). De plus, vous veillerez à couper les fleurs fanées.
Enfin, prenez garde au gel. Les arums le craignent !

Comment entretenir un arum d’intérieur ?

Il faut penser à l’arroser de façon régulière afin que le substrat ne soit jamais sec, et faites des apports d’engrais organique. Il est également important que l’eau du pot puisse s’écouler correctement. Pour cela, votre pot doit être percé et vous pourrez mettre dans le fond un lit de drainage (ex: graviers, billes d’argile…).
Le saviez-vous ? Cette plante est comparée à un baromètre. Pourquoi ? Car ses feuilles se couvrent de gouttelettes lorsqu’il va pleuvoir.

Comment arroser un arum ?

Pendant le développement, l’arrosage doit être régulier et abondant. Rappelez-vous que c’est une plante marécageuse et qu’il a donc besoin d’une quantité considérable d’eau.

Lorsque les feuilles commencent à jaunir, suspendre l’administration d’eau. Ajoutez de l’engrais naturel pour favoriser la floraison et éliminez toujours les fleurs fanées pour éviter la formation de graines.

A quoi faut-il faire attention ?

Généralement, ce sont des plantes robustes et résistantes qui n’ont pas peur des attaques de parasites, de pucerons ou de moisissures.

Attention cependant aux variations de température, car ils ne supportent pas des températures trop froides ou des changements brusques. Dans les zones climatiques plus douces, on ne doit pas déterrer l’arum, mais il peut rester dans le jardin même pendant l’hiver.

Attention, cependant, aux individus plus faibles qui doivent être éliminées.

Enfin, rappelez-vous que ils se reproduisent par division des rhizomes et rarement par semis. La reproduction par division du rhizome doit se faire environ 2 mois après la floraison.

A savoir : c’est une plante très toxique pour les humains et les animaux.

Culture en pots

Il peut être facilement cultivé aussi en pot, aussi bien comme plante d’intérieur qu’en extérieur. Dans ce dernier cas, il trouvera son emplacement idéal dans sur un balcon qui n’est pas directement exposé à la lumière du soleil.

Si l’arum est exposé au soleil pendant trop longtemps, vous remarquerez immédiatement un jaunissement du feuillage. Pour obtenir de belles fleurs même en pot, il faudra prendre quelques précautions.

Tout d’abord, il faut savoir que l’arum cultivé en pot doit être rempoté tous les 2 ans. Il est nécessaire de suivre le développement naturel de la plante avec des contenants de plus en plus grands et de renouveler le sol.

Climat idéal

Le climat idéal de l’arum est le climat tempéré. C’est une plante, en effet, qui n’aime ni la chaleur ni le froid et préfère les conditions climatiques fraîches avec des températures autour de 20°.

Les écarts de température soudains ou givrés peuvent être mortels, alors prenez soin de rentrer les pots en cas de mauvais temps ou de changements de température.

Le phénomène de détresse végétative pendant la floraison est souvent dû à un trop grand arrosage ou au vent. Évitez la stagnation de l’eau dans les caissettes et vérifiez l’intérieur des feuilles à la recherche de pucerons.

Sol idéal

Le sol idéal est mou et mélangé à de la tourbe. Le fond du pot doit être préparé avec de l’argile expansée pour éviter la stagnation et la pourriture des racines qui en résulte. L’arrosage doit être régulier et abondant, mais pas excessif.

Le zantedeschia peut rester dans un pot même pendant l’hiver à condition qu’il bénéficie d’un paillage adéquat. Après quelques années, si les bulbes sont très développés, ils peuvent être divisés en plusieurs parties avec un ou deux pousses pour la reproduction.

Nous vous conseillons aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page