Crise d’angoisse : que faire ?

La crise d’angoisse peut surprendre jusque dans le sommeil. Vous marchez dans la rue, vous êtes en train de dormir. Et c’est l’angoisse. Sans raison apparente : mais que se passe-t-il vraiment  ?


Crise d’angoisse sans raison ?

Freud décrivait la crise d’angoisse comme une « névrose d’angoisse », le désir sexuel normal refoulé au point de ressurgir sous forme d’angoisse psychique. Une angoisse parmi tant d’autres, qui submerge sans aucun signe avant-coureur.

Le sujet se sent tout à coup pris de panique, sans lien avec le moindre événement extérieur : dans la rue, à la caisse d’un supermarché, sans qu’il ne se passe strictement rien. Toujours, en tous les cas, en un lieu familier.

Alors, il se sent submergé par un affolement intense, au point de lui procurer la sensation de devenir fou, d’être sur le point de mourir, de dissociation vis à vis de lui-même. Sans raison rationnelle.

Crise d’angoisse : les symptômes

Physiquement, la crise d’angoisse se traduit par une violente accélération cardiaque, des palpitations, une oppression au point de ne plus pouvoir respirer, un accès de sueur et des tremblements, voire des picotements. Surtout, la personne a l’impression de perdre le contrôle d’elle-même.




Et n’a qu’une hâte, fuir les autres et ce lieu où l’attaque l’a submergée !

Prix conseillé EUR 12,90
Prix EUR 12,90

Ses causes : un ressort psychique très profond

La cause ? Elle peut être le symptôme d’un trouble physiologique (hypothyroïdie ou hyperthyroïdie) ou encore l’effet de la prise de substances (alcool, cannabis, cocaïnes) mais a souvent un ressort psychologique profond. Ainsi, les sujets agoraphobes présentent un profil exposé à l’attaque de panique.

Mais une éducation anxiogène explique aussi l’exposition aux attaques de panique.




La crise d’angoisse nocturne

A croire qu’il n’y a pas de répit, pour les tempéraments anxieux : quand la crise d’angoisse guette aussi la nuit, l’idée-même d’aller se coucher inquiète. Les personnes sujettes aux attaques « diurnes » ne sont pourtant pas nécessairement celles en proie à des crises nocturnes.

Crise d'angoisse nocturne
Crise d’angoisse nocturne

En ce cas, l’apnée du sommeil est souvent en cause. Le cerveau « oublie » de signaler à nos muscles respiratoires de continuer à travailler. En réaction de survie, il sécrète alors une hormone de stress, qui provoque le réveil brutal et l’état de panique.

Crise d’angoisse : que faire ?

Ne surtout pas ignorer que l’on est sujet à des crises d’angoisse. C’est la première attitude à avoir, de manière à ne pas s’installer dans le cercle vicieux des attaques à répétition, qui conduisent au « trouble panique ». En outre, une attaque de panique ne prévenant pas, elle peut très bien survenir au volant.

La consultation d’un médecin et d’un psychologue est une décision sage. Si la médecine prescrit des « benzodiapézines » ou calmants dont les français sont un peu trop consommateurs, elle ne se limite pas à cela. Quant à dénouer le psychisme, c’est une évidence.




Vous savez que vous êtes en panique : acceptez-le. Cela va passer. La meilleure façon de surmonter une attaque de panique est ne pas fuir en courant, ce qui est alors le premier réflexe.

Respirer très lentement, évacuez volontairement l’idée que vous allez mourir ou devenir fou.

Et imaginez que votre corps flotte.

Comment gérer une crise d'angoisse ?
Comment gérer une crise d’angoisse ?

L’attaque de panique dure quelques minutes. Très intense, elle donne envie de la fuir.




Le meilleur apprentissage de la gestion de son stress est de rester sur place, en ce lieu familier qui vous l’a provoqué. Un gage pour l’avenir. Facile à dire, mais efficace.

Souvenez-vous que l’attaque de panique n’est pas une maladie. Encore moins une fatalité.

Les traitements naturels

Ainsi, les médecines douces (le yoga, la sophrologie, la méditation) sont importantes, dans la prise en main de ses angoisses refoulées. Les laisser remonter à l’état conscient, mettre un nom dessus, le sont aussi.

En cas de crise, ne fuyez pas la panique ! Ce n’est certes pas le meilleur moment pour se rappeler que nous ne sommes pas uniques en notre genre. Tout le monde s’interroge sur l’existence : mais pas au point de se faire prendre au dépourvu à ce point.

Autres astuces naturelles contre le stress et l’anxiété, la rédaction de toutvert vous conseille aussi :

  • Anti stress : tous les remèdes naturels à découvrir contre l’anxiété
  • Aubépine : la « plante du cœur » contre le stress et l’insuffisance cardiaque
  • Grotte de sel, une mine de bienfaits
  • Offrez vous un hammam !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *