Conserve maison : 10 recettes de conserves naturelles pour légumes

By Corinne Dupuis

Conserve maison

Pour pouvoir garder plus longtemps les produits frais du marché ou de votre jardin, testez une recette de conserve maison naturelle. Et oubliez votre ouvre-boîtes …

Une conserve maison de légume s’effectue dans un récipient en verre. Découvrez nos recettes et faites de délicieuses réserves pour l’hiver.

Conserve maison au vinaigre

  • Chou-frisé séparer le chou en petits bouquets et l’immerger dans de l’eau bouillante salée. Égoutter et verser dans un bocal avec du vinaigre de vin additionné de poivre.
  • Jardinière: laisser tremper 5 minutes, dans de l’eau bouillante un peu salée, les légumes découpés en petits morceaux (carottes, courgettes, céleri, échalotes, chou-fleur, poivrons,fenouil, haricots, aubergines). Égoutter, laisser sécher, mettre en bocaux et verser du vinaigre bouilli avec du persil, basilic, ail, cannelle, sel, clou de girofle.

Conserve maison

  • Courgettes: laisser tremper 1 heure dans de l’eau, couper en petites rondelles et immerger dans de l’eau bouillante 15 minutes. Égoutter et remplir des bocaux aux 3/4. Verser une préparation de vinaigre de vin de grains de poivre et de sel puis ajouter une couche d’huile d’olive. Laisser reposer et fermer.

Conserve maison à l’huile

  • Basilic: laver ses feuilles à l’eau courante, sécher et verser dans un bocal plein d’huile d’olive, ce mélange pourra servir à assaisonner les salades.
  • Courgettes: laisser tremper pendant 10 minutes les courgettes coupées en rondelles mélangées à de l’eau et du vinaigre et porter à ébullition. Égoutter, sécher, laisser reposer puis mettre les courgettes en bocal.

Conserve maison en saumure

  • Olives: relever les queues, rincer plusieurs fois à l’eau froide. Mettre dans des bocaux avec 1/10 de leurs poids en sel marin gris et recouvrir d’eau. Rajouter de l’eau si nécessaire. Penser à enlever les couches de moisissures qui se forme en surface. Avant de consommer, rincer et tremper dans l’huile.

Conserve maison

  • Tomates: prendre 1 kg de tomates et percer chaque fruit de trois ou quatre trous à l’aide d’une épingle. Les placer dans des bocaux, les remplir d’eau additionnée de 20 g de sel marin gris par litre. Laisser reposer dix minutes et stériliser.
  • Artichauts: couper le pied des artichauts, enlever les premières feuilles et partager en quatre. Les laver à l’eau citronnée et les mettre à frissonner dans de l’eau salée additionnée de vinaigre. Les mettre dans des bocaux avec de l’eau salée bouillie. Verser de l’huile d’olive.
  • Haricots: après avoir lavé les haricots, les laisser dans de l’eau bouillante une quinzaine de minutes après épluchage. Égoutter et disposer dans un bocal avec du sel marin gris. Fermer hermétiquement Ne pas oublier de dessaler avant consommation.
  • Asperges: laver les asperges et les couper à la taille du bocal. Les blanchir dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes. Rincer à l’eau froide et égoutter. Les disposer serrées dans un bocal rempli d’eau bouillie salée. Petite astuce : ajouter 2 gouttes de jus de citron. Faire stériliser pendant 1h à 1h30.

Pensez au bocaux en verre…

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

5 réflexions au sujet de “Conserve maison : 10 recettes de conserves naturelles pour légumes”

  1. Merci de ces conseils bien pratiques. Moi qui n’ai jamais fait de conserves, pour les tomates, quand vous dites « stériliser », il s’agit de faire quoi?

    Répondre
  2. Je vous invite à vous renseigner sur la lacto-fermentation…
    Excellent moyen de conservation, et ça booste les vitamines : vous
    mangez du vivant !

    Répondre
  3. Conserve dans le vinaigre après ébouillantation ? Conserve dans l’huile après ébouillantation ?
    Je pensais que la conserve à l’ancienne se faisait cru dans de l’eau salée (30 g/litre) et c’est tout.

    Et j’aime bien la dernière recette assez marrante :
     » … tremper dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes. Rincer à l’eau froide et égoutter. Sécher les asperges avant de les serrer dans un bocal rempli d’eau bouillie, salée et vinaigrée.Recouvrir d’une couche d’huile d’olive et fermer.  »

    Donc, après l’avoir trempé dans l’eau bouillante, on rince le légume. Après l’avoir égoutté, on sèche le légume et dès qu’il est sec, on lui rajoute de l’eau. Donc, le sécher et le remouiller tout de suite après. Quel intérêt ?
    Enfin, immersion dans une vinaigrette, eau, sel, vinaigre et huile. Pff… L’eau salée aurait suffi.

    Répondre
    • Bonjour, merci pour votre commentaire qui nous a permis de relever cette petite erreur. La recette est maintenant mise à jour !

      Répondre

Laisser un commentaire