Comment mesurer le pH du sol de façon naturelle

By Pascale

Voici qui est basique : de la nature d’un sol dépend ce qui va y pousser. Certaines plantes vont préférer un sol plus alcalin, d’autres un sol plus acide. Ainsi, la pomme de terre, la courgette, la laitue, le radis ou encore le poireau se satisfont d’un sol légèrement acide, pendant que la carotte, la betterave, l’ail ou le chou préfèrent un sol alcalin. Voici donc quelques conseils pour mesurer le pH du sol de façon naturelle.

Pourquoi mesurer le pH du sol

En premier lieu, un sol calcaire est alcalin, tandis qu’un sol argileux est acide.

Encore faut-il connaître le degré d’acidité ou d’alcalinité, par exemple, de son futur potager, sachant que les plantes s’accommodent plus volontiers d’un sol neutre ou très légèrement acide.

A quoi cela correspond-il ? Un sol contient des « cations Hydrogène » – des molécules ayant perdu des électrons. Plus un sol s’acidifie, plus il perd son potentiel en hydrogène.

Ainsi mesure-t-on le potentiel en hydrogène ou pH d’un sol, sur une échelle de 1 à 14 : de 1 à 7, le sol est acide, de 7 à 14, le sol est alcalin. S’il a un pH de 7, le sol est neutre.

Comment mesurer le pH du sol

Vous pouvez suivre différents méthodes naturels :

  • Avec les yeux. En observant ce qui y pousse à l’état sauvage. Ainsi, les baies s’épanouissent-elles sur un sol acide, tandis que les primevères ou les mauves aiment un sol alcalin.
  • Prélever un échantillon de terre pour l’analyser. Les plantes ne puisent pas leurs nutriments en surface, mais en profondeur, à vingt ou trente centimètres de profondeur. C’est une mesure qui peut se faire chez soi !
  • Avec du papier pH . Vous souvenez-vous du fameux « papier pH » de l’école ? Tremper une bandelette de ce papier dans un liquide le faisait virer de couleur selon son degré d’acidité.
  • Chou rouge. Plongez très simplement du chou rouge émincé dans un récipient d’eau. Une fois que l’eau aura pris la teinte du chou rouge, versez-y une poignée de la terre à analyser : si l’eau vire au rose, votre terre est acide. Au contraire, si elle vire au bleu-vert, votre sol est alcalin. Enfin, si elle garde la couleur du chou rouge, votre sol est neutre.

Comment mesurer le pH du sol

  • Vinaigre blanc (acide) ou du bicarbonate de soude (alcalin). Prélevez un peu de terre et versez-y dessus du vinaigre, si cela fait des « bulles », votre sol est alcalin. Inversement, mélangez un peu de terre avec de l’eau, saupoudrez avec du bicarbonate. Cette fois-ci si des petites bulles apparaissent, votre terre est acide!Pour empirique, cette méthode est connue des jardiniers, qui n’oublient pas de régulièrement renouveler l’expérience. En effet, la tendance naturelle d’un sol est à l’acidification.

1 réflexion au sujet de « Comment mesurer le pH du sol de façon naturelle »

  1. Il eut été intéressant de décrire la procédure pour utiliser du papier PH pour mesurer l’acidité du sol!
    Tel quel votre article ne sert pas à grand chose…

    Répondre

Laisser un commentaire