Plantes médicinales

Coleus forskohlii : plante-phare de la médecine ayurvédique

C'est un excellent brûle-graisse : mais pas seulement !

Avec son nom savant, le Coleus forskohlii (ou Plectranthus barbatus) est de la famille des Labiées, tout comme l’ortie, la lavande ou la menthe. Plante-phare de la médecine ayurvédique, elle se révèle un excellent brûle-graisse : mais pas seulement ! Elle s’avère, par exemple, très efficace contre le glaucome.

Coleus forskohlii : c’est quoi ?

Cette plante est également connue sous le nom scientifique de Plectranthus barbatus et de menthe indienne ou faux boldo.

Il doit tout d’abord son nom au naturaliste suédois Pehr Forsskal qui, au XVIIIe siècle, en fit la description, avant qu’au XXe siècle, la recherche occidentale identifie son principe actif, la forskoline et le coléonol, contenus dans ses racines.

Aujourd’hui, ce principe actif intéresse fortement la recherche, la forskoline, grâce à des propriétés proches mais plus directes que l’éphédrine.

Cet actif a été longtemps utilisé comme décongestionnant et hypolipidémiant car elle permet de réduire la quantité de graisse circulant dans le sang, mais sans les inconvénients de l’éphédrine, désormais interdite en France.

La plante de Coleus forskohlii

C’est une herbacée appartenant au type des plantes vivaces, qui repoussent chaque année, et appartient à la famille des Lamiaceae.

  • Sa hauteur atteint 90 cm.
  • Ses feuilles sont vert clair avec des bords dentelés.
  • Les fleurs peuvent être de couleur violet-bleu, mais aussi indigo-bleu.
  • Ses racines charnues et aromatiques sont la partie de la plante utilisée dans la médecine traditionnelle indienne. Elles contiennent la substance active, la forskoline, qui rend cette espèce végétale si intéressante.
Racines maron de la foleus forskohlii
Racines de la plantes, utilisées en médecine indienne

Le coléus est très répandu en Inde, au Népal, en Thaïlande et en Birmanie.

L’huile essentielle de coleus forskohlii

L’huile essentielle de coléus est extraite de la racine en utilisant le CO2 supercritique sous forme liquide comme solvant, pour donner à l’huile moins de volatilité que l’extraction par distillation.

Cette huile de couleur rouge-brun foncé contient une bonne quantité de forskoline, le principal ingrédient actif.



Il possède un agréable arôme boisé grâce à des terpènes tels que le sesquiphellandrène.

Coleus forskohlii et perte de poids : comment agit la forskoline ?

C’est un diterpène, autrement-dit un carburant propre au règne végétal ou animal, d’un grand intérêt biologique.

Ainsi de la vitamine A… ainsi de la forskoline, qui active une enzyme, l’adénylate cylase, messager cellulaire qui transporte les informations depuis l’extérieur jusqu’à la cellule, qui à son tour active une substance, l’AMP cyclique.

Compliqué ? Il suffit de retenir que cette série de réactions conduit les cellules graisseuses à fondre.

Voici comment : une cellule graisseuse grossit ! Elle stocke des triglycérides, lorsque l’on mange trop gras ou sucré.

Pour la faire fondre, il faut faire intervenir deux processus : la « thermogenèse » qu’est la production de chaleur de l’organisme par augmentation du métabolisme cellulaire, et la lipolyse, qu’est la combustion naturelle (rien à voir avec certaines méthodes esthétiques controversées) de ces graisses.

Or, la forskoline active ces deux processus. Le résultat est donc une perte de masse graisseuse, donc de poids !

Infusion de coleus forskohlii dans une petite tasse avec cuillère
En tisane ou infusion

 

Les bienfaits du Coleus forskohlii 

Ainsi la forskoline est-elle réputée être un excellent brûle-graisse. Avantage, elle n’entame pas la masse musculaire.

Indiqué pour induire une perte de poids générale qui améliore le rapport entre la masse maigre et la masse grasse, il est aussi conseillé pour une perte de poids localisée, notamment pour réduire la circonférence abdominale.

Mais alors que certaines potions minceur se bornent à faire perdre du poids, de longue date la médecine ayurvédique a éprouvé les autres bienfaits de cette plante. Elle est utilisée :

  • contre l’hypertension : elle dilate les vaisseaux sanguins, d’où son rôle positif sur la pression artérielle
  • contre le glaucome : lorsque la pression sanguine de l’œil est trop élevée, le nerf optique est endommagé, jusqu’à la cécité faute de traitement. La forskoline en application sur l’œil, soulage la pression artérielle.
  • contre l’asthme : en dilatant précisément les bronches
  • contre les crampes
  • contre les problèmes cardiovasculaires, l’angine et l’insuffisance cardiaque en raison de ses qualités cardiotoniques
  • anti-dépresseur
  • contre l’eczéma et la psoriasis pour son action anti-inflammatoire
  • contre les troubles digestifs en raison de ses qualités digestives.

Les feuilles fraîches sont utilisées en cuisine pour parfumer les cornichons et les saumures, et pour faire une infusion, tandis que la racine est utilisée comme légume d’accompagnement.

Autant d’atouts qui font du coleus bien plus qu’une pilule minceur !

Coleus forskohlii : fleurs et feuilles
Magnifique !

Coleus forskohlii et thyroïde

Il convient d’être particulièrement prudent si vous souffrez de troubles cardiovasculaires, neurologiques ou thyroïdiens.

Il active la thyroïde, agissant sur la libération d’hormones qui augmentent le métabolisme général.

Coleus forskohlii : posologie

L’extrait de Coleus est disponible en capsules à avaler entières avec de l’eau. Le dosage varie en fonction de la quantité d’extrait et de forskoline contenue dans chaque capsule.

Il est préférable de ne pas dépasser 250-500 mg par jour d’extrait titré et standardisé à 10% ou 20% de forskoline. Mais, comme toute substance active sur la santé, consultez au préalable votre médecin.

Les dangers du Coleus forskohlii

Les compléments à base d’extraits de racine de coleus sont bien tolérés, mais dans certains cas, ils peuvent provoquer des effets secondaires indésirables et déclencher des allergies :

  • troubles gastro-intestinaux
  • éruption cutanée et démangeaisons
  • troubles du sommeil
  • sens de l’agitation

Il n’est donc pas recommandé de prendre des suppléments si vous souffrez de :

  • une allergie connue au Coleus forskohlii ou à l’un des autres composants du supplément
  • hypotension
  • acidité de l’estomac et/ou ulcères gastro-intestinaux
  • troubles de la coagulation

En outre, il n’est pas recommandé pendant la grossesse et l’allaitement, ni avant une intervention chirurgicale.

Les intégrateurs à base de forskoline

Lorsque l’on décide de prendre des extraits de Coleus forskohlii, il est conseillé de consulter un médecin ou un phytothérapeute pour déterminer les doses et la manière de les prendre. Il est également recommandé de lire attentivement l’étiquette.

Le produit doit contenir des extraits titrés et standardisés de l’ingrédient actif forskoline. La quantité de principe actif présente doit être clairement indiquée afin que vous sachiez quelle quantité vous prenez. La quantité de substance active, si elle n’est pas définie, pourrait être inférieure ou supérieure aux valeurs considérées comme efficaces, vous exposant ainsi à des risques.

Même dans le cas de compléments alimentaires, il est toujours conseillé de consulter son médecin au préalable. Même s’il ne s’agit pas de médicaments, cela ne signifie pas que leur utilisation ne peut pas donner lieu à des interactions médicamenteuses et à des effets indésirables ou que leur utilisation est exempte de contre-indications.

Les contre-indications du Coleus forskohlii

Bien que le Coleus forskohlii et les suppléments de forskoline ne soient pas des médicaments, cela ne signifie pas qu’ils sont exempts de risques et d’effets indésirables.

La forskoline peut interférer avec l’activité des substances suivantes :

  • médicaments anticoagulants
  • médicaments antiplaquettaires
  • médicaments à base de nitrates (utilisés pour traiter l’angine de poitrine, mais aussi d’autres troubles cardiovasculaires et autres)
  • AINS (médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page