Chiens

Cocker Spaniel : un chien plein de joie et d’entrain

Un des chiens préférés des enfants et des bandes dessinées

Vous reconnaissez le Cocker Spaniel ? Avec ses grandes oreilles et sa queue qui remue tout le temps, il est l’un des chiens préférés des enfants en vrai et en sa version bande dessinée.

L’histoire du Cocker Spaniel : un anglais au nom espagnol

Cette race de chien est originaire d’Angleterre, où les fauconniers le dressait pour la chasse.

Son histoire a deux versions : il en est ainsi de celle d’un chien de chasse à la bécasse (woodstock), qu’il chassait dans les contrées anglaises au 15ème siècle. La raison de son nom ? Le Cocker est un « Spaniel », soit un chien typiquement anglais… sachant que « spaniel » veut dire espagnol. Logique ! Le cocker serait parvenu en terres anglaises avant le XVIIIe siècle, depuis la péninsule ibérique. Il manque juste les preuves…

L’autre version est certifiée noire sur blanc. Ou plutôt en couleurs : qui ne connaît « Boule et Bill », la bande dessinée toujours bien en vie, née sous le crayon de Roba en 1959 ? Le Cocker orange y fait des siennes depuis 58 ans.

Cocker Spaniel sur un rocher dans la nature

Reconnu comme race véritablement indépendante en 1892 par l’English Kennel Club. C’est ainsi que de nombreux clubs se consacrant précisément à l’élevage des Cocker. Il se décline aujourd’hui en deux variétés :

  • variété de chasse, plus élancée et à poil court et moins épais
  • variété d’exposition, plus robuste et trapue, à poil long.

Outre la chasse, il est aujourd’hui utilisé pour aider les malentendants et les personnes en situation de handicap, ainsi que pour la pet therapy.

Mais avant tout, c’est le chien de compagnie idéal : il est en effet bon et extrêmement intelligent, bien qu’un peu exigeant en termes de toilettage et de son besoin constant d’attention et d’activité physique.

La plupart des Cocker vit aujourd’hui comme un chien de famille. Toutefois, grâce à son excellent odorat, il peut également être utilisé comme chien de travail, notamment pour aider les policiers et les douaniers.

L’aspect du Cocker Spaniel : comme dans la BD

Le cocker est tout simplement géométrique : sa longueur est quasi-égale à la hauteur de son garrot. Aussi haut que long ! Quant à son museau, il est également parfaitement carré.



De poil roux pour ne pas contredire la BD, le Cocker se caractérise par ses grandes oreilles plates qui lui tombent de chaque côté de la tête, et par sa queue qui remue tout le temps : incroyable, elle ne s’arrête même jamais de remuer !

Boule et Bill - Tome 3 - Les copains d'abord
Prix mis à jour le 1-07-2022 à 11:30 AM.

C’est un chien de taille moyenne :

  • hauteur : au garrot d’environ 40 cm
  • poids : il atteigne en moyenne 14,5 kg
  • caractéristique : les oreilles basses, longues et tombantes
  • pelage : lisse et très soyeux

Cocker Spaniel dans l'herbe haute avec pissenlit jaune

Les couleurs du Cocker Spaniel

Les couleurs admisent pour cette race de chien de chasse sont differentes selon la version.

  • Cocker unicolore : noir, rouge, doré, foie (chocolat), noir ardent et brun ardent sont autorisés. Le blanc n’est pas autorisé, sauf dans un petit pourcentage sur la poitrine.
  • Cocker multicolore : le noir-blanc, l’orange-blanc, le foie-blanc, le citron-blanc sont autorisés.
  • Cocker tricolore : on trouve le noir-blanc-flamme, le foie-blanc-flamme

Quelle est la différence entre un Cocker Spaniel anglais et un Cocker Spaniel américain ?

La race anglaise présente plusieurs différences par rapport à l’américaine. Ce sont en effet deux variétés différentes, avec leur propre généalogie et leurs propres standards spécifiques.

L’ensemble de la race se caractérise par un tronc ‘rectangulaire’, car la hauteur est proportionnelle à la longueur, et environ 90% de cette race est de petite taille. Cependant, les 2 races présentent des différences :

  • Cocker américain (American Cocker Spaniel), issu de la race anglaise, dont il partage certaines caractéristiques, a été officiellement reconnu comme race en 1930. Il est considéré comme un chien de compagnie, même s’il a des ancêtres dans le groupe des chiens de chasse et de recherche. Il a été séparé de la race anglaise en 1941, grâce au travail minutieux de la cynologue Geraldine Rockefeller Dodge. Il a un museau court et aplati avec un stop prononcé et des yeux petits et creux. En outre, les exemplaires à poil noir ne peuvent présenter aucune trace de couleur marron ou foie.
  • Cocker anglais (English Cocker Spaniel), il est généralement plus grand et possède un pelage plus long et plus épais que son cousin américain, ce qui nécessite un toilettage périodique. Il a un museau plutôt allongé, un nez long et effilé et un stop légèrement prononcé.

Au niveau du caractère, il est difficile de faire un choix sur la base des différentes caractéristiques : ce sont tous les deux des chiens très spéciaux, qui ont été créés à l’origine comme chiens de rapport mais qui, en raison de leur douceur et de leurs caractéristiques, font désormais partie des splendides races de chiens de compagnie.

Le caractère du Cocker Spaniel : très joyeux en plein air

Malgré sa taille moyenne et sa physionomie de BD, il a un vrai besoin de bouger. Très joyeux et ravi de la compagnie, il est malheureux en appartement.

Ce chien malin au possible pour traquer le gibier, préfère courir après une balle que de rester dans un panier.

Les enfants raffolent du cocker et réciproquement. Le maître-mot : jouer. Protecteur avec eux, le cocker sera toujours de la partie. Par chance, il vit longtemps, environ une quinzaine d’années. En revanche, il est inadapté à une personne âgée.

Est-ce que le Cocker aboie beaucoup ?

Le Cocker américain aboie très peu, il le fait quand il sent un danger, quand il veut saluer un autre chien ou quand il veut s’exprimer. Mais heureusement pour vous et vos voisins, il ne fait pas cela sans raison et, une fois la source de perturbation éliminée, il redeviendra calme et paisible.

Le Cocker anglais n’a pas une tendance à aboyer ou à hurler. Son instinct de protection n’est pas très développé et il accueille les étrangers en remuant la queue. Il fait également entendre sa voix lors des moments ludiques.

Quels sont les problèmes de santé du Cocker ?

Malheureusement, cette race présente une prédisposition héréditaire au syndrome vestibulaire congénital, une maladie de l’oreille interne qui entraîne des troubles de l’équilibre et parfois une surdité, unilatérale mais parfois bilatérale.

Elle a également tendance à présenter des problèmes oculaires (notamment des cataractes) plus fréquemment que les autres races.

Il convient également de mentionner une forme particulière de rage, vraisemblablement héréditaire : les animaux qui en sont atteints présentent de véritables crises comparables à des crises d’épilepsie, après lesquelles ils sont épuisés. Mais une sélection rigoureuse au fil des ans a déjà permis de réduire considérablement l’incidence de cette maladie.

En ce qui concerne les maladies rénales, elles sont en effet plus fréquentes que chez les autres races.

Malgré ces problèmes de santé, qui ne touchent de toute façon qu’un faible pourcentage de spécimens, la majorité de cette race de chien est saine et robuste.

Cocker Spaniel allongé sur le ventre sur des couvertures

Quelle est la durée de vie moyenne d’un Cocker ?

En moyenne, un spécimen de cette race, correctement nourri et soigné pour qu’il puisse se déplacer et s’adonner à des activités physiques quotidiennes, vit environ 14 ans.

Élevage : comment choisir et éduquer son Cocker Spaniel ?

Il a besoin d’une éducation cohérente, mais pas trop stricte. Établissez également des règles fermes et claires avec les autres membres de la famille afin que chacun les applique à votre ami dès le premier jour. Sinon, il laissera sa volonté prévaloir sur la vôtre.

Si vous tenez compte de ces éléments, le dressage d’un Cocker n’est pas trop difficile. Sa célèbre gloutonnerie le rend facile à éduquer par le biais de récompenses. Attention toutefois : ne le laissez jamais abuser des snacks.

Les petits jeux de lancer et rattrapage sont également appropriés et constituent des récompenses. Si vous apprenez à votre chiot à suivre correctement les pistes dès son plus jeune âge et que vous le gardez sous votre surveillance, à l’âge adulte, il sera capable de marcher sans laisse et de s’amuser avec vous en plein air.

C’est un petit sportif qui fait du gras s’il ne court pas : veillez à son alimentation. Il est important de ne pas lui donner trop de nourriture et de ne pas céder à sa gloutonnerie proverbiale, pour se retrouver avec un chien en surpoids.

Voici un livre qui peut vous aider dans l’éducation de votre chiot :

Et prenez soin de lui mettre à disposition en permanence, un récipient d’eau : il a soif ! D’ailleurs, le voir laper avec ses oreilles tombantes plaît aux enfants.

Avant d’acheter un chiot, vérifiez toujours soigneusement l’état de santé de ses parents et de ses ancêtres. En outre, les tests génétiques peuvent exclure diverses maladies, de sorte que le risque qu’un chien soit porteur de maladies héréditaires est minimisé.

Le cocker est un chien de race. Lors de son acquisition, demandez :

  • Son inscription au LOF (Livret des Origines Français)
  • Le pedigree des parents
  • Le certificat du vétérinaire (puçage et tatouage électronique)

Quel est le prix d’un chiot de Cocker Spaniel ?

Combien pour acquérir un chiot de Cocker ? Un peu moins de 1 400 euros.

Plus d’info

D’autres races de chien de chasse :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page