Merveille naturelle : le cirque de Gavarnie

Le cirque de Gavarnie, situé dans les Pyrénées françaises, est un site dont la beauté naturelle est acclamée dans tout le pays. Victor Hugo l’a décrit en 1843 comme «un miracle, un rêve », et sa splendeur a même inspiré un jeune artiste parisien, Sulpice Guillaume Chevalier, qui a adopté le pseudonyme de « Gavarni ».

Le petit village de Gavarnie se situe au cœur de prés alpins, entouré par son cirque – terme géologique qui désigne un amphithéâtre de montagnes aux parois abruptes formées par l’érosion de la glace.


Merveille naturelle : le cirque de Gavarnie
Merveille naturelle : le cirque de Gavarnie

Trois pics dominent le cirque : le Taillon (3 144 m), le Casque (3 073 m) et le Marboré (3 248 m). Les sombres parois de ces montagnes, qui font partie du massif de Monte Perdido, forment des escaliers, façonnés il y a deux millions d’années par des glaciers et sont semés ici et là d’étendues enneigées, tandis qu’au pied des collines se dressent des forêts de pins et de hêtres.

TOURISME DURABLE : les labels qui comptent

Merveille naturelle : le cirque de Gavarnie
Merveille naturelle : le cirque de Gavarnie




La cascade qui se jette de 400 mètres le long des escarpements du Marboré est en fait la principale source du gave de Pau. C’est en hiver, lorsqu’elle gèle complètement, qu’elle est la plus belle. Pour atteindre la cascade et le « pont de neige » qui se trouvent à proximité, il faut parcourir un sentier, près de la route menant à l’Hôtel du Cirque, pendant 45 minutes.

Le randonneur peut également opter pour l’itinéraire circulaire de Pailha, qui offre de superbes vues sur les Pyrénées. Le sommet du mont Mourgat est le meilleur belvédère du cirque. Cette randonnée demande trois heures de marche. Les visiteurs de Gavarnie doivent d’ailleurs tous être équipés pour la marche, étant donnée qu’il faut environ 20 minutes, à une altitude de 1 450 mètres, même lorsqu’il s’agit de se rendre au festival de musique et de théâtre de Gavarnie, qui a lieu tous les ans au cours des deux dernières semaines de juillet.

INSOLITE : Le Grüner See, un lac qui a la particularité d’être…éphémère

Le cirque fait partie du Parc national des Pyrénées, classé par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’humanité. Créé en 1967, le parc recèle 160 espèces de plantes que l’on ne trouve que dans les Pyrénées, en plus des ours bruns réintroduits dans la région en 1996, et qui font l’objet d’une application rigoureuse des lois qui les protègent. Les aigles royaux et plusieurs espèces de vautours règnent sur les deux.




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *