Maison au naturel

Cire de soja : la star des bougies maison

Une cire végétale, naturelle et fiable

La cire de soja constitue une alternative ingénieuse à la paraffine pour la confection de bougies classiques ou de massage. Appréciée pour son point de fusion particulièrement bas et ses propriétés émollientes, elle intervient même dans la composition de cosmétiques DIY. Nos conseils pour l’utiliser à bon escient.

Comment fabriquer de la cire de soja ?

Commençons par le commencement. Malgré son nom, la cire de soja n’est pas vraiment une cire… car elle ne renferme pas d’esters cireux. En réalité, cette substance s’obtient par hydrogénation de l’huile de soja, elle-même extraite par pression des petits haricots.

Concrètement, il se passe quoi ? L’huile réagit simplement avec de l’hydrogène sous des températures très élevées (entre 140 et 225 °C), ce qui entraîne une transformation des graisses mono et polyinsaturées en graisses saturées : résultat, elle finit par se solidifier.

Pourquoi utiliser la cire de soja ?

Contrairement aux substances pétrochimiques, la cire de soja est naturelle et végétale. Elle se substitue également à la rare et coûteuse cire d’abeille – non végane au demeurant.

Mais ses atouts ne s’arrêtent pas là. Non toxique et entièrement biodégradable, elle peut s’utiliser sans risque pour la santé ni pour l’environnement.

Autre bon point : sa combustion n’engendre aucune odeur. Elle s’avère donc un support de choix pour la fabrication de bougies parfumées en ne masquant pas les différentes fragrances. Son point de fusion peu élevé (autour de 50 °C) autorise son emploi dans les bougies de massage sans causer de brûlures corporelles. Enfin, elle se consume très lentement, plus encore que la paraffine : avec elle, on profite plus longtemps de son instant zen !

Cire de soja en verre, vue de haut
Jolie bougie double mèche à la cire de soja

Cire de soja pour la fabrication de bougie

Compte tenu de ses nombreuses propriétés, pas étonnant que la cire de soja soit si prisée par les fabricants de bougies écologiques ! Son aspect visuel suscite aussi un vrai engouement. Lisse et brillante, elle arbore une teinte blanche qui autorise toutes les colorations. Par ailleurs, elle ne se rétracte ni ne cristallise lors du refroidissement.

Seul bémol : employée seule, elle dispose malgré tout d’une texture moyennement solide. Si elle peut sans mal composer une bougie-verre, elle devra être associée à d’autres cires pour former des bougies piliers (comme les cierges).

Cire de soja pour fondant

Dans la même veine, la cire de soja peut trouver place dans les fondants d’ambiance que l’on glisse ensuite dans un brûle-parfum. Son temps de combustion lent permet là encore une libération très progressive des notes parfumées.



Cire de soja et cosmétique

La cire de soja a également une carte à jouer du côté de notre épiderme. Détenant un pouvoir filmogène, elle protège la peau des agressions extérieures. Elle se veut également nourrissante et émolliente, ce qui justifie son adjonction dans les baumes corporels, les crèmes ou laits hydratants ainsi que dans les baumes à lèvres.

Cire de soja bio et sans OGM

Bien qu’elle ne soit pas directement consommée, la cire de soja peut renfermer des résidus de produits phytosanitaires potentiellement nocifs lors d’une combustion ou d’une application cutanée. En ce sens, mieux vaut donc la choisir bio et sans OGM.

Où trouver de la cire de soja ?

La cire de soja se présente généralement en copeaux ou en pépites. Vous pouvez vous en procurer dans certains magasins bio ainsi que dans de nombreuses boutiques en ligne.

Trois bougies à la cire de soja dans des verres transparents, posées sur une souche d'arbre
Bougies aux senteurs automnales

DIY : bougie maison à la cire de soja

Envie de passer à l’action ? Voici un petit tutoriel pour réaliser chez vous une bougie naturelle à la cire de soja et à l’huile de millepertuis aux propriétés calmantes.
Pour la parfumer de manière subtile, vous pouvez opter pour des huiles essentielles apaisantes comme le lavandin ou le géranium rosat bourbon. L’important est de choisir des huiles dont le point éclair, c’est-à-dire la température où elles sont susceptibles de s’enflammer, est supérieur à 65 °C.
Pour les femmes enceintes ou allaitantes et les jeunes enfants, mieux vaut toutefois s’abstenir de les utiliser.

Côté matériel, vous aurez besoin :

  • d’un moule en silicone de la forme souhaitée ;
  • d’une balance de précision ;
  • d’une mèche de coton ;
  • d’un socle pour mèche ;
  • d‘une spatule en inox ;
  • d’une feuille de papier aluminium ;
  • d’un pic à brochette en métal ;
  • d’une paire de ciseaux.

Pour les ingrédients, rassemblez :

  • 3 g de cire de soja ;
  • 3,6 g de macérât huileux de millepertuis ;
  • 0,9 g d’huile essentielle de lavandin super ;
  • 1,8 g d’huile essentielle de géranium rosat bourbon.

Respectez ensuite les étapes suivantes :

  1. Faites fondre la cire de soja au bain-marie.
  2. Détaillez dans votre mèche de coton un morceau de 4 cm. Plongez-le dans la cire de soja fondue pendant 2 min puis déposez-le bien droit sur la feuille de papier aluminium. Laissez refroidir quelques instants, enveloppez-le dans l’aluminium et placez le tout au frais.
  3. Retirez la cire fondue du feu, ajoutez le macérât de millepertuis et les huiles essentielles si vous le souhaitez. Mélangez à la spatule.
  4. Versez votre préparation liquide dans le moule en silicone, puis conservez au réfrigérateur.
  5. Quand la bougie a durci, démoulez-la et percez un trou en son milieu avec le pic à brochette.
  6. Récupérez la mèche de coton et placez l’une de ses extrémités dans le socle. Serrez la base du socle entre les lames des ciseaux afin de bloquer solidement la mèche.
  7. Enfilez par-dessous la mèche à travers le trou percé dans la bougie. Il ne vous reste plus qu’à l’allumer !
Bougies naturelles et parfums d'intérieur
Prix mis à jour le 17-10-2021 à 7:31 AM.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page