Énergies renouvelablesfeatured

Un cinéma en plein air qui marche à l’énergie des cyclistes !

Un cinéma en plein air, 20 bicyclettes, des cyclistes cinéphiles : le « Pedal Effecto » qui signifie en français « l’effet de la pédale » peut commencer !

L’événement, organisée par la ville de Santiago du Chili, à pour objectif de sensibiliser les citoyens à la capacité et l’efficacité des énergies renouvelables en projetant un film uniquement grâce à la force des mollets des cinéphiles présents dans un cinéma en plein air !

Le Parc des Sculptures est un parc renommé à Santiago du Chili pour accueillir de nombreux événements culturels, notamment un cinéma en plein air, mais cette fois-ci ce n’est pas le film la vedette mais son mode de projection.

A LIRE : Ele, le vélo électrique qui marche à l’énergie solaire

En effet, pour avoir la chance de le regarder, les spectateurs n’ont pas pu rester tranquillement allongé dans l’herbe, mais ont dû pédaler sur des vélos électriques.

20 bicyclettes étaient reliées à des transformateurs électriques sur lesquels le matériel cinématographique était branché. Les cinéphiles (pour les plus sportifs et courageux d’entre eux) ce sont donc relayés toute la soirée pour donner quelques coups de pédales et profiter du cinéma en plein air.

A DÉCOUVRIR : Énergie solaire : des tuiles thermiques et photovoltaïques !

Pédaler pour regarder un film semble avoir eu beaucoup de succès auprès des habitants, la ville voudrait donc renouveler l’événement !

Par ailleurs, Diego Parodi, directeur de Efecto Pedal, l’entreprise à l’origine du concept a développé des projets de cinéma itinérant également en Uruguay et dans d’autres pays d’Amérique du Sud.

L’idée de proposer la diffusion de films et documentaires dans un cinéma en plein air a connu un succès continental ! Un bel exemple d’entreprise 100 % socialement responsable.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer