Le chou rave, bien mieux que sa réputation

En France, le chou rave évoque l’époque des topinambours et du rutabaga : après avoir été le légume du paysan au Moyen Age ! Dommage que cette image lui colle à la peau, car le goût délicat de ce légume en fait un ingrédient de choix en cuisine aux nombreux nutritionnels !

Riche de vertus et goût délicat, le chou rave gagne à être consommé. Contrairement à l’idée reçue, nous n’en mangeons du reste, pas la racine, mais le renflement de la tige qui croît en un bulbe. Juste avant sa maturité, ce bulbe tendre a un goût légèrement amer, entre le chou et le navet.


Pourquoi s’en priver ? Très digeste, le chou-rave est d’un grand apport en vitamine C, justement à la saison où les fruits se raréfient.

Le chou rave, bien mieux que sa réputation
Le chou rave, bien mieux que sa réputation

A découvrir: L’autre façon de couper vos fruits et légumes

Autre vertu et non des moindres : de toute la famille des choux, il est avec le brocoli, celui qui contient le plus de sulforaphane. Autrement-dit, de propriétés antioxydantes. Si la science se garde bien d’en tirer des conclusions définitives,  le chou-rave est indéniablement riche de ce composé organosulfuré.




Plus précisément, dès lors que la plante est « blessée » par la mastication, les glucosinolates qu’elle contient se transforment en sulforaphane : soit en molécules qui deviennent actives au contact de la flore bactérienne intestinale.

Ces molécules limiteraient le développement de certains cancers (les reins, les ovaires, les poumons) freineraient la croissance de cellules cancéreuses, voire de métastases. En outre, le sulforaphane détruit le H. Pylori, la bactérie susceptible d’infecter l’estomac et de causer un ulcère.

Intéressant: Comment conserver vos fruits et légumes sans frigo !

Une excellente prévention, en tous les cas. De plus, le chou-rave facilite le transit intestinal et l’assimilation du fer par l’organisme. Pas de quoi faire tout un plat de sa vieille réputation : mieux vaut le passer à la moulinette ou à la vapeur, pour le déguster cru ou cuit.




La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *