AlimentationÉnergies renouvelables

Comprendre le cholestérol

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité au monde. En ligne de mire, le taux de cholestérol. Focus sur ce problème de santé certes répandu mais méconnu.

Définition

Le cholestérol, une graisse utile à l’organisme

Le cholestérol est l’une des trois graisses (ou lipides) du corps humain. Cette graisse est aux deux tiers fabriquée par le foie, et pour un tiers fournie par l’alimentation.

Le cholestérol est utile : il sert à la constitution de la membrane des cellules, des hormones sexuelles. Et aussi à éliminer le gras ! En effet, c’est un ingrédient de la bile, qui les dégrade.

Autre rôle encore du cholestérol, il est indispensable aux connexions neuronales. En somme, sans cholestérol, pas d’élimination des graisses et le cerveau qui ne tourne pas rond.

En soi, la molécule de cholestérol n’est pas nocive à l’organisme. C’est son excès dans le sang, via son mode de transport, qui représente un risque.

Attention à l’athérome
Attention à l’athérome

Le bon et le mauvais cholestérol

Le cholestérol n’est pas soluble dans l’eau. Il est acheminé par le sang (qui est en partie de l’eau) sous forme de lipoprotéines. Les LDL (lipoprotéines à basse densité) transportent le cholestérol depuis le foie vers les cellules. Il est « le » pourvoyeur.

Le HDL (lipoprotéines à haute densité), lui, récupère le cholestérol en excès dans le sang, direction le foie pour être dégradé.

LDL et HDL sont classés selon leur densité : les LDL contiennent moins de protéines que de lipides, d’où leur appellation « à basse densité ». Les HDL contiennent plus de protéines que de lipides, d’où leur appellation « à haute densité ».

Cette densité des LDL n’est pas « figée ». Faute à être éliminées, plus les LDL séjournent dans le sang, plus elles libèrent de la graisse (la triglycéride) et se concentrent en cholestérol.



Le risque, l’athérome

Lors d’un taux trop élevé de LDL dans le sang, les HDL ne parviennent plus à les éliminer. Les LDL déposent leur cholestérol sur les parois des artères : une plaque appelée athérome.

Cet excès de LDL peut être génétique. C’est le cas lorsque les récepteurs du foie ne fonctionnent pas. En effet, le foie est muni de capteurs qui contrôlent le taux de LDL dans le sang : les cellules hépatiques sont reliées aux LDL.

Mais l’exposition au risque du cholestérol est multi facteurs : l’âge (les hommes à partir de 45 ans, les femmes à partir de 55 ans), l’hérédité, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité, un traitement hormonal de longue durée. Sans oublier le tabac.

La crise cardiaque due au cholestérol est, en tous les cas, devenue l’une des premières causes de mortalité féminine.

Le bon taux de cholestérol

Le taux de « mauvais cholestérol » ne doit pas dépasser les 1,6 g/litre, et celui du HDL ne pas être inférieur à 0, 4 g/l. En réalité, lors d’un examen, c’est le « taux total » de cholestérol qui est mesuré. Ce taux ne doit pas excéder les 2g/l.

Mais tout dépend précisément des sujets : il est préférable que le taux de LDL ne dépasse pas 1, 3g/l chez les personnes à risque.

A ce titre, ce taux n’est pas seulement l’addition de celui d’HDL et de LDL, mais tient également compte du taux de triglycéride, autre graisse du corps humain. Et là, le sucre est un facteur déterminant : le foie transforme non seulement les graisses, mais les glucides, en cholestérol.

Un risque majeur totalement silencieux

Les symptômes ne surviennent que lorsque le mal est fait. La plaque d’athérome qui s’est déposée des années durant sur la paroi d’une artère l’obstrue, se durcit et se détache.

Dans le premier cas, c’est l’angine de poitrine, le cœur n’étant plus alimenté en oxygène. Et lorsque l’athérome se détache, c’est l’infarctus (obstruction d’une artère coronarienne), l’AVC (obstruction d’une artère cérébrale) ou l’insuffisance rénale (obstruction d’une artère rénale).

Parmi les symptômes qui doivent alerter, des douleurs dans les mollets, dans la poitrine avec une sensation d’oppression, une perte de force d’un seul côté du corps aussi bien de la jambe, du bras ou du visage, des difficultés d’élocution, des troubles visuels.

Le mode de vie fait baisser le taux de cholestérol

Si le foie fournit les deux tiers du cholestérol, une vie non sédentaire et une alimentation équilibrée font baisser le taux de cholestérol : celui-ci est présent dans l’alimentation animale (viande et charcuterie, jaune d’œuf, produits laitiers) mais aussi dans certains produits d’origine végétale (huile de palme).

Par ailleurs, n’oubliez jamais que le sucre est un grand facteur de cholestérol. Or, il est omniprésent dans l’alimentation industrielle. Autre source de sucre, l’alcool.

Enfin, le tabac cumule les risques cardiaques et de cancer, soit des deux principales causes de mortalité au monde. Remplacez la cigarette par le sport de votre choix.

La prise de sang, le seul dépistage
La prise de sang, le seul dépistage

Si vous avez une hérédité et/ou commencez à avoir des années au compteur, faites-vous dépister. Une prise de sang mieux vaut que l’accident.

Pour en savoir plus

Découvrez nos autres articles santé et alimentation :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer