Un chien aboie, mais pourquoi ?

Un chien qui aboie : c’est normal. Néanmoins, si votre chien aboie trop, il y a une raison. Voici quelques pistes…


Sur le podium des chiens aboyeurs

Certaines races sont plus aboyeuses que d’autres. Vous avez adopté un Chihuahua ? Trop tard ! Le plus petit chien du monde a tendance à occuper un espace sonore inversement proportionnel à son format. Inutile de le gourmander, votre Chihuahua est fait comme ça : il veut attirer votre attention sur quelque chose, y compris sur le fait qu’il s’ennuie ou bien est triste. La meilleure façon de le faire taire est de s’occuper de lui.

Chien qui aboie trop : conseils et astuces pour stopper ses aboiements
Chien qui aboie trop : conseils et astuces pour stopper ses aboiements

Sur le podium des chiens les plus aboyeurs au monde, le rottweiller arrive en second. Motif ? Il essaie de vous faire obéir : ne lui ouvrez surtout pas une porte à sa demande aboyeuse ! Apprenez-lui au contraire, à se taire, en le récompensant dès lors qu’il cesse à votre injonction, « Tais-toi ».

Également sur le podium, le Westlie, chien de chasse par excellence, qui a gardé par atavisme, de se faire entendre par monts et par vaux. Gentil, mais têtu et désobéissant, le Westlie ne limite les vocalises que par le dressage.




Vous avez le podium. Liste non exhaustive : le berger allemand a besoin de dépenser son énergie. Faute de promenades, il se défoule en aboyant. Vous savez ce qu’il vous reste à faire. Non !?

Si votre chien ne figure pas dans la liste des chiens aboyeurs

… et aboie quand même à tout bout de champs. A vous, et non à lui, d’en identifier la raison.

Retenez, en tous les cas, qu’un chien n‘aboie jamais pour rien. Et que lui crier dessus lui induit le réflexe d’aboyer encore plus fort. Ce n’est jamais la solution.

C’est, du reste, le cas le plus classique : un chien qui aboie par excitation. De lui-même, il ne sait pas la gérer : un autre chien croisé dans la rue, jouer avec une balle, la moindre péripétie le fait aboyer. A vous, de lui apprendre par dressage, à juguler cette excitation.



Pour ce faire, utilisez la méthode de la récompense. Votre chien associera son silence à une récompense : associez toujours les mots « stop » ou « silence » dits calmement mais fermement, à une friandise. Le fait de cesser d’aboyer deviendra synonyme de récompense.

Un chien qui aboie trop : les raisons

Mais votre chien aboie pour bien d’autres raisons : indiquer une frustration, montrer son mécontentement, etc.

Ainsi, un chien aura-t-il tendance à aboyer, si vous ne le sortez pas assez : un jardin ne lui suffit pas, il a besoin de sortir dans la rue, humer les odeurs, notamment celles laissées par ses congénères.

De même s’il s’ennuie : un chien aboie pour s’occuper ! Il est des chiens qui aboient toute la journée en l’absence de leur maître, ce qui n’est pas sans poser quelque problème de voisinage.

Il peut aussi aboyer à tout bout de champs, si vous l’avez mal dressé : si vous vous occupez de lui, même pour le gourmander, dès qu’il aboie, il a trouvé la technique et continuera ! Apprenez à l’ignorer, pour son bien.

Votre chien garde son territoire : c’est instinctif et peut-être le motif pour lequel vous l’avez adopté. Mais s’il aboie à chaque passage de quelqu’un dans la rue, vous n’avez pas fini ! Là encore, le dressage est utile. Ou bien une clôture lui empêchant de voir tout ce qui se passe dans la rue.




Enfin, lorsque votre chien est en laisse, il devient plus aboyeur : cela est également normal, tous les chiens préfèrent être en liberté.  Apprenez-lui qu’une « saccade » de la laisse signifie qu’il ne doit pas aboyer à tous les poteaux. Au début, utilisez aussi la méthode de la récompense.

Le cas extrême du syndrome Hs-Ha

Lorsqu’un chien n’a pas été totalement sevré, il peut présenter le syndrome Hs-Ha d’hypersensibilité. Alors, il réagit à tout sans cesse, à une porte qui se ferme, à la moindre mouche qui vole, se jette sur sa nourriture, a tendance à mordre de façon compulsive. Cette hyperactivité liée à son anxiété, ne se jugule que par de la thérapie comportementale et beaucoup de patience.

Chien qui aboie trop : conseils et astuces pour stopper ses aboiements
Chien qui aboie trop : conseils et astuces pour stopper ses aboiements

Un chien qui aboie trop : quelles solutions ?

Les colliers anti-aboiements ?

Pas sûr que ce soit une bonne solution. Lorsqu’il aboie, le chien reçoit selon le collier, une décharge électrique, un jet d’air, ou bien de la citronnelle. Il y a les pour et les contre, mais un dressage bienveillant reste la première et meilleure solution.

Vous n’aimez pas les chiens qui aboient ?

Optez pour une race silencieuse. Eh oui, il y en a : un Terre-Neuve n’aboie que très rarement. De même, l’Akita inu, ce très beau chien japonais, se distingue par son économie de vocalise. Mais, dans un cas, comme dans l’autre, le volume sonore qu’ils n’occupent pas, est compensé par un certain format. A vous de choisir !

Pour en savoir plus sur les chiens :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *