Animaux

« Attention, chien de garde ! »

Attention, chien de garde ! Pourquoi ne pas dissuader les cambrioleurs et protéger sa maison avec un animal de compagnie plutôt qu’avec une alarme ? Suivez notre guide pour bien choisir son chien de garde.

Quelle est la réglementation ?

Commençons par les contraintes…

N’y voyez aucun mal, aux yeux de la loi, un chien de garde est un « chien dangereux ». A ce titre, la réglementation française distingue les chiens d’attaque, qui sont interdits (catégorie 1).

Pas de méprise possible, ils ne sont pas inscrits au LOF. Leurs caractéristiques morphologiques ? Proches des Pitbulls et des Mastiffs (boerbulls).

Votre chien de garde, lui, est autorisé. Il entre dans la catégorie 2, et est toujours inscrit au LOF.  Il s’agit soit d’un Staffordshire terrier ou American Staffordshire terrier, d’un Rottweiler, d’un Tosa, ou encore de races assimilables au Rottweiler, à ce titre non-inscrits au LOF mais reconnues par le ministère de l’Agriculture.

Si vous voulez un vrai chien de garde, difficile de vous tromper : il entre dans la catégorie 2, uniquement.

Vous-même… eh, oui, le maître, ça compte ! Un mineur, un adulte sous tutelle, une personne ayant été condamnée pour crime ou délit, et ainsi que toute personne auquel le maire a retiré la garde de ce type de chien, ne sont pas autorisés à avoir un chien de garde.

Vous êtes aptes à avoir un chien de garde… le permis de détention (obligatoire) implique une attestation d’aptitude, délivrée à l’issue d’une formation (7 heures, généralement).

Une obligation au demeurant bien utile : pour connaître le comportement des chiens et prévenir les accidents. S’adresser en mairie ou en préfecture, pour obtenir la liste des formateurs agréés.

Comment choisir son chien de garde ?
Comment choisir son chien de garde ?

Une fois le permis de détention obtenu, celui-ci est sans limite de validité : bien mettre à jour le carnet de vaccination, en particulier pour la rage, également obligatoire. Si le permis de détention est gratuit, les pénalités en cas d’infractions à la loi sont très coûteuses : jusqu’à 15 000 euros, voire un séjour en prison !



Sachez aussi que certains règlements de propriété peuvent très bien interdire la présence d’un chien de garde dans un immeuble. Et dans la rue, votre chien de garde doit être muselé et tenu en laisse. Vous savez tout des contraintes !

Quel chien de garde choisir ?

On choisit bien son chien !

Votre chien de garde est aussi votre animal de compagnie : il est voué à vivre dans votre entourage familier. N’oubliez pas qu’il a le souci de vous protéger avant votre maison : vous êtes le chef de la meute ! Contrairement à une alarme, il a besoin de manger et de quelques attentions affectives…

Pour ce faire, autant choisir un chien que l’on aime bien. Les bons éleveurs vous renseigneront au mieux. Évitez, en revanche, les animaleries, où les chiots sont trop souvent séparés prématurément de leur mère, avec les inconvénients de caractère que cela peut engendrer.

Amstaff

Parmi les races répertoriées en catégorie 2, l’American Staffordshire terrier ou Amstaff vaut mieux que sa réputation d’agressivité : si vous avez des enfants, l’Amstaff sait être doux. Il est, en tous les cas, de nature loyale et intelligent.

Rottweiller

Quant au Rotweiler, son aspect massif et sa réputation également d’agressivité impressionnent toujours : là encore, un Rottweiller bien dressé s’avère un chien de garde protecteur et doux avec les enfants.

Berger allemand

Hormis les races de chiens de garde « légales », d’autres races de chien se prêtent très bien à la protection de votre maison et de vous-même. Ainsi du classique berger allemand : avantage, il n’est pas soumis à la réglementation des chiens de garde et, preuve en est de son recours pour des usages polyvalents – assistance aux malades, aux secours, etc – le berger allemand est intelligent et même doué de réflexion. Et très loyal envers son maître.

Si le berger allemand est la référence des chiens de garde hors catégorie 2, ses cousins belge et suisse font aussi de très bons chiens de garde : sachez que le berger belge est même l’un des préférés des français, en sa version « berger malinois » en tous les cas.

Quant au berger suisse, il est de toute beauté : ce « loup blanc » répandu au Canada est un grand sportif qui n’a peur de pas grand-chose. Lui aussi, sert pour les secours, bien avant la garde.

Comment choisir son chien de garde ?
Comment choisir son chien de garde ?

Dogue

Sinon, vous pouvez craquer pour un dogue : avec son air fripé qui lui donne l’air d’être né pour faire la « tronche », c’est la bonne pâte avec ses maîtres et les enfants.

Il sait parfaitement qui est qui : il vous gardera. Son seul air renfrogné impressionne parfois à lui tout seul. Vraiment un bon compromis entre le chien de garde et le chien de compagnie, le dogue !

Doberman

Évidemment vous pouvez viser plus gros : à juste titre surnommé le « pur-sang » des chiens, le Doberman est tout simplement magnifique. Il garde autant qu’il est docile avec vous.

De surcroît, il est de tempérament équilibré, ce qui n’est pas anodin pour un chien de garde. Il prend juste un peu de place… Mais on prend rarement un chien de garde pour surveiller son deux pièces-cuisine.

Autres infos

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande ces articles connexes :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer