La chicorée : une plante méconnue

Immortalisée par la publicité d’une grande marque de petit-déjeuner, la chicorée reste toutefois une plante méconnue. Elle possède, d’ailleurs, de nombreuses vertus médicinales.


En effet, elle est utilisée depuis des milliers d’années, dans un but médicinal, afin de soigner de nombreux maux. Quelles sont les principales caractéristiques de la chicorée ? Comment peut-elle être consommée ? Quelles sont ses principales propriétés thérapeutiques ?

Une fleur sauvage

Haute de 40 cm à 1 m, la chicorée trouve ses origines en Europe et en Asie. La plante pousse dans les fossés, aux abords des champs et dans les prairies. Elle donne des fleurs de couleur bleue (floraison de juillet à septembre), qui restent ouvertes jusque vers 12h. Les fleurs se ferment également lorsque le temps est couvert.

Ses feuilles et ses racines sont utilisées pour confectionner des infusions ou des décoctions médicinales.



Une fleur estivale
Une fleur estivale




Les propriétés thérapeutiques et bienfaits de la chicorée

La chicorée possède de larges propriétés :

  • laxative : elle permet de soulager les symptômes d’une indigestion et de lutter contre la constipation

  • dépurative : elle permet d’éliminer les toxines de l’organisme. A ce titre, elle exerce des effets bénéfiques sur le foie, mais seulement consommée à petites doses. A hautes doses, elle devient toxique pour le foie (elle a d’ailleurs longtemps été utilisée jadis, pour simuler les symptômes d’une jaunisse : coloration jaunâtre de la peau et du blanc de l’œil).

  • tonique : elle est consommée au petit-déjeuner ou en cours de journée, comme un succédané de café.




  • Cette plante était autrefois appliquée sur les inflammations et membres enflés.

  • Riche en inuline (sucre complexe, non absorbé par le corps), elle est bénéfique pour les diabétiques.

Risques & contre-indications

Elle peut provoquer des flatulences, des ballonnements, des diarrhées ou des crampes, si elle est consommée à trop fortes doses (supérieures à 20 g/jour).

Attention : la consommation de chicorée est déconseillée en cas d’allergie à l’inuline.

Partie aérienne de la plante : ses feuilles
Partie aérienne de la plante : ses feuilles



Nos recettes végétariennes à base de chicorée

Infusion de chicorée

Pour préparer une infusion de chicorée (à consommer avant le repas, par exemple, afin de vous ouvrir l’appétit), rien de plus simple. Il vous suffit de faire bouillir de l’eau. Versez ensuite, une à deux cuillères à café, d’un mélange de racines et de feuilles de chicorée.

Laissez infuser environ quinze minutes et dégustez.

Crèmes brûlées version chicorée !

Pour réaliser des crèmes brûlées à la chicorée, munissez-vous de 4 ramequins, de 50 g de crème liquide, de 5 œufs, de vergeoise, de 60 g de sucre semoule et de chicorée liquide. Faites préchauffer le four à 100°C.

Versez ensuite 5 jaunes d’œufs et le sucre, dans un saladier. Dans une casserole, faites tiédir la crème. Versez-la ensuite dans le saladier. Ajoutez une cuillère à soupe de chicorée liquide dans le mélange. Mélangez le tout avec un fouet.

Répartissez le mélange dans les ramequins. Laissez chauffer au four (thermostat 200 °C), pendant 30 minutes. Sortez les ramequins, répartissez du sucre vergeoise sur le dessus de chaque ramequin. Passez le tout au grill, afin que le sucre se caramélise.




Laissez refroidir, avant de servir. Dégustez !

 

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces autres articles sur l’alimentation :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *