Bien-être et santé

La chélidoine, l’herbe à verrues

C’est la cousine du coquelicot : sa sève vient à bout des verrues, et ses feuilles soulagent les troubles biliaires. Une oubliée de l’herboristerie, en raison de sa toxicité. Mais elle pourrait avoir de l’avenir, découvrons la chélidoine.

Comment reconnaître la chélidoine ?

La petite plante commune à la sève vireuse

La chélidoine (chelidonium majus) est une plante commune de nos campagnes et vieux murs : elle pousse par touffes adossées à un rhizome. Ses petites fleurs jaunes à quatre pétales ne fleurissent qu’au mois d’avril, d’où son nom, qui signifie « hirondelle ».

Mais sa caractéristique est sa sève : lorsque nous en coupant une tige en deux, celle-ci, de teinte orangée est abondante et vireuse. Au point d’avoir été surnommée « herbe au bouc ».

La Grande Éclaire, et mon œil !

Cette sève a fait sa réputation sulfureuse : la croyance voulut qu’elle rende la vue aux aveugles, d’où son autre surnom de Grande Éclaire. Bizarre qu’ils n’aient pas démenti, car c’était faux. A moins qu’on ne leur ait administré une dose trop élevée. Car, à haute dose, elle était réputée toxique : et ça, c’était vrai ! On peut en mourir…

Les bienfaits de la chélidoine et ses utilisations

Contre les verrues, c’est vrai

De fait, la sève de la chélidoine est riche en alcaloïdes puissants (la berbérine, la coptisine, la chélidonine, la sanguinarine, l’allocryptopine). Ces enzymes sont « protéolytiques » : ils digèrent les protéines.

Moins douloureux que de se faire brûler les verrues, appliquez quotidiennement de la sève fraîche de chélidoine. Au bout de quinze jours, vous devriez être débarrassé. Et pareil si vous avez des cors ou autres durillons, mais aussi de l’eczéma, des dartres, la teigne, ou même des tumeurs bénignes cutanées.

Chélidoine : la plante contre les verrues, mais pas seulement...
Chélidoine : la plante contre les verrues, mais pas seulement…

Attention à ne pas appliquer sur les tissus voisins de votre verrue ou durillon, et à bien vous rincer les mains après chaque application : cette précaution est réellement utile.

Si vous n’êtes pas à la campagne, recourez à la teinture-mère : 1 goutte de teinture-mère associée à de l’huile essentielle (Ravintsara, Tea Tree et sarriette des montagnes.)

Contre les troubles biliaires, c’est vrai aussi

Peut-être est-ce que les Anciens avaient réellement vu : le fond de l’œil jaune des personnes atteintes de la jaunisse, en tous les cas celle due à des calculs biliaires.



La chélidoine a des propriétés cholérétiques : elle augmente la production de bile, mais pas celle des sels biliaires. Autrement-dit, elle favorise la production d’une bile plus diluée, qui désengorge les voies biliaires.

A ce titre, elle est un excellent antispasmodique, l’encombrement des voies biliaires, a fortiori l’inflammation de la vésicule biliaire (la cholécystite) étant particulièrement douloureuse.

De ce fait, elle est également efficace contre les lithiases, que l’on appelait la maladie de la pierre, ces calculs minéraux qui obstruent les voies urinaires.

Soit vous faites une décoction de feuilles de chélidoine (5 feuilles maximum pour un litre d’eau), soit vous recourez à l’homéopathie. En teinture mère, comptez 20 gouttes dans un verre d’eau ou un jus de fruit, à raison de trois fois par jour.

Chélidoine : la plante contre les verrues, mais pas seulement...
Chélidoine : la plante contre les verrues, mais pas seulement…

Sachant que la chélidoine ne peut être d’un usage que de courte durée, en raison de sa toxicité. Ne dépasser ni la posologie, ni le nombre de feuilles dans votre infusion, qui aura certes, un goût amer mais une vertu apaisante.

Et surtout, ne vous trompez pas : utilisez bien les feuilles, pas le latex, hautement corrosif pour les muqueuses et toxique pour le foie.

D’ailleurs, si vous avez mal au foie, la chélidoine n’est pas d’un grand recours. Votre foie sera soulagé par le rétablissement de votre vésicule biliaire. Mais, si c’est lui qui est en souffrance, elle ne sert à rien.

Bon pour les coronaires, mais…

La chélidoine favorise l’élargissement du diamètre des artères coronaires. Un intérêt en cas d’artériosclérose (l’épaississement de la paroi des artères), néanmoins limité par un usage à courte durée seulement. Par ailleurs, la chélidoine ne soigne pas l’hypertension.

Contre le cancer ?

La chélidoine a des propriétés antimitotiques : elle agit sur la multiplication cellulaire. Voilà qui est au stade de la Recherche.

Plantes toxiques
Prix conseillé EUR 6,00

Les contre-indications à l’utilisation de la chélidoine

C’est la base : ni les enfants, ni les femmes enceintes !

En raison de sa haute toxicité, la chélidoine est totalement décommandée aux femmes enceintes, et ne doit pas non plus être administrée à un enfant, pas même en usage externe.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter ces autres articles autour de la santé au naturel :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer