featuredHabitat

Le chauffe-eau au gaz : toujours moins cher que l’électricité

Le chauffe-eau au gaz permet d’avoir de l’eau chaude via le gaz de ville ou naturel : un choix aujourd’hui encore synonyme de facture moins élevée que le chauffe-eau électrique, malgré l’augmentation des tarifs du gaz.

Chauffe-eau au gaz : instantané ou à accumulation

Dans le cas où votre logement n’est pas raccordé au gaz de ville, le chauffe-eau au gaz par une bouteille ou citerne de propane ou de butane reste élevé. Le chauffe-eau au gaz moins coûteux s’entend à la condition d’être raccordé.

A l’instar du chauffe-eau électrique, le chauffe-eau au gaz existe en deux versions : le chauffe-eau instantané, qui chauffe l’eau au moment où vous ouvrez votre robinet. Et le chauffe-eau à accumulation, équipé d’un ballon qui stocke l’eau chaude, à température contrôlée par un thermostat.

Dès lors que vous avez une famille, le chauffe-eau à gaz à accumulation s’avère rapidement plus avantageux : quand plusieurs personnes à la fois utilisent de l’eau chaude (plusieurs douches ou douche et cuisine) l’eau reste à température constante. Et le ballon se remplit d’eau chaude nettement plus rapidement qu’avec un chauffe-eau électrique : une heure pour un ballon de 200 litres, contre plusieurs heures pour l’électricité.

Le chauffe-eau à gaz instantané s’entend pour des utilisations plus réduites : une personne seule, avec l’inconvénient d’une température d’eau moins constante que celle d’un ballon. Qui n’a fait l’expérience d’une température variant sous la douche, de brûlante à fraîche ?

Pourquoi ne pas opter pour un chauffe-eau au gaz ?
Pourquoi ne pas opter pour un chauffe-eau au gaz ?

Intérêt du chauffe-eau instantané : son faible encombrement. Néanmoins, les constructeurs proposent désormais des chauffe-eau à mini-ballons de deux à trois litres, moins encombrants, mais avec les bénéfices de l’accumulation.

Chauffe-eau au gaz : nos conseils pour faire votre choix

Bien tenir compte du débit !

Comment ne pas être pris de court, juste au moment de se rincer la tête ? Les fabricants indiquent la capacité d’un chauffe-eau en litres d’eau chaude par minute : une valeur entendue pour une eau à 40 degrés en moyenne. Si vous aimez les bains-sauna, votre chauffe-eau n’aura plus assez d’eau chaude pour la personne suivante. Equipez-vous en fonction des habitudes familiales !

Normalement, un chauffe-eau à gaz à mini-ballon pourvoit aux besoins de trois personnes sous le même toit. Au-delà, le gros ballon s’impose.

Comprendre sa facture pour bien choisir son fournisseur d’énergie

Depuis 2007, le marché du gaz est ouvert à la concurrence. Vous avez donc le choix, sachant que la qualité du gaz est la même… et que vous pouvez changer de fournisseur quand bon vous semble.

Comment lire ce qu’ils proposent ? Sur une facture de gaz, vous avez tout d’abord les taxes. Là, rien à comparer, elles sont les mêmes pour tous : la CTSSG (la contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz), la contribution biométhane, la TICGN (taxe s’appliquant désormais aussi à la consommation en gaz naturel des particuliers), les TVA à 5,5% (sur le coût de votre abonnement) et à 20% (qui s’applique à votre consommation).



Ce qu’il faut bien regarder est le prix du kWh. Regardez votre compteur : votre consommation est indiquée en m3. Or, votre facture est en kWh. La conversion est simple : 1 m3 de gaz équivaut à 10 kWh.

Pourquoi ne pas opter pour un chauffe-eau au gaz ?
Pourquoi ne pas opter pour un chauffe-eau au gaz ?

Les trois grands critères commerciaux

La facture est ensuite établie selon trois critères : l’offre commerciale, sachant que l’État fixe le prix du gaz de façon mensuelle pour l’opérateur historique et que les autres sont libres ; l’option tarifaire que vous choisissez : Base (consommation inférieure à 1 MWh), B0 (cuisson et eau chaude), B1 et B2i (appartement de plus de 200m2), et là où vous habitez.

En France, il existe six zones tarifaires, selon votre plus ou moins grande proximité avec les circuits de distribution : sachant que l’abonnement de Base est le même, quelle que soit la géographie.

Il ne tient plus qu’à vous de comparer les fournisseurs entre eux, à bien choisir votre installation… et de prendre un bain relaxant.

La rédaction du magazine Toutvert.fr vous conseille aussi :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer