Chaudière à granulés de bois : efficace, économique et écologique

Comment réduire par deux sa facture de chauffage ? Réponse, la chaudière à granulés de bois. Mais pourquoi et comment est-ce possible ?

Parce qu’une chaudière à granulés, contrairement au chauffage d’appoint qu’est un poêle, sert de chauffage principal, eau chaude de la douche comprise.


Et parce que les granulés de bois (appelés aussi pellets) sont la matière première de chauffe la moins chère du marché : qui dit moins ?

En vente à peu près partout (grandes surfaces, magasins de bricolage, jardineries) les granulés de bois sont issus de l’industrie du bois, sciure ou copeaux compactés sans colle en « pellets » de trois à quatre centimètres.

A lire : Facture énergétique : quel mode de chauffage choisir ?



Chaudière à granulés de bois : comment ça marche ?

La chaudière à granulés de bois fonctionne sur le même principe qu’une chaudière à fioul ou à gaz :




  • elle chauffe l’eau qui est ensuite envoyée dans le circuit du chauffage central, et celle stockée dans le ballon d’eau chaude de la douche.
  • le silo de stockage des granulés de bois est relié à la chaudière par une vis sans fin, ce qui permet un débit entièrement automatique et programmable, selon la température voulue.
La chaudière à granulés de bois, pour diviser par deux sa facture de chauffage !
La chaudière à granulés de bois, pour diviser par deux sa facture de chauffage !

La chaudière représente un investissement d’environ 10 000 euros, amortis sur une dizaine d’années par les économies d’énergie réalisées, y compris les deux ramonages obligatoires imposés par la loi, en période de chauffe.

Comment bien choisir les granulés de bois ?

Trois critères président au bon choix des granulés de bois :

  • leur pouvoir calorifique
  • leur taux d’humidité
  • leur taux de cendre.

Optez pour les marques certifiées.




Trois sont en vente sur le marché :

  • la norme germanique « Din Plus », seule reconnue au niveau mondial et la plus courante ;
  • la norme « EN plus A1 », reconnue au niveau européen ;
  • la norme « NF Haute Performance », reconnue en France.

Ces trois normes se valent pour les trois critères requis, dont la mention est, du reste, obligatoire sur l’emballage.

Ajoutez-en un quatrième : l’emballage, précisément, de préférence transparent, pour voir la qualité des « pellets ».

Et aussi : La géothermie, sous les pavés l’énergie !

Si un chauffage collectif aux granulés de bois est concevable, la chaudière à granulés de bois reste néanmoins plus adaptée aux maisons individuelles.




Une chaudière qui sera d’autant plus efficace, que l’isolation thermique sera bonne. Quant à l’investissement dans la chaudière, elle entre dans la catégorie des aides nationales au titre de la rénovation thermiques (crédit d’impôt de 30% cumulable avec le prêt à taux zéro).

Des aides qui ne valent pas pour une installation neuve.

Un chauffage, dans tous les cas, en matériau renouvelable, dont la filière hexagonale représente désormais un million de tonnes.

Le prix d’une chaudière à granulé de bois

Les granulés de bois sont moins coûteux (200 et 350 € par tonne) que les énergies fossiles, environ deux fois moins onéreux que le fuel.

Meme si la chaudière à granulés est plus chère à l’achat que les chaudières classiques au gaz ou au fuel, comme les coûts industriels de fabrication sont encore élevés du fait de la complexité du produit et des volumes produits actuellement, elle permet d‘économiser sur la facture énergétique jusqu’à 900 € chaque année et l’installation est très vite rentable.




Le coût d’une chaudière à granulés de bois varie entre 13.000 € et 20.000 €, selon la capacité de la chaudière, hors frais de pose. Il faut s’ajouter les installations complémentaires (silo à granulés, ballon d’eau chaude).

Voici quelques modèles en vente en ligne :

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *