Le chat norvégien, presque originaire de la forêt

C’est le seul chat qui redescend des arbres la tête en bas ! Le Norsk Skogatt aurait, dit-on, inspiré à Charles Perrault son Chat Botté. Voici tous les secrets du chat norvégien.


Les origines du chat norvégien

Si aucun écrit n’atteste des origines du chat norvégien, il reste hautement probable qu’il fut importé : d’autres contrées moins frisquettes que la péninsule scandinave, donnèrent logiquement naissance à plus d’une race de chats, en l’occurrence l’Orient.

En hommes forts du Haut Moyen-Age, les Vikings naviguèrent par le Dniepr et la Volga sur les Drakkars, jusqu’aux confins de la mer Caspienne : il est plausible qu’ils aient rapporté le chat norvégien, ou Norsk Skogatt, à des fins de dératisation.

Sur place, la rigueur du climat opéra la sélection naturelle : seuls les plus vigoureux survécurent, qui s’équipèrent d’une épaisse fourrure laineuse.




S’il fut présenté lors d’une exposition en 1938, reconnaissons que l’époque était modérément bien choisie : interdit d’exportation, le chat norvégien fut sujet soit à la consanguinité, soit au croisement avec des chats de la campagne, au risque vital d’en perdre ses poils. Dans les années 70, il ne serait resté qu’une dizaine de spécimens.

Reconnu en 1972, le chat norvégien retrouva du poil de la bête. En France, il fut connu à partir des années 80, où il rencontra un véritable engouement. La concurrence vint pourtant de l’américain Maine Coon et d’autres chats européens à poils mi- longs. Au point que les critères de la race furent à nouveau fixés en 1987.

Zoom sur le chat norvégien
Zoom sur le chat norvégien

L’aspect du chat norvégien

Sa longue vie sauvage a dessiné un chat rustique, qui n’est pas sans rappeler le lynx. Le chat norvégien est d’allure puissante et robuste. Bien haut sur pattes, avec celles arrière légèrement plus hautes que celles avant.



Ses oreilles accentuent la forme triangulaire de sa tête : et c’est encore mieux, quand elles ont l’intérieur bien garni de poils, avec un plumet façon lynx !

La fourrure du chat norvégien est son kit de survie et sa fierté : il porte la fameuse culotte et le jabot caractéristiques du Chat Botté. De fait, son poil est plus épais à l’intérieur des cuisses, au cou et sur le dos. En somme, il est emmitouflé d’un poil et un sous-poil laineux, dont celui de la collerette se clairsème l’été.

Le caractère du chat norvégien

Le tempérament du chat norvégien n’a rien de sauvage : très affectueux et même câlin, il est ravi en votre compagnie. Et envisage même tout nouveau venu comme un compagnon de jeu potentiel.

Ce chat qui ne craint pas le froid et a la solide réputation de redescendre les arbres la tête en bas, s’accommode également bien d’un appartement : pourvu que l’habitude en soit prise alors qu’il était un chaton.

Il est tout particulièrement curieux : vous changez de pièce ? Il vous emboîte le pas pour voir ce qui s’y passe. Pour autant, il n’est pas collant !

Le chat norvégien au quotidien

Attention particulière

Le chat norvégien n’est pas une création de l’Homme. Ce chat 100% naturel est solide. Naturellement, aux beaux jours, il mue : brosse et aspirateur sont indispensables. Mais, au long de l’année, un brossage hebdomadaire suffit : attention, ne lui brossez jamais les poils de la queue, cela les lui arrache et met du temps à repousser.




Alimentation

Bannissez le bas-de-gamme et ne vous limitez pas aux croquettes. Le chat norvégien a besoin d’aliments humides : c’est bon pour son transit et ses gencives.

Côté santé

Le chat norvégien n’échappe pas aux deux risques génétiques des chats : la cardiomyopathie hypertrophique (épaississement de la paroi interne du ventricule) et l’insuffisance rénale, par rétrécissement du rein.

Le prix d’un chat norvégien

Le chat norvégien vaut entre 800 et 1 000 euros.

Un chaton joueur !
Un chaton joueur !

Au moment de l’achat, assurez-vous que votre chat ou chaton soit :

  • Tatoué ou pucé
  • Ait un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire (à noter : aucun vaccin n’est obligatoire)
  • Dispose d’une carte d’identification I-CAD
  • Ait une attestation de Pedigree

De plus, un contrat de vente en deux exemplaires doit être signé pour sceller la vente.

Plus d’informations sur les chats

La rédaction de Toutvert.fr vous recommande les articles suivants :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *