Animauxfeatured

Chat en vacances : partir sereinement avec son compagnon à poils

Lors du départ en vacances, la question est récurrente : faut-il emmener son chat en vacances ? Vous aimez bouger, pas lui. Regardons que faire.

Vous partez un week-end prolongé

Vous vous échappez trois jours ? Votre chat sera aussi bien chez vous : prioritairement attaché à son territoire, faites-vous une raison, il survivra sans peine à votre absence.

Au-delà, demandez à une même personne de venir régulièrement s’en occuper : de préférence la même pour renouveler sa litière, son eau, son stock de croquettes. Et plus, si affinités : cela évitera de compenser le silence par des réactions de malpropreté ou encore de perte de ses poils à force de se lécher.

Avant de l’emmener, laissez-le apprivoiser sa caisse

Quel que soit le mode de transport, votre chat voyagera dans sa caisse, dont il a souvent horreur, car elle est synonyme de visite chez le vétérinaire. Entraînez-le chez vous à se familiariser avec, en la lui laissant à disposition, équipée d’un confortable coussin qui s’imprégnera de son odeur.

Trajet en voiture et à l’arrivée

C’est parti ! Évitez-lui impérativement la vitre ouverte qui l’expose aux otites, et la chaleur qui l’incommode : lors des pauses, donnez-lui de quoi se désaltérer.

Mon chat en vacances : que faire ?
Mon chat en vacances : que faire ?

Vous voici arrivé : sortez-le en premier, ne serait-ce que pour lui éviter les allers-et-venues de votre installation avec les bagages. Installez-le dans une pièce, fenêtre voire porte fermées, mais caisse ouverte, avec croquette et eau, le temps qu’il retrouve ses esprits. Et laissez-le s’habituer au nouveau lieu.

Chat en vacances : train ou avion

Là, ce n’est plus seulement le confort de Minou qui entre en ligne de compte, mais la réglementation :

Chat en vacances : l’avion

En avion, le premier critère est le poids de votre chat : s’il  pèse moins de six kilos, il est autorisé à voyager avec vous en cabine, dans une caisse aérée lui permettant de se lever et de se retourner. De fait, il y restera pendant toute la durée du vol : pas question de l’en sortir  pour se dégourdir les pattes dans les allées. En classe économique, les compagnies demandent un format de caisse à même de se glisser sous votre siège.

Par ailleurs, vous avez le droit à un seul chat par passager. Et ce voyage est payant : votre chat est considéré comme un bagage supplémentaire. Se renseigner des tarifs auprès de la compagnie.



Si votre chat pèse plus de six kilos, c’est la soute : rassurez-vous, elle est pressurisée. Et là, pas de chaton de moins de deux semaines.

Dans les deux cas, le carnet de vaccination de votre chat doit être à jour.

Mon chat en vacances : que faire ?
Mon chat en vacances : que faire ?

Chat en vacances : le train

En  train, votre chat est toléré : il ne doit pas gêner les voyageurs. Il doit voyager dans une caisse n’excédant pas 45 cm x 30 cm x 25 cm, où il reste pendant l’ensemble du parcours. Là aussi, vous devez vous acquitter d’un titre de transport : en France, celui-ci pour les animaux de moins de six kilos, ce tarif est fixe, quel que soit la distance. Un titre à acheter soit en gare, soit si vous voyagez en idtgv, par téléphone.

Vous avez carrément décidé de camper

La règle est simple : c’est lui qui risque de décamper ! Le harnais ou la laisse sont donc de rigueur, afin que ces introspections des lieux ne se soldent pas par son échappée définitive. Et ne le laissez jamais seul !

Votre chat s’habituera au camping, à la condition de retrouver des habitudes : soyez rigoureux avec l’horaire des croquettes, le coussin dans la caisse dont il reconnaîtra l’odeur.

En un mot, souvenez-vous que votre chat n’a pas besoin de vacances, mais de préserver ses habitudes de sédentaire.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille ces articles :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer