Le chat Bombay, une panthère miniature

C’est une certaine Nikki Horner, éleveuse de chats dans le Kentucky aux États-Unis, qui en eut envie : un chat qui ressemble à une panthère. De là à l’appeler Bombay, le rêve était complet. Le chat Bombay était né !


Les origines du chat Bombay

Bagheera, la panthère noire du Livre de la Jungle, cela vous dit-il quelque chose ? Le chat Bombay, c’est elle ! En plus petit… et en vrai.

Coïncidence ? Dans les années 60, Walt Disney produit le premier dessin animé inspiré du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling : des américains se toquent d’avoir chez eux, un chat qui ressemble à une panthère.

Le chat Bombay est né : nos américains croisent un « american shorthair » tout noir, avec un « burmese », lui originaire de Thaïlande et de couleur sépia.

Pourquoi ? En soi, l’« american shorthair » est un chat « basic », lui-même issu des chats de gouttière européens. Sauf que son noir mélangé à la finesse thaïlandaise, ça marche.




L’aspect du chat

Le chat Bombay, c’est ça : deux yeux de jais dans un corps noir. Cette Bagheera version « sans danger » n’a pas un poil d’une autre couleur. Noir, c’est noir ! Et une paire d’yeux de jais qui vous scrutent.

Le chat Bombay, une mini panthère affectueuse
Le chat Bombay, une mini panthère affectueuse

Son corps ramassé est même fait pour vous sauter dessus (gentiment). Chez le chat, la morphologie est un critère de taille, au sens premier du mot : le chat Bombay est semi-cobby : « cobby » signifie avec petite tête ronde.

C’est le compas, qu’il faut prendre : le chat Bombay s’inscrit dans un rond. Sa tête est ronde, son museau est bombé, son menton aussi.



On récapitule ? Un pot de peinture noire, un compas, deux coups de pinceau jaune. C’est dessiné.

Le caractère du chat Bombay

On arrête la fiction : le chat Bombay, ce n’est pas la jungle. Ce n’est pas non plus le banal chat noir européen : on ne mélange pas les torchons et les serviettes !

Mais pas d’inquiétude, votre panthère miniature est facile à vivre : elle aime tout le monde, vous, vos enfants, votre chien. Tout va bien, du moment qu’elle est bien traitée.

Quant à l’environnement matériel, c’est la prototype du chat casanier : vive les recoins, le canapé, la télé : allez, un bon Walt Disney !

Certains promènent leur chat Bombay dans la rue en laisse. C’est plutôt à eux que cela fait plaisir : « fais gaffe à ma panthère ! ». Pourquoi pas, mais le chat Bombay a horreur du froid. Et ce n’est pas une brosse à dents…

Le chat Bombay au quotidien

Attention particulière

Le chat Bombay est de la qualité : son poil noir ne roussit pas au soleil. C’est une panthère ? Contrairement au matou européen, il aime l’eau !




Vous savez ce qu’il vous reste à faire : brossage pour ne pas qu’il avale trop de poils en se léchant, et baignoire toutes les trois semaines. Son poil aura l’air d’un cuir « pleine fleur ».

Alimentation

Ce n’est pas très gentil de le traiter de « poubelle sur pattes ». Il est rustique, mais mérite tout de même mieux ! Donnez-lui évidemment une alimentation saine et équilibrée.

Santé

C’est un chat très rustique et robuste : non, vraiment, votre panthère ne tombe pas malade comme ça ! Il n’a pas besoin de soin particulier.

Adoption d’un Bombay : des témoignages très positifs

Cette race de chat fait l’unanimité auprès des maîtres qui ont voulu adopter cette petite panthère câline. Elle trouve toujours sa place dans les foyers entre les enfants, les autres animaux domestiques et même ses congénères.

Les internautes ont même créé un site pour partager leur amour de ces chats (nommé tout simplement : chat bombay).

« Depuis l’arrivée de canaille (un chat Bombay) au sein de notre foyer, nous n’avons que du plaisir, de la tendresse, de la joie », déclare Marlène.

Nicole confie : « ce n’est qu’une « petite » boule de tendresse qui ne me quitte jamais ».

« L’arrivée de Caspia, trois années après celle de mon premier chat Bombay Venom, a été tout aussi émouvante », explique Régine.




Ça vous donne envie d’en adopter un aussi ?

Le prix d’un chat Bombay

Le Bombay se vend entre 800 et 1000 euros.

Le chat Bombay, une mini panthère affectueuse
Le chat Bombay, une mini panthère affectueuse

Nos conseils pour une vente réussie :

Assurez-vous que votre chat ou chaton soit :

  • Tatoué ou pucé
  • Ait un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire (à noter : aucun vaccin n’est obligatoire)
  • Dispose d’une carte d’identification I-CAD
  • Ait une attestation de Pedigree

De plus, un contrat de vente en deux exemplaires doit être signé pour sceller la vente.

La rédaction du magazine Toutvert.fr vous suggère :

Et aussi…



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *