Plantes médicinales

Chardon Marie : le meilleur allié du foie

Une plante médicinale à inclure dans sa trousse à pharmacie !

Originaire d’Europe du Sud, d’Afrique du Nord et d’Asie occidentale, le chardon Marie, également appelé « artichaut sauvage » ou encore « chardon de Notre-Dame », est une plante herbacée bisannuelle. Souvent rencontrée dans les champs de nos campagnes, cette plante est reconnaissable à sa fleur violette entourée d’épines et ses feuilles vert foncé avec des taches blanches. Outre son élégance, elle recèle de nombreux bienfaits pour préserver sa santé au naturel.

Quels sont les bienfaits du chardon-Marie ?

Le chardon Marie est une plante qui regorge de bienfaits. Connue depuis l’Antiquité, elle est surtout connue pour ses bienfaits sur le foie. Pline l’Ancien recommandait déjà un mélange de jus de chardon-Marie avec du miel afin d’éliminer l’excès de bile.

Le chardon-Marie se compose essentiellement de flavonolignanes, isolés sous la forme d’un mélange appelé silymarine, qui représente entre 1,5 et 3 % de l’extrait de la plante.

Il contient également de grandes quantités de lipides, principalement polyinsaturés et des quantités modérées de bêta-sitostérol. C’est cette composition qui lui confère ses vertus hépatiques.

Le saviez-vous ? Le nom du chardon Marie viendrait d’une légende moyenâgeuse selon laquelle la Vierge Marie se serait refugiée dans un bosquet de chardons afin d’échapper à Hérode et de protéger son enfant. Il est dit que les nervures blanches de la fleur auraient été causées par des gouttes de lait tombées dessus lorsque la Vierge allaitait son enfant.

chardon marie plante sauvage dans un champs
Une belle plante sauvage

Le chardon-Marie bon pour le foie

Le Chardon Marie est utilisé pour traiter les maladies liées au foie comme la cirrhose, l’hépatite chronique, la jaunisse ou l’intoxication… Le foie est un organe déterminant pour la santé, il est donc important d’en prendre soin. Sa fonction est de filtrer et de nettoyer le sang. Plus précisément, il stocke et répartit les nutriments issus de la digestion, il dégrade les substances toxiques, il produit de la bile et il synthétise la majorité des protéines du sang.

Souvent malmené par l’alcool, les drogues ou simplement une mauvaise alimentation, le foie s’épuise et n’arrive plus à exercer correctement ses fonctions. Il est une excellente plante médicinale pour soigner une crise de foie ou un foie engorgé, fatigué ou intoxiqué. Son action permet de le détoxifier et de le garder en bonne santé.

Vous êtes à la recherche d’un régime alimentaire qui permet de garder votre foie en bonne santé ? Alors intégrez à votre alimentation :

  • de l’ail,
  • des fibres (épinards, haricots, etc.),
  • des artichauts (améliorent la digestion),
  • des avocats (acides gras),
  • des betteraves (antioxydantes),
  • du chocolat noir (plus de 70%),
  • du curcuma (anti-oxydant et anti-inflammatoire),
  • des noix (préviennent l’accumulation de graisses),
  • des pamplemousses (nettoient le foie),
  • des produits laitiers (yaourt nature, faisselle, fromage blanc ou encore fromage de chèvre frais),
  • du romarin (anti-oxydant et anti-inflammatoire)
  • du thé vert (anti-oxydant et diurétique).

Évitez autant que faire se peut les aliments trop gras ou trop sucrés qui peuvent favoriser l’apparition d’inflammation. Réduisez également votre consommation de sel et d’aliments transformés.



Bon à savoir : si vous préférez les huiles essentielles, vous pouvez utiliser celle de carotte, de citron, de cèdre de Virginie ou encore de basilic exotique pour prendre soin de votre foie.

D’autres bienfaits

En plus de ses atouts pour préserver le foie, il détient d’autres bienfaits :

  • soulage les crampes et les douleurs menstruelles
  • régule les règles abondantes
  • équilibre les hormones féminines
  • prévient la migraine hépatique
  • dissipe la fièvre
  • purifie le sang et le foie
  • protège les reins des médicaments nocifs
  • soigne les problèmes cutanés dus au foie
  • améliore la digestion (soulage les troubles digestifs (flatulences, ballonnements, ulcères, etc.), stimule l’appétit, traite les gastrites, etc.)
  • facilite la digestion
  • réduit l’arthrose
  • renforce le système immunitaire (anti-oxydant, anti-inflammatoire, etc.)

En phytothérapie, le chardon-Marie est utilisé de différentes façons. Il sera alors prescrit en gélules, sous forme de teinture mère ou pourra aussi être pris en tisane.

Cette plante est aussi intéressante car elle comporte très peu d’effets secondaires, même à forte dose.

Chardon Marie boutons floraux

 

Chardon Marie Bio - 200 gélules végétales
Prix mis à jour le 23-06-2022 à 2:10 PM.

Quand prendre du chardon-Marie ?

Le chardon-Marie peut se faire sous la forme d’une cure de 21 jours. Après une pause d’une semaine, vous pouvez reprendre le même schéma et faire un maximum de trois cures successives. Afin de déterminer la durée du traitement correctement, en fonction de vos besoins, demandez conseil à votre médecin ou votre naturopathe.

Vous trouverez du chardon-Marie dans le commerce, comme par exemple dans les magasins biologiques ou encore dans une herboristerie. Il est également possible de vous en procurer en pharmacie.

Les utilisations du chardon-Marie

Le chardon Marie peut être consommé sous plusieurs formes : tisane, poudre, gélule, teinture mère.

Le chardon-Marie peut se marier à d’autres plantes afin d’améliorer ses effets. Pour lutter contre le diabète, vous pouvez associer le chardon-Marie au gymnéma et au ginseng. D’autres aliments peuvent vous aider à combattre le diabète :

  • citron et gingembre (diminuent le taux de glucose dans le sang),
  • avocat et avoine (riches en fibres solubles),
  • épinard (stabilise la glycémie),
  • oignon (diminue le taux de triglycérides et de glucose),
  • ail (régule le taux de sucre dans le sang),
  • cannelle (augmente la sensibilité à l’insuline),
  • piment (prévient l’hyperglycémie).

Pour une action hépatique, vous pouvez l’unir au curcuma et à l’artichaut.

Des mélanges tous prêts existent dans le commerce avec d’autres plantes détoxifiantes (ex : radis noir, romarin).

Le chardon Marie en tisane

Dans une tasse de 25cl, faites infuser pendant 10 minutes une cuillère à soupe de chardon-Marie. Vous pouvez boire deux à trois tasses par jour en amont des repas.

Chardon marie en infusion, tisane dans une tasse en verre
A consommer en infusion

Graine de chardon Marie

Ce sont les graines de chardon-Marie, ou plutôt les fruits séchés, qui contiennent les différents principes actifs de la plante.

Les effets secondaires du chardon Marie

Le chardon-Marie ne provoque pas d’effets secondaires notables. Il peut arriver que la plante cause des troubles intestinaux bénins tels que des nausées ou encore des diarrhées.

Quels sont les dangers du chardon-Marie?

Cette plante ne représente pas de danger particulier. Il est cependant préférable que les femmes enceintes et qui allaitent ne consomment pas de chardon Marie. En effet, traditionnellement recommandée pour favoriser la production de lait pour l’allaitement, le manque d’études et de données sur cette plante ne favorise pas sa prise.

De plus, cette plante étant allergisante, les personnes sensibles à certaines fleurs (camomille, aster, marguerite, pissenlit, etc.) devront s’abstenir d’en consommer.

Afin de ne pas réduire l’effet de certains médicaments, il est conseillé de consulter un professionnel de santé avant d’entamer une cure. Rappelons ici que par son action sur le foie le chardon-Marie peut provoquer une réduction de l’efficacité de certains traitements médicamenteux.

Est-ce que le chardon Marie donne des gaz ?

Le chardon-Marie ne favorise pas l’apparition de gaz. Au contraire, cette plante soulage les troubles digestifs. Elle peut cependant avoir un effet légèrement laxatif.

Problèmes d’aérophagie ? Faites du sport afin de prévenir les effets néfastes de la sédentarité sur la digestion, et mangez plus de fibres insolubles (ex : noix, graines de lin, fruits et légumes). Consommez du bicarbonate de soude avant ou après un repas pour éviter les crises. Le charbon végétal activé est également une solution très prisée.

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page