Maison au naturel

Chameau : une laine naturelle aux propriétés intéressantes

Un poil précieux !

Le chameau est un animal que nous connaissons tous. Mais saviez-vous que la laine de chameau est un fil à tricoter exceptionnel ? Dans cet article, voici tout ce qu’il faut savoir sur la fibre de chameau et l’animal.

Un animal peu commun

Les chameaux sont des mammifères qui appartiennent à la famille des camélidés. A l’âge adulte, ils peuvent atteindre 1,85 mètre à hauteur des épaules et 2 mètres au niveau des bosses.

Les bosses des chameaux sont remplies de graisses et permettent à l’animal de parcourir de longues distances sans avoir besoin de boire et de manger. Au total, ils sont en mesure de parcourir 60 km/jour, uniquement en faisant appel à leurs réserves de graisses.

Les types de chameaux 

Parmi les espèces de chameaux, vous pouvez retrouver :

Le chameau de Bactriane

D’origine asiatique, il est subdivisé en deux espèces : le chameau domestique et le chameau sauvage de Tartarie. Cette espèce présente deux bosses.

Le chameau d’Arabie

Il n’a qu’une seule bosse. Il vit en Afrique du Nord et dans l’ouest du continent asiatique.

Ces deux espèces sont interfécondes. L’hybride s’appelle Turkoman.

Des chameaux dans le désert
Des chameaux dans le désert

Quelle est la différence entre un chameau et un dromadaire ? 

Si le chameau et le dromadaire se différencient principalement grâce à leurs bosses, ces deux animaux présentent d’autres différences importantes :

  • Leur histoire : les chameaux et dromadaires ne proviennent pas des mêmes territoires. Plus précisément, les chameaux proviennent d’Asie centrale tandis que les dromadaires sont originaires de la péninsule arabique.
  • Le nombre de leurs bosses : les dromadaires n’ont qu’une seule bosse tandis que les chameaux en ont deux.
  • Leur taille : les dromadaires sont plus grands que les chameaux.
  • Leur pelage : même si la couleur est la même sur ces deux animaux, leur type de fourrure est différent. En effet, le chameau a un pelage plus long lui permettant de se protéger du froid tandis que le dromadaire a un pelage plus court et uniforme sur tout le corps. Ceci l’aide à mieux résister à la chaleur.
  • Leur caractère : c’est bien connu, les dromadaires ont des réactions agressives lorsqu’ils sont dérangés. A l’inverse, les chameaux sont plus tranquilles. En revanche, ils sont peu adaptés au transport de personnes du fait de leur constitution physique.

Le poil de chameau

Les fibres sont récoltées lors de la mue, soit lorsque l’animal perd ses poils de façon naturelle (les chameaux muent de la fin du printemps au début de l’été). Le poil de chameau est de couleur brun-beige.



La fibre la plus satisfaisante est récoltée sur les chameaux de type bactrien.

Comment le poil de chameau est-il produit ?

Le poil de chameau est produit selon des étapes spécifiques. Les voici :

  • Après la récolte a lieu le tri qui vise à retirer les poils grossiers.
  • La fibre est ensuite nettoyée pour éliminer les graisses, la terre ainsi que toute autre matière végétale qui a pu se mêler lors de la récolte.
  • Ensuite, vient l’étape de l’éjarrage qui consiste à ôter les matières végétales et les squames.
  • La fibre est désormais prête pour la filature. Elle est alors transformée en fils destinés au tricotage et au tissage.
Tissage de son poil
Tissage de son poil

Quelles sont ses principales qualités ? 

Le poil de chameau assure une bonne isolation, à la fois légère, naturelle et peu volumineuse. Les tissus conçus en poils de chameaux offrent donc de bonnes qualités isolantes : ils sont chauds et confortables à porter.

Les avantages du poil de chameau en font également un produit intéressant dans un matelas. Ses atouts sont proches de ceux de la laine de mouton :

  • Le poil de chameau présente de bonnes capacités absorbantes. En revanche, il est plus souple et doux que la laine de mouton.
  • Il offre un confort optimal.
  • Ce poil est doux et léger, mais également isolant.
  • Il peut absorber jusqu’à 30% de son poids en eau sans qu’il soit humide ou mouillé au toucher.
  • La capacité d’absorption des poils de chameaux en fait une matière idéale pour les personnes allergiques puisqu’elle empêche le développement d’acariens.

Comment l’utiliser ? 

Le poil de chameau permet aussi de concevoir de jolis tissus comme des manteaux et des pulls.

Bon à savoir : le principal concurrent de cette matière est le cachemire. En revanche, le poil de chameau se démarque par sa durabilité alors que le cachemire se différencie par sa douceur.

Comment faut-il l’entretenir ? 

Si vous avez des textiles conçus en poils de chameaux, il est important de les nettoyer avec soin : il est conseillé de les laver à la main ou à la machine à laver, à condition de disposer d’un programme « linge délicat ».

En ce qui concerne le matelas en poils de chameaux, son entretien est minime. Il est notamment déconseillé de l’exposer à la lumière du soleil pour éviter que vos poils deviennent cassants et que votre matelas perde de sa qualité. Pensez aussi à l’aérer de façon régulière. En effet, les poils se régénèrent naturellement à l’air frais.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page