Catuaba : « l’anti-panne » au naturel, propriétés et vertus

C’est bien connu, les Brésiliens n’aiment pas seulement le football : ils goûtent aussi aux plaisirs de la chair.

De longue date, la phytothérapie brésilienne connaît la catuaba (Erythroxylum Catuaba ou encore Jupineris brasiliensis) qui agit sur le système nerveux central.


A ce titre, les Brésiliens n’ont pas exclusivement recours à la catuaba pour pallier une libido défaillante

Catuaba: une plante venue d’Amérique du Sud

Inutile de chercher à la cueillir en forêt de Fontainebleau : la catuaba est une espèce endémique du nord de l’Amazonie. D’où sa connaissance plus récente en Europe.

C’est l’écorce de cet arbuste à fleurs jaune et orange, qui sert à faire les tisanes qui nous intéressent.

Aucune inquiétude à avoir : si, à l’instar des essences entrant dans la fabrication de la cocaïne, l’arbre de catuaba appartient à la famille des Erythoxylaceae, il n’en contient aucun des principes actifs.




Rigoureusement rien à voir !

Un autre exemple: Tongkat Ali : l’arbre de la libido (mais pas seulement)

Catuaba : un aphrodisiaque naturel

En revanche, elle contient de la yohimbine, substance qui entre dans notre pharmacopée pour le traitement d’appoint de l’hypotension orthostatique (le fait d’avoir la tête qui tourne, quand on passe de la position allongé à la position debout) et qui active la circulation du sang.

  • Elle contient également de la catuabine, cet alcaloïde qui stimule le système nerveux.
  • En somme, elle agit comme un vasodilatateur et un désinhibant du système nerveux.
  • D’où son intérêt pour stimuler la libido masculine, mais aussi féminine.
La Catuaba, "l'anti-panne" au naturel
La Catuaba, « l’anti-panne » au naturel



Des vertus bien plus larges

Mais la phytothérapie brésilienne ne limite pas la catuaba au seul rôle d’aphrodisiaque.

Pour ses mêmes propriétés, elle est très utilisée pour:

  • lutter contre la fatigue
  • une baisse du système immunitaire
  • une perte du sommeil
  • perte de la concentration,
  • perte de la mémoire, et y compris cette fatigue mentale se traduisant par de l’hypocondrie.

Au pays des Ronhaldino, la catuaba ne soigne décidément pas seulement la dysfonction érectile, elle sert également d’analgésique, d’anti-viral et même d’anti-inflammatoire.

Intéressant: Traiter la dépression saisonnière grâce à la luminothérapie

Comment la consommer ?

En Europe, elle se trouve désormais en magasins bio – en ligne.




Elle est volontiers préconisée contre les pannes sexuelles : elle a le double avantage d’être un produit parfaitement naturel et sans danger, qui se boit en infusions et tisanes (avec du miel, pour lui ôter sa pointe d’amertume).

En outre, cet aphrodisiaque sans risque n’est pas vanté comme un « produit miracle » mais semble avoir convaincu.

Pour preuves, les nombreux de témoignages d’internautes, qui en parlent très simplement en termes positifs.

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

  • Noix de kola : idéal pour lutter contre la fatigue physique et intellectuelle
  • Ginseng : les racines de la pharmacopée et médecine chinoise
  • L’Éleuthérocoque : combattre la fatigue hivernale avec le ginseng sibérien
  • Le schisandra chinensis, une plante fondamentale de la pharmacopée chinoise
  • Ashwagandha : une plante déstressante et adaptogène



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *