Bien-être et santé

La carie dentaire, le trou qui fait mal

A  l’âge de douze ans, un enfant sur deux a une carie dentaire : normal ? Pas tout à fait. Or, les sucreries ne sont pas seules en cause.

Définition : qu’est-ce que la carie dentaire ?

Mine de rien, une maladie infectieuse

Faute à être soignée, elle finit toujours par devenir diabolique : la carie dentaire commence par insidieusement grignoter l’émail de la dent, pour rapidement continuer à creuser en atteignant la dentine ou ivoire (la couche de tissus calcifiés sous l’émail). Là, trop tard !
le seul brossage ne protège déjà plus la dent.

Et les choses se gâtent sérieusement. La carie creuse sa cavité en attaquant la pulpe qui contient les nerfs et les vaisseaux : c’est la rage de dent. Puis poursuit jusqu’aux racines et à l’os : c’est l’abcès dentaire. Et l’infection ne s’arrête pas là : elle peut toucher le cœur.

Le tout sachant que ce n’est pas vrai, il n’y a pas de guérison spontanée de la carie dentaire. Si elle passe pour être sans gravité, elle est une maladie infectieuse, qui trace son mauvais sillon jusqu’au bout. Horreur !

Acide plaque dentaire

D’où vient l’attaque ? A chaque fois que nous mangeons et buvons, aliments et boissons hormis l’eau, se mêlent à la salive pour former la plaque dentaire. Un film transparent et adhésif, qui se plaque sur les dents.

Ce que contient ce film ? Des microbes et des bactéries ! Il est des cas où la nature est bigrement tordue. La carie en est un modèle du genre : en quelque sorte, à chaque fois que nous mangeons, nous nous scotchons un ruban adhésif de microbes et bactéries sur les dents.

Car, c’est le fin du fin, notre salive contient deux bactéries (Streptococcus mutans et les lactobacilles) qui attendent le sucre au tournant. Toute l’énergie de ces bactéries est tournée vers la transformation du sucre en acide. Et voilà le travail !

Les symptômes de la carie dentaire

Le scénario s’enclenche, que vous avez sans aucun doute déjà vécu : pendant que les autres savourent leur cornet de glace, vous serrez les dents de douleur. La sensibilité au chaud et au froid n’est que le deuxième stade de la carie, l’attaque de la dentine.

Ensuite, le film s’accélère : plus besoin du contact avec un aliment ou une boisson pour se prendre la tête entre les mains, ça élance tout seul. La suite ? Douleur intenable, gonflement, fièvre. Avec un peu de malchance, votre carie vous taraude pendant le week-end. Lundi, c’est dentiste !

Vive la roulette ! Juste, la prochaine fois, allez-y un peu plus tôt : car, on vous le répète, pas la peine de se le passer en boucle, le scénario est toujours le même. Selon l’état des lieux, vous en serez quitte pour un simple coup de roulette avec renfort de la plaque d’émail, ou pour les grands travaux.



Et là, c’est le prix de la trop longue attente : si la dent est trop abîmée, vous en êtes d’une couronne. Si la pulpe est touchée, la dent doit être dévitalisée et les canaux bouchés. Et s’il faut extraire la dent, c’est la prothèse dentaire, bridge ou implant.

Au total, faire attention à ce que l’on mange et se brosser les dents vaut tout de même le coup !

Carie dentaire : les bons réflexes

Vas te brosser les dents !

Eh bien, oui, on vous l’aura dit et répété : c’est l’arme fatale à la plaque dentaire. Le brossage du rouge vers le blanc, de la gencive vers la dent, pour éliminer les bactéries. En sens inverse, du blanc vers le rouge, les bactéries s’accumulent à la base de la gencive.

Que faire contre la carie dentaire ?
Que faire contre la carie dentaire ?

Haro sur le sucre

Les deux abominables bactéries étant des machines à transformer le sucre, blanc en particulier, en plaque dentaire, l’ennemi est identifié.

Sauf qu’il n’est pas seul en cause. Ils sont même légion : les boissons sucrées, le grignotage entre les repas, l’excès d’acidité par exemple d’une orange, une dentition mal alignée qui favorise les caries entre les dents, un mauvais brossage des dents, le manque de fluor. Liste non exhaustive.

Une maladie de jeunes ?

Les caries touchent plus facilement les dents de lait à la minéralisation plus fragile, que les dents définitives. Elles commencent même de bonne heure : la « carie du nourrisson » profite que bébé s’endort avec le biberon de lait ou de jus de fruit à la bouche, pour empêcher la salive de faire son travail de nettoyage.

Quelques photos de caries dentaires

Que faire contre la carie dentaire ?
Que faire contre la carie dentaire ?

 

Que faire contre la carie dentaire ?
Que faire contre la carie dentaire ?

 

Le meilleur traitement naturel, la prévention

Si une carie est locale, elle est tout de même le révélateur de votre équilibre alimentaire. Évitez les plans sur la comète (sur les comètes, il n’y a pas grand-chose à vous mettre sous la dent) et nourrissez-vous intelligemment.

Parmi les phénomènes tendances, traquer l’acide phytique dans son alimentation : d’accord, mais c’est grâce à elle, que le son des graines peuvent grandir. Et si elle empêche l’assimilation des vitamines et minéraux, elle est véritablement un antioxydant. Donc, choisissez vos lectures.

En revanche, avez-vous remarqué ? Chez votre dentiste, ça sent le clou de girofle : en cas de douleur un dimanche, calmez votre carie à l’huile essentielle de clou de girofle. Ouf !

Autre astuce, mélangez un quart de cuiller à café de poudre de curcuma et un quart d’huile de noix de coco avec de l’huile essentielle de clou de girofle. Brossez-vous les dents, laissez agir deux à cinq minutes. Et rincez. Vous avez là un très bon dentifrice.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille aussi :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer