Alimentation

Le fruit le plus riche en anti-oxydants : la canneberge !

Originaire d’Amérique du Nord, la canneberge est une petite baie rouge qui appartient à la famille des myrtilles. Elle tient aujourd’hui une place spéciale à la table de Thanksgiving, sous le forme d’une sauce pour accompagner la dinde.

Bien connue par les femmes sujettes aux infections urinaires, la cranberry possède de nombreuses autres vertus pour la santé qu’il serait dommage d’ignorer.

Appartenant à la famille des Ericacées, cette petite baie rouge originaire d’Amérique du Nord fait fureur. Elle est de plus en plus appréciée en Europe, pour ses vertus santé notamment sur la prévention des infections urinaires.

Canneberge à gros fruits

La canneberge à gros fruits (Vaccinium macrocarpon) est une variété qui a été sélectionné pour sa production importante des baies de gros calibre.

Quelle est la différence entre canneberge et cranberry ?

Il s’agit du même fruit. Cette petite baie rouge est appelée cranberry en anglais ou encore airelles au Québec.

Quels sont les bienfaits de la canneberge ?

La canneberge est un des super fruits à la mode. Elle est tout de même le fruit le plus riche en antioxydants, loin devant le raisin, les prunes et les myrtilles. Elle est riche en :

Elle renferme plus exactement différents types de flavonoïdes, de puissants antioxydants, qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et donc de prévenir l’apparition de maladies liées au vieillissement.

Sa consommation est également conseillée aux sportifs. La canneberge réduit les radicaux libres tout en compensant les pertes de zinc et de magnésium.

canneberge

Son efficacité s’étend à la lutte contre les calculs rénaux, et elle préviendrait également les gingivites ou parodontites.



Les anti-oxydants contenus dans cette baie ont la particularité de protéger les muqueuses en empêchant les bactéries pathogènes d’y adhérer.

La canneberge pour les infections urinaires

Le jus de baie de canneberge est un puissant traitement naturel contre les infections urinaires. Prouvé scientifiquement, boire du jus de canneberge a une action bénéfique sur le traitement et la prévention des cystites, en drainant les bactéries responsables des infections urinaires.

Il est donc fortement conseillé aux femmes sujettes à cette infection de boire régulièrement du jus de cranberry.

Selon une étude finlandaise, boire 2 verres de jus de canneberge chaque jour réduirait de 50 % les risques de récidives de cystites chez la femme.

Pour le reste, la dose idéale est estimée à un verre de jus par jour ou équivalent sous forme de fruits. Son goût légèrement acidulé est exquis, ça tombe bien !

canneberge

Canneberge en gélule

L’extrait standardisé de canneberge est disponible sous forme de comprimés ou de gélules, qui reste la forme la plus pratique.

Il existe aussi le jus non sucré, vendu dans les magasins d’alimentation biologique, en ligne ou dans les grandes surfaces.

Canneberge séchée ou fraîche

Elles peuvent être consommées fraîches pendant l’automne. Elles sont disponibles en grands magasins surgelées ou en jus.

Mais, pour les déguster tout au long de l’année, on peut croquer des baies séchées, tel quel (au goûter, petit déjeuner, apéritif) ou dans muesli et yaourt. Elles sont goûteuses et faciles à trouver et apportent des antioxydants bénéfiques.

La recette de la tisane de canneberge

La tisane de canneberge est indiquée contre :

  • l’eczéma et les pellicules en raison de son action purifiante et cicatrisante. Il est conseillé d’en boire 1 tasse 3 fois par jour.
  • la dysenterie chez les jeunes enfants, en particulier les nourrissons et les jeunes enfants. La tisane doit être très forte et non sucrée.
  • les hémorroïdes : très utile pour apaiser la douleur causée par les hémorroïdes. Il est conseillé de boire 1 tasse de feuilles de myrtille séchées 3 fois par jour, pendant 3 semaines.
  • les troubles de la vessie et des reins : elle a une action antiseptique sur les voies urinaires et les fortifie. En cas de cystite ou de faiblesse chronique des reins, il faut boire 1 tasse 3 fois par jour.

Pour préparer la tisane au cranberry, il suffit :

  • 1 gr de feuilles séchées ou 1 cuillère à café de baies sèches ou 100 gr d’extrait sec
  • 200 ml d’eau bouillante

Préparation. Laissez les feuilles séchées (ou les fruits secs ou l’extrait sec) dans une tasse d’eau bouillante Consommez 2 fois par jour, hors des repas.

Canneberge : ses effets indésirables

Il est déconseillé de consommer trop de jus de canneberge (plus d’un litre de jus par jour pendant des périodes prolongées), parce qu’il favorise la formation des calculs rénaux.

De manière générale, toute personne souffrant d’allergie ou sensibilité à l’un de ses composants, par exemple l’acide acétylsalicylique, doivent éviter complètement cet aliment.

Cela s’applique également aux personnes souffrant de gastrite atrophique, d’hypochlorhydrie, de calculs rénaux. L’utilisation de la canneberge peut donner lieu à des interactions avec certains médicaments ; les personnes qui suivent un traitement médicamenteux devraient donc en discuter d’abord avec leur médecin.

Canneberge : la culture

La canneberge est un sous-arbrisseau très décoratif, qui ne dépasse pas les 40 cm de hauteur. C’est une plante rustique largement répandue en Amérique du Nord, elle pousse dans les forêts. Elle préfère le climat humide et la mi-ombre du sous-bois.

Vous pouvez cultiver la canneberge chez vous, mais vous devez reproduire le plus possible le climat original.

Il lui faut au jardin des conditions bien particulières de culture. Cet arbrisseau a besoin d’une position ensoleillée pour donner une belle récolte de fruits. Il se porte bien sur des sols bien drainés, mais il faut les arroser fréquemment, avec parcimonie, pour éviter l’asphyxie des racines.

Il lui faut, pour se développer correctement, un sol acide, humide mais bien drainé, éventuellement additionné de sable et de calcaire. Il peut être facilement cultivé en pot ou bac ou placé dans un jardin.

Pour en savoir plus

La rédaction de toutvert vous conseille d’autres articles sur les superaliments :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer