Animaux

Caniche : un chien joueur, joyeux et très vif !

Parmi les chiens les plus intelligents, le caniche a une joie de vivre et un format proche de la pelote de laine (pour certains d’entre eux). De quoi craquer pour cette peluche loin d’être amorphe !

L’histoire du caniche : au commencement était l’eau

Chasseur de canards, tel fut le rôle de son ancêtre qu’est le Barbet. Le caniche en a gardé les pattes palmées et son appellation, « pudel » en anglais, « poodle » en allemand, caniche en français étant issu du mot « canard ».

De cette vocation, il arbore souvent la fameuse tonte ou « toilettage en lion », pattes à pompons comprises, à l’origine vouée à faciliter sa nage pour récupérer le gibier.

Pour aller plus loin : Race de chien : tout savoir sur nos compagnons

Aujourd’hui l’une des races de chien les plus répandues au monde, le caniche symbolise le chien de compagnie, par sa taille et sa très grande intelligence.

Caniche
Caniche dans un pré

L’aspect : au choix, bouclé ou cordé

Au regard d’autres races, ce chien fait figure de format de poche.

Il existe pourtant quatre tailles de caniche, correspondants à nos XS, S, L et XL : le « caniche toy », c’est son nom, n’excède pas les 28 centimètres. De quoi l’avoir dans son sac à mains !

Le plus grand modèle ou « grand caniche » mesure jusqu’à 60 centimètres. Prenez alors un sac plus grand…

Dans tous les cas, ce chien est de robe uniforme : là, six couleurs au choix, du blanc immaculé au noir en passant par le roux, sachant qu’une portée recense des chiots chacun de teinte différente.

La nature est coquette, sans oublier les poils, frisés ou bien cordés.



Attention néanmoins à ses longues oreilles, son seul talon d’Achille : faute de toilettage quotidien, il est sujet aux otites.

Son caractère : vif et joyeux

Malgré son aspect de peluche, il est un chien de race. Très intelligent, il éprouve le besoin de mener sa vie : de gambader puis de rentrer au chaud.

Pour cela, il a sa technique : c’est un charmeur.

Il sait parfaitement vous faire comprendre qu’il a besoin d’un bol d’air pour se défouler, et n’a pas son pareil pour se faire ensuite câliner au chaud.

De tempérament curieux, il aime être au courant de ce qui se passe dans son univers : le vôtre.

Il sait se faire gentil ou momentanément hargneux, pour parvenir à ses fins. Qui est le maître ? Ce chien ne supporte pas d’être livré à lui-même. Il souffre de la sensation d’abandon, au point de perdre sa joie de vivre.

Caniche

Élevage : facile dès lors que l’on joue avec lui

C’est un chien qui raffole de jouer. C’est la meilleure façon de le dresser, pourvu que la règle soit cohérente : la récompense, à chaque fois qu’il s’exécute bien.

Pour petit, il est aussi un chien de garde : alors qu’il aboie peu, il signale rapidement un élément intrus.

Comment bien craquer pour un caniche ?

Des particuliers aussi bien que des éleveurs en proposent : même si la boule de poils vous fait envie, vérifier bien dans les deux cas :

  • S’il est vacciné
  • S’il est pucé ou tatoué
  • Le numéro d’identification de la mère
  • Son pedigree
  • S’il est sevré (la date de naissance)
  • S’il est bien inscrit au LOF. Pour ce faire, demandez la photocopie de la déclaration de la saillie de la SCC.

Quel est son prix ?

Il va du don de particuliers à l’achat auprès d’éleveurs, soit de 0 euros à 200 euros pour un grand caniche. Les plus chers sont les caniches nains et les caniches toys. Eh oui, small is beautiful, et cela a son prix.

D’autres conseils

Les autres races des chiens d’agrément et de compagnie

Et aussi :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer