J’ai mal au canal carpien ? Comment le soigner naturellement

Il en est souvent ainsi : on découvre une partie de son corps, quand elle nous crée des ennuis: voici comment soulager son canal carpien en douceur.


Les symptômes du syndrome du canal carpien

Un engourdissement et des fourmillements au pouce et au trois premiers doigts de la main, voire une douleur lancinante au poignet qui remonte dans l’avant-bras, le cou et même l’épaule ? On l’appelle le « syndrome du canal carpien ».

Un peu d’anatomie

La canal carpien est ce tunnel étroit qui traverse le poignet : il s’y loge les neuf tendons qui permettent de fléchir les doigts, et le nerf médian. Dès lors que les tendons s’enflamment, le nerf s’en trouve comprimé.

Canal carpien : maladie professionnelle ?

Qui est plus sujet à cette inflammation ?

Plutôt les quinquagénaires, et plus volontiers les femmes que les hommes, même si ce syndrome affecte tout poignet soumis à des gestes répétitifs : depuis la posture avec la souris de l’ordinateur jusqu’à l’ouvrier sur un chantier, qui encaisse les vibrations du marteau-piqueur.




Le syndrome du canal carpien

Ce syndrome peut être une maladie professionnelle mais pas seulement. Il fait, également, partie de la panoplie des blessures du sportif : au premier chef les sports de raquette (le tennis en particulier) et le golf, mais aussi la pelote basque, le base-ball, l’haltérophilie, ou encore la moto.

Le syndrome du canal carpien peut, malheureusement, aussi toucher les personnes en fauteuil roulant. Il peut aussi, de façon ponctuelle, se révéler au cours d’une grossesse (ou lors de la ménopause), ou encore être la conséquence d’une affection, hyperthyroïdie, arthrite, diabète.

Soulager son canal carpien

Pour bien soulager son poignet, on évitera au préalable de confondre le syndrome du canal carpien avec une tendinite de Quervain, qu’est cette inflammation de la gaine des tendons du pouce.




Sachons aussi qu’un tiers des syndromes du canal carpien s’estompent d’eux-mêmes, avec le repos : on range provisoirement sa raquette…

Des traitements naturels

Le froid est astringent : appliquez de la glace pendant dix minutes et à plusieurs reprises dans la journée, sur votre poignet. Mieux, en l’occurrence, pratiquez aussi l’« hydrothérapie de contraste » : une fois par jour seulement, plongez la main dans de l’eau chaude pendant trois minutes, puis dans de l’eau froide pendant trente secondes. Répétez cette opération trois fois de suite. Attendez un peu, et revenez aux applications de glace.

Étirez votre poignet en douceur ! Nous faisons spontanément le geste pour nous détendre : croisez les doigts de vos deux mains, et étendez les bras en poussant sur les paumes. Faites-le de manière à ne jamais ressentir la douleur, en maintenant vos doigts croisés pendant six secondes, puis en relâchant. Répétez l’exercice une dizaine de fois.

Autre exercice tout doux, posez les deux coudes sur une table, les bras en l’air. Joignez vos paumes et descendez doucement jusqu’à l’horizontale ou presque. Restez ainsi quelques secondes, et répétez cet assouplissement une dizaine de fois aussi.

Un petit dernier pour bien s’étirer : croisez à nouveau les doigts, paume contre paume, et faites ainsi des cercles, une fois vers la gauche, une fois vers la droite. Cela va-t-il va mieux ? Un peu de patience…




Afin de ne pas défaire ce joli travail, dormez avec une attelle : cela évitera que votre position pendant le sommeil ne le comprime à nouveau.

La phytothérapie : arnica et ananas !

Tournez-vous vers la phytothérapie. Bien des plantes sont de véritables anti-inflammatoires : en onguent, pensez à la petite plante des Vosges qu’est l’arnica. En plus, elle sent bon ! Comment se masser le poignet ? Matin et soir, l’intérieur du poignet et de la base de la main, longuement mais doucement.

Pensez aussi à l’ananas, réputé pour soulager les pires arthrites. La broméline présente dans sa tige est réellement anti-inflammatoire. Au choix, en compléments alimentaires, mais délicieux en tranches.

Soulager naturellement le canal carpien
Soulager naturellement le canal carpien

C’est peut-être aussi le moment de rééquilibrer votre alimentation, en introduisant des épices anti-inflammatoires : assaisonnez vos salades et pâtes avec, en égale proportion, du curcuma et du poivre noir. Redécouvrez aussi le millepertuis. Mais, franchement, l’ananas, c’est bien !

Autres remèdes naturels

La rédaction de Toutvert.fr vous conseille :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *