Alimentation

Camu camu : le « Pérou » de la vitamine C

Vous ne connaissez peut-être pas le camu camu, pourtant c’est un tonifiant hors pair. Un verre de son jus équivaut à 40 verres de jus d’orange, rien de moins! Zoom sur ce fruit péruvien.

Origine

Le camu camu (Myrciaria dubia) est à proprement parler le Pérou : cet arbuste des zones inondables du fleuve Amazone trouve ses origines dans la « selva », la forêt d’Amazonie péruvienne.

Son fruit à peine plus gros qu’une cerise n’était pas consommé par les Incas. Dommage pour eux, cela leur aurait donné de l’énergie contre les conquistadors. Car le camu-camu est le fruit qui contient le plus de vitamine C au monde : 2500 à 3000 mg pour 100 grammes de fruit, contre 80 pour le kiwi et 65 pour l’orange.

Le roi de la vitamine C

Qui dit vitamine C dit tonifiant de l’organisme : au regard de son extrême concentration, le camu-camu en a toutes les propriétés démultipliées : il renforce l’état général (de nos tendons à nos gencives), booste littéralement le système immunitaire et est un puissant anti-oxydant.

Mais il a aussi l’avantage d’être apaisant.

Car il ne faut pas confondre un tonifiant avec un excitant ! Par là-même, le camu-camu est préconisé contre l’anxiété.

Enfin, et cela n’est pas négligeable, ce qui est à l’intérieur se voit à l’extérieur : le camu-camu est excellent pour la peau.

Le camu-camu, le « Pérou » de la vitamine C
Le camu-camu, le « Pérou » de la vitamine C

Un fruit qui intéresse les chercheurs

Ainsi que le rapporte la revue américaine Science, des chercheurs du Weill Cornell Medecine de New York ont démontré le rôle de la vitamine C dans la thérapie du cancer colo-rectal : au contact de la cellule cancéreuse, la vitamine C se transforme en DHA (acide docosahéxaéonique) pour « duper » celle-ci et y entrer.

Alors, la cellule cancéreuse se « suicide ». Une fois cette action terminée, la vitamine C se transforme à nouveau en acide ascorbique. Des recherches au stade expérimental et sachant que l’on ne traite pas un cancer en buvant du jus de fruit, mais qui ouvrent sur le rôle fondamental des aliments dans la santé.

Comment le consommer?

Un verre de camu-camu contient ainsi l’équivalent en vitamine C de quarante verres de jus d’orange. Voilà qui est tout de même plus digeste.



Mais le camu-camu ne se trouve pas seulement en jus de fruit. I

l existe aussi en confitures, en yaourts, et sous forme de compléments alimentaires, en gélules ou en poudre : en cas de fatigue ou bien d’état grippal, ne pas hésiter à suivre une cure de trois semaines, à raison de trois cuillers à café avant chaque repas.

Autres conseils

LA RÉDACTION DE TOUTVERT VOUS CONSEILLE AUSSI:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer