Calculs rénaux : pour vos reins, faites le bon calcul !

Nos reins ne sont pas toujours copains comme cochons avec certaines rondelles de saucisson. Et nous le font sentir : les calculs rénaux ne sont ni un hasard, ni une fatalité.


Le calcul rénal est une concrétion qui se forme par concentration excessive de substances normalement éliminées par les urines : au lieu de s’évacuer, elles cristallisent dans les cavités du rein.

Calculs rénaux : les symptômes

Des substances majoritairement composées d’acides oxalocalciques ou calcium, qui explique ce côté dur de vrai caillou.

Selon leur taille et la propension à en fabriquer, ces calculs rénaux soit s’éliminent naturellement, soit obstruent les voies urinaires ou bien s’accumulent dans la vessie, ou encore restent bloqués dans le rein : la « lithiase urinaire » qui occasionne alors de douloureuses colites néphrétiques.

La douleur intense est le principal symptôme du calcul rénal : lorsqu’il reste bloqué dans le rein, irradiant la zone lombaire. Auparavant, le calcul rénal de plus petite taille aura pu être éliminé par l’urine qui peut alors contenir du sang, ou bien aura provoqué des infections urinaires à répétition.




Prévenir les calculs rénaux
Prévenir les calculs rénaux

Une prédisposition familiale ou bien un état de santé dégradé peuvent prédisposer au calcul rénal : ainsi des terrains favorables à la goutte, ou des sujets souffrant d’hypertension artérielle ou d’obésité.

Le vrai terrain favorable : le mode d’alimentation

Mais le terrain favorable le plus courant du calcul rénal est le mode de vie : ne pas boire assez et avoir une alimentation trop riche en protéines et en sel, mais aussi en sucre. En un mot, trop riche… !

Pas de chance pour eux, les hommes sont plus volontiers sujets au calcul rénal : allez savoir si un bon verre ne s’accompagne pas d’une rondelle de saucisson. Les tisanes sont peut-être moins leur fort aussi. Et puis les femmes ne font pas nécessairement attention à leurs reins, mais à leur ligne, et donc au saucisson.



Les remèdes naturels

Adieu charcuterie, asperge et vin blanc !

Le calcul rénal ne se fabrique pas en un jour : il touche plutôt la population entre trente et cinquante ans, dont les habitudes commencent à faire sentir leurs effets sur l’organisme.

Comment s’économiser de tels désagréments ? Boire un litre d’eau et demi par jour, et se calmer sur certains aliments : d’accord, les légumes ne sont pas répertoriés parmi les péchés mignons, mais on ne peut pas se nourrir de saucisson et de chocolat. Or, le calcul rénal est récidivant.

Prévenir les calculs rénaux
Prévenir les calculs rénaux

Comment modérer ses ardeurs avec la viande ? Ne dépassez pas un gramme de viande par kilo de votre poids : si vous pesez 65 kilos, ne forcez pas au-delà de 65 grammes de viande par jour environ.

Pour le sel, l’OMS préconise 5 grammes de sel maximum par jour : oublier la salière et le pot de moutarde. Et les boissons minérales riches en sodium. D’autres boissons ne sont pas très copines non plus avec les reins : le café soluble, le thé trop infusé,  le vin blanc.

Les fruits de mer, hélas, favorisent aussi  les calculs rénaux. De même que certains légumes : l’asperge, le cresson, le fenouil, la betterave, les fruits rouges ne sont pas pour vous.




En revanche, les aliments riches en potassium aident à éliminer le calcium : préférez une banane à des fraises, et vengez-vous sur les pommes de terre.

Bonjour persil, ortie et pissenlit !

Et, puis allez, adoptez la tisane : le trio gagnant du persil, de l’ortie, du pissenlit aide à éliminer les substances qui ont tendance à cristalliser dans vos reins : dans une tasse d’eau chaude, versez une cuiller à café de persil séché. Simple !

Le persil est diurétique, l’ortie empêche la formation de calculs (pas à lui tout seul, il aide une bonne hygiène alimentaire), le pissenlit stimule la production d’urine.

Une exception qui a son importance : si vous être pris d’une colite néphrétique, surtout abstenez-vous de boire. Le calcul coince, et boire forcerait la voie urinaire bouchée. Là, c’est direction le médecin.

La rédaction de Toutvert vous suggère ces autres articles sur la santé au naturel :



Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *