featuredMaison & Jardin

Le Calathea sublime les intérieurs

En plus de son nom étrange, le Calathea est une plante verte d’intérieur qui se distingue par son feuillage très graphique. Sublimer son intérieur devient très facile avec cette variété tropicale.

Le calathea en deux mots

Appartenant à la grande famille tropicale des marantacées, le calathea ne passe jamais inaperçu lorsqu’il trouve sa place dans un intérieur de maison. Poussant à l’état naturel dans les zones humides et ombragées d’Amérique du Sud, le calathea mesure entre 40 cm et 1 m de hauteur mais certaines variétés s’acclimatent très bien à nos intérieurs. Profitons-en !

Plantation et entretien du calathea

Bien que tropicale, cette plante verte n’est pas difficile à cultiver. Quelques recommandations sont à suivre pour pouvoir profiter de son magnifique feuillage.

Le calathea apprécie les ambiances plutôt humides et chaudes, avec des températures avoisinant les 20 °C. Il craint particulièrement l’ensoleillement direct et la proximité avec une source de chaleur sèche, et préfère les zones ombragées et tamisées. N’oublions pas que cette plante se plaît dans les forêts denses et tropicales !

Ainsi, l’humidité est un vrai plus pour son épanouissement. C’est pourquoi, on le placera de préférence dans une salle de bain ou une cuisine, si ces pièces sont suffisamment tamisées.

Par ailleurs, le calathea est une plante qui aime s’étendre en hauteur, mais aussi en largeur. Il faut donc le placer dans un pot assez généreux dans lequel ses racines pourront s’épanouir.

Facile d’entretien, cette plante d’intérieur aime toutefois que l’on prenne soin de ses longues feuilles. Elle nécessite en effet un nettoyage régulier puisque ses feuilles retiennent particulièrement la poussière. Il est conseillé de dépoussiérer le calathéa si possible une fois par semaine en utilisant un plumeau et en procédant du haut vers le bas sur toutes les faces des feuilles. La poussière est plus difficile à retirer si l’on intervient moins souvent. Il est dans ce cas recommandé de procéder au nettoyage avec une éponge humide à passer du haut de chaque feuille vers la pointe. Des traces blanches peuvent apparaître sur le feuillage suite à une vaporisation avec de l’eau calcaire. Il est facile de les enlever en ajoutant quelques gouttes de vinaigre dans l’eau de nettoyage.

Calathea : une plante exotique facile à entretenir
Calathea : une plante exotique facile à entretenir

Il est aussi important de supprimer les feuilles mortes au fur et à mesure pour stimuler l’arrivée de nouvelles pousses et ainsi rajeunir la plante.

Pour l’arrosage, un arrosage régulier mais modéré est nécessaire. Tout au long de l’année et surtout l’été, il est fortement conseillé de brumiser le feuillage afin de recréer l’humidité de son milieu naturel.



Les variétés de calathea

De nombreuses variétés de calathea existent dans les forêts tropicales. Pour nos intérieurs, on se tournera vers les variétés citées ci-dessous :

  • Calathea crocata : une espèce très répandue en raison de sa jolie floraison. Ses feuilles vert foncé s’accompagnent de hampes florales érigées portant des bractées orange vif, entourant de petites fleurs
  • Calathea lancifolia : composée de feuilles lancéolées, aux bords ondulés, d’un beau vert marqué de taches partant de la nervure centrale
  • Calathea ornata : possède des feuilles ovales, vert sombre, striées de blanc ou de rose pâle
  • Calathea makoyana : ses feuilles oblongues, vert pâle, portent des macules vert foncé (surnommée « plante paon »)
  • Calathea zebrina : composée de feuilles oblongues, vertes et striées.
Calathea : une plante exotique facile à entretenir
Calathea : une plante exotique facile à entretenir

Les maladies fréquentes

Comme de nombreuses autres plantes vertes d’intérieur, le calathéa craint particulièrement les attaques de cochenilles qui viennent se coller sous ses feuilles. Il peut également être attaqué par les araignées rouges.

Pour se débarrasser des cochenilles, larves et œufs, il est possible de les enlever avec une éponge imbibée d’eau savonneuse. Il est aussi préférable d’isoler la plante atteinte jusqu’à disparition totales des cochenilles.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous invite à consulter ces autres articles :

Clara

Née à Paris en 1984, Clara est revenue vivre en Savoie à l’âge de 10 ans, sa région familiale. Après des études de communication dans le « tourisme et sports de plein air », puis une année de stage dans une maison d’édition de magazines, Clara a pu se former aux métiers du journaliste. Spécialisée dans les secteurs du tourisme, de la montagne et des sports outdoor, elle devient rédactrice freelance en 2010. Passionnée de montagne et de nature, elle réalise l’un de ses rêves en s’installant dans un petit village de montagne où elle profite du calme, de la nature préservée et du rythme « ralenti », propice à la marche, à la méditation et au yoga, qu’elle pratique régulièrement. Sensible à la préservation de l’environnement, elle agit tous les jours pour minimiser son impact : recyclage, compostage, covoiturage, vélo, alimentation saine et locale, jardinage, consommation raisonnée… c’est pourquoi écrire pour Toutvert est un réel plaisir !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer