Alimentationfeatured

Buycott : l’application qui boycotte les entreprises agroalimentaires !

« Vous êtes-vous jamais demandé si l’argent que vous dépensez fini par financer des causes auxquelles vous êtes opposées ? », peut-on lire sur le site de l’application pour smartphone Buycott. Cette question, posée par son créateur Ivan Prado, lui a donné l’idée de fonder Buycott, afin d’aider les consommateurs à faire leurs courses en fonction de leur éthique, boycottant des produits ou des campagnes issus de sociétés agroalimentaires ayant des pratiques peu élogieuses.

L’application, conçue pour les systèmes IOS et Android, répertorie les pratiques des sociétés agroalimentaires pour que les acheteurs puissent organiser leurs dépenses par rapport à leurs principes.

« J’ai eu l’idée il y a 3 ou 4 ans en voyant un de mes amis qui essayait de boycotter une émission de télévision en essayant de mémoriser une liste de tous les annonceurs pour ce programme », explique Ivan Prado. «Au début, j’étais l’unique personne à travailler sur la création de l’application. Depuis, une petite équipe s’est formée ».

ET AUSSI : OGM : les produits Monsanto que nous mangeons malgré nous

L’inscription se fait rapidement et le fonctionnement de l’application est simple. Après la création d’un compte utilisateur via une adresse email, le client pourra choisir des « campagnes » auxquelles il souhaite adhérer, disponibles sous différentes catégories (cause animale, justice, droits civils, environnement, droits humains, et plus particulièrement des femmes, éducation, santé, entre autres).

Cette action lui permettra de scanner, via un smartphone, le code-barres du produit qu’il désire acheter, afin de savoir s’il est conforme à ses principes ou si, au contraire, la marque partage des valeurs divergentes à celle du client. « Je pense que ça n’est pas le rôle de Buycott de dire aux gens ce qu’ils doivent acheter, précise Ivan Prado. Nous voulons être un forum pour que les gens apprennent des produits tout ce qu’ils ne peuvent pas apprendre en regardant l’emballage ».

A LIRE : Pourquoi et comment se passer de supermarché !

En plein développement, Buycott rencontre encore quelques inconvénients pour le public français, puisque, en plus d’être totalement en anglais, la majorité des produits répertoriée reste d’origine américaine. Pour que l’application soit aussi efficace en dehors des frontières des Etats-Unis, le site demande à ses utilisateurs de participer au référencement des enseignes étrangères. « Nous avons besoin d’aide pour maintenir et améliorer l’intégrité de nos données », affirme Ivan Prado.

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer