Le braque de Weimar, l’élégance faite chien

Son allure élancée et sa robe grise lui confèrent prestance et grâce. Ajoutez à cela un très bon caractère : le braque de Weimar est synonyme de bon goût.


L’histoire du braque de Weimar, seulement le nom ?

Le braque de Weimar n’aurait-il de la ville allemande, célèbre pour la république exemplairement pacifiste à la veille de la Seconde guerre mondiale, que le nom ? Nul ne le saura jamais.

Allez savoir aussi, s’il descend vraiment de la meute royale de Louis IX, apporté de Palestine lors de la Septième Croisade ! De façon certaine, il y a de la noblesse, dans la généalogie du braque de Weimar : le chien de Saint-Hubert et le chien gris de St Louis formaient les meutes royales.

Le braque de Weimar
Le braque de Weimar

La paternité du braque de Weimar est volontiers attribué à ce dernier : non sans quelque gène du côté du griffon, race qui englobait les chiens de chasse à courre.

L’Allemagne, dans tout cela ? Avant d’arriver en France par l’est, il faut franchir le Rhin. Et là, dans le grand-duché de Weimar, le braque éponyme servait bel et bien à la chasse au cerf, au sanglier, et même au lynx.




Le braque de Weimar, l'élégance faite chien
Le braque de Weimar, l’élégance faite chien

L’aspect du braque de Weimar, l’élégance d’une éminence

On dit une éminence grise. Or, le braque de Weimar est un peu cela. Non sans rigueur : les amateurs savent qu’il doit correspondre au numéro 99 de la Fédération cynologique internationale et au groupe 7, celui des chiens d’arrêt.

Voici qui donne une morphologie «élastique », ainsi que le précise le Cercle des Amateurs de Braque de Weimar français : d’aspect « sec » et le regard ambre, le braque de Weimar peut mesure de 59 à 70 centimètres pour le mâle, et de 57 à 65 centimètres pour la femelle.

Que son poil soit long ou court, son aspect « gris » est, en réalité, génétiquement beige… ce qui donne un impression de gris argent, plus ou moins foncé.




Mais court ou long, ce chien de chasse de taille moyenne est d’abord élégant. Quelque chose de « classe » jusque dans l’oreille, fine et portée haut, qui atteint avec grâce, la commissure des lèvres.

BRAQUE DE WEIMAR
BRAQUE DE WEIMAR

Le caractère du braque de Weimar, un cœur gros comme ça

De par sa morphologie et ses aptitudes, le braque de Weimar ne sert évidement plus de chien d’arrêt, mais continue de jouer les utilités, au Brésil, par exemple, où il est à la fois chien de secours et de défense de la police.

Méthodique et doué d’un très bon caractère, le braque de Weimar est un excellent compagnon : il a, certes, besoin de se dépenser, mais il est docile et dénué d’agressivité. Il est même présenté à des concours d’obéissance !

Il est surtout très affectueux et protecteur vis à vis des enfants. Un chien reconnu comme « polyvalent » : utile et agréable !

Le braque de Weimar
Le braque de Weimar

Élevage du braque de Weimar

Au cours de son espérance de vie d’une douzaine d’années, le braque de Weimar est peu sujets aux maladies. En France, quatre éleveurs professionnels – ils sont détenteurs du certificat de capacité à l’élevage délivré par la Société centrale canine – représentent une vraie garantie.




Une fois décidé à acquérir le compagnon de vos rêves, tournez-vous de préférence vers l’un d’entre eux. Dans tous les cas, demandez impérativement :

  • le certificat d’attestation LOF (Livret des Origines Français)
  • un acte de vente rédigé à l’écrit et signé par les 2 parties
  • un certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • le carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire

Prix du braque de Weimar : plus ou moins 1000 euros.

Les autres chiens de chasse :




Outbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *