Chiens

Bouledogue français : la douceur sous des airs de molosse

Un chien très intelligent qui raffole de jouer avec les enfants et même faire le clown

Le Bouledogue français est le chien pour lequel les amateurs craquent le plus : avec son air faussement féroce, il est juste craquant. Et s’acclimate très bien à la ville. Pour en savoir plus sur lui, voici tout ce que vous devez savoir sur ce chien.

Bouledogue français : la douceur sous des airs de molosse

L’histoire du Bouledogue français : presque chien et chat !

Du côté francophone de la Manche, il ne fait aucun doute que le bouledogue français est français : pendant que les anglais ne trouvent au Bulldog qu’une généalogie résolument anglaise.

On s’arrache volontiers le Bouledogue, importé par les anglais depuis les terres phéniciennes pour s’illustrer dans les combats, en l’occurrence de taureau (bull) ensuite implanté sur le continent au XIXe siècle, où il fut d’abord croisé à un ratier des faubourgs parisiens !

Il n’empêche, français et anglais sont encore un peu chien et chat pour s’adjuger sa paternité.

Chien des bouchers de la Villette et des Halles, qu’il débarrassait des rongeurs, le bouledogue français aurait également été celui des prostituées, dont les clients appréciaient également le charme.

Ainsi Toulouse-Lautrec, qui l’immortalisa dans ses croquis : et eut lui-même un bouledogue français répondant au nom de Tuck.

L’aspect du Bouledogue français : un côté grosse tête

Il a de rigolo son air de grenouille qui se croit plus grosse que le bœuf : il a tout du molosse miniature, apparemment très décidé à vaincre l’ennemi.

Le poil ras volontiers fauve, les postérieurs légèrement plus longs que les antérieurs de manière à mieux bondir, il est très musclé.

Il a un peu la grosse tête : avec ses 15 kilos et ses 30 petits cm, il « tire » une tête au front bombé, qui surmonte deux grands yeux ronds. Le mâle atteint un poids entre 8 et 14 kg et une longueur entre 28-30 centimètres.



Physiquement, il s’agit d’une race de petite taille avec :

  • un corps compact et massif
  • une face et un museau courts
  • un nez aplati
  • les incomparables oreilles de chauve-souris, élargies à la base et arrondies à l’extrémité, qui lui donnent un aspect très amusant.

Son nez court l’amène à mal respirer et même, dans certains cas, à ronfler pendant les siestes.

Comme tout bouledogue qui se respecte, il a une tête de forme carrée, des yeux ronds et foncés et des incisives inférieures légèrement en avant des incisives postérieures.

Le poil, court et bien adhérent au corps, peut être fauve, les couleurs sont tigrées, blanches avec des morceaux noirs ou rougeâtres.

En général, il nécessite peu de soins et un toilettage simple.
En dépit de sa babine pendante, le bouledogue français est un tout petit-petit molosse, qui affiche sa gentillesse.

Le caractère du Bouledogue français : moins féroce, cela n’existe pas

Il est un chien urbain par excellence : il n’éprouve ni le besoin de gambader en pleine nature, ni d’aboyer ou de baver, et se plaît en la compagnie des humains.

Il est même devenu le symbole des chiens de compagnie, qui raffole de jouer avec les enfants et même faire le clown.

Bouledogue français

De joyeux, il peut devenir paisible. Il devine l’humeur du moment et il s’y adapte.

Il est, du reste, très sensible à l’humeur de son maître. Une seule chose peut le contrarier : la jalousie. Il vous aime : c’est incontournable.

Ne l’envoyez jamais promener, sauf pour ses sorties quotidiennes, le temps de se dégourdir les pattes, sans verser dans l’endurance excessive.

Comment bien éduquer le Bouledogue français

C’est un race de chien intelligente et facile à éduquer. Mais attention : c’est aussi un chien têtu et peu ponctuel lorsqu’il s’agit de tester les limites.

Une bonne éducation lui montre les bons comportements, corrige certains petits défauts et lui apprend à se socialiser pour qu’il devienne un chien équilibré à l’âge adulte.

Relativement facile à dresser, à condition de savoir être régulier et ferme, il faut un bon poignet de fer, mais dans un gant de velours, car il peut être très têtu. Ce trait de caractère est l’obstacle plus difficile à surmonter pour réussir à éduquer ce chien.

En plus de la fermeté et d’une éducation positive, il est bon d’adapter l’éducation à la personnalité du chien. S’il se met en colère rapidement, ne lui apprenez pas la même chose encore et encore comme vous le feriez avec un chien au tempérament plus souple et pragmatique.

En outre, il est parfaitement capable d’obéir, mais seulement s’il est de bonne humeur. Ce n’est pas l’une des races les plus adaptées au dressage à l’obéissance. Cependant, avec une bonne éducation, beaucoup de fermeté et une bonne dose de patience, on peut lui apprendre à répondre aux ordres.

Bouledogue français

Dès que le chiot a 2 mois vous pouvez commencer le dressage et continuer tout au long de sa vie. Si la formation doit être adaptée à son caractère, cependant, certains enseignements généraux s’appliquent dans tous les cas :

  • Propreté : si vous accueillez un chiot, il est important de lui apprendre où il doit faire ses besoins. Il ne le devinera pas de lui-même : c’est au patron de lui montrer le lieu, de l’encourager à s’y rendre et de le féliciter lorsqu’il y parvient. Cet enseignement est essentiel et s’acquiert souvent très rapidement.
  • Des ordres simples : pour la sécurité de votre chien et pour une vie commune paisible, il doit apprendre à répondre aux ordres de base et à connaître sa place dans la maison. Il doit comprendre la signification des mots « non » ou « stop », par exemple. Pour accélérer l’apprentissage, vous pouvez accompagner les mots de gestes. Et peut-être aussi utiliser des snacks pour chiens qui l’inciteront à bien exécuter des tâches afin d’être récompensé.
  • Comportement : marcher en laisse n’est pas inné, tout comme courir vers vous quand vous l’appelez ou s’arrêter sur le trottoir. Son éducation doit également lui apprendre à faire face à vos éventuelles absences. Ce chien ne supporte pas du tout la solitude et adopte souvent un comportement destructeur en cas d’anxiété ou d’ennui. Il est préférable d’habituer le chiot très tôt et de lui apprendre à être seul.
  • Jeux : c’est un excellent moyen de créer un lien fort avec le chien et, en même temps, de renforcer son processus d’apprentissage de manière ludique. Le frisbee ou la balle sont parfaits pour apprendre à votre chien à répondre aux ordres. Et comme il aime l’attention de son maître, il appréciera certainement ces moments passés ensemble.

En général, son éducation a besoin de persévérance, fermeté et amour. Le chiot qui mange tous les objets, par exemple, doit corrigé le plus rapidement possible, afin qu’il ne reprenne pas cette habitude et comprenne bien qu’il ne doit pas le faire. Comme de nombreuses autres races, il aime être récompensé et recevoir des éloges.

Est-ce que le Bouledogue français aboie beaucoup

Il n’aboie pas, il ne hurle pas, mais il grogne. C’est un chien extrêmement calme, qui n’aboie que lorsque c’est nécessaire, et qui est vraiment très fidèle à son maître, mais qui peut parfois être impatient.

Il n’aboie que lorsqu’il cherche l’attention de son maître, lorsqu’il joue ou s’il y a des intrus dans la maison. Mais même dans ces circonstances, il n’aboiera pas de manière excessive. Quand il obtient ce qu’il demande, il arrête d’aboyer.

Est-ce que le Bouledogue français est intelligent ?

Calme, amical, égocentrique, extraverti, aime aussi jouer avec les enfants. C’est un chien confiant, joyeux mais têtu qui n’aime pas être ignoré. Il est également intelligent et peut obtenir ce qu’il veut de son propriétaire mais toujours extrêmement orienté vers la famille.

Où faire dormir son Bouledogue français

Compte tenu de la nature de ces chiens, il est préférable d’avoir un panier plutôt qu’une niche, et il est important que sa taille soit proportionnelle à la taille de l’animal aux différents stades de sa croissance.

Il est inutile de prendre un panier trop grand car cela le prive du confort nécessaire. Il doit dormir dans une panier proportionné, où il pourra se blottir confortablement et s’entourer en même temps de sa propre chaleur corporelle.

Bouledogue français

Ce chien dort paisiblement, mais il faut tenir compte de son caractère.

  • Panier. Un panier en tissu, s’il a des tendances destructives, vous obligera à le remplacer en peu de temps.
  • Matériel. Un panier en plastique, plus solide, aura l’avantage d’être facile à nettoyer et à transporter. Il peut être un peu inconfortable, mais une couverture ou des coussins résolvent le problème. Le matériau à éviter est l’osier : il est trop facile à grignoter et à casser avec les dents, et s’il est avalé, il peut provoquer une occlusion intestinale ou des épisodes d’étouffement, avec des risques sérieux pour la santé de votre chien.
  • Endroit. Où vous placez son panier fera également une différence. Dans le hall d’entrée ou le couloir, le passage de personnes le perturbera, de même qu’un endroit où l’air circule trop ou qu’il fait trop froid. Un coin du salon est préférable, mais pas trop haut et difficile à atteindre. N’oubliez jamais de mettre un bol d’eau fraîche et quelques jouets à portée de main. Même si son tempérament est doux, il peut s’irriter s’il est réveillé brusquement. La chambre à coucher n’est pas idéale, car on peut provoquer un attachement excessif et une anxiété de séparation. Il est un chien très attaché à son propriétaire et il est donc possible que cette habitude augmente les chances d’apparition de ces troubles. La hiérarchie au sein du foyer peut également être mal comprise. Il est toujours préférable d’éduquer le chien à dormir seul et de ne lui permettre d’enfreindre la règle que plus tard.

Bouledogue français : alimentation recommandée

Le régime alimentaire du bouledogue français doit être suivi avec beaucoup d’attention.

Étant un chien très curieux et gourmand, il mangera n’importe quoi, vous devez donc faire attention à ce qui se passe sous son museau.

Tout d’abord, il faut savoir que le régime alimentaire d’un bouledogue français – qui achève pratiquement sa croissance au cours de sa première année de vie – prévoit trois repas quotidiens jusqu’à l’âge d’un an et deux repas à partir de la deuxième année, calibrés également en fonction du niveau d’activité de votre chien.

Ensuite, comme pour les autres races de chiens, si nous choisissons des croquettes, essayons de choisir des produits de qualité.

Les aliments industriels ont plusieurs mérites (apport nutritionnel équilibré, facilité de stockage et de dosage), mais les aliments de mauvaise qualité sont composés d’ingrédients que vous ne voudriez jamais donner à votre chien.

Quelles croquettes choisir pour votre Bouledogue français ?

En principe, privilégiez ceux qui ont une teneur plus élevée en viande et moins en céréales. En général, ce sont les croquettes qui coûtent plus cher, de marques ayant une bonne réputation comme celles indiquées ci-dessous.

N’oubliez pas non plus d’humidifier un peu les croquettes avant de les servir, votre petit bouledogue appréciera.




Élevage du Bouledogue français : quel chien choisir et comment ?

Il est rustique. Attention cependant à lui nettoyer ses grands yeux et ses oreilles pointues. Épargnez-lui également la chaleur : en raison de son museau plat, il pourrait en avoir des problèmes respiratoires.

Gentil, le bouledogue a son petit caractère : faites-lui bien comprendre, de vous ou de lui, qui est le dominant.

Apprenez-lui aussi la propreté, et à rester seul à la maison. Il en est rapidement capable.
Et aussi : fabriquez votre collier répulsif naturel pour chien et chat

Comment acheter un bouledogue français ?

La meilleure façon de certifier son fameux pedigree est son inscription au LOF. Avant son acquisition, demandez :

  • Son inscription au LOF
  • Un certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire

Quel est le prix du Bouledogue français

Le prix  varie entre 1000 et 1500 euros. Mais il arrive que des dons soient proposés : en ce cas, vous devrez tout de même vous acquitter des frais de vaccination et tatouage.

Plus d’info

D’autres conseils pour les chiens d’agrément et de compagnie :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page