Animauxfeatured

Boule de graisse pour oiseaux, un atout pendant l’hiver

L’hiver est une saison rude pour nos amis volants. Les oiseaux doivent en effet dépenser beaucoup d’énergie pour maintenir leur température corporelle alors que leur nourriture se fait rare. Pour les aider à passer l’hiver, vous pouvez confectionner une boule de graisse.

A savoir avant de se lancer

Une boule de graisse est un bon moyen d’aider les oiseaux à passer l’hiver. Rappelons que la saison hivernale peut être fatale pour les volatiles les plus faibles. De plus, leur fournir ce petit coup de pouce ne remettra pas en cause l’écosystème de votre jardin.
MAIS ces boules de graisse doivent seulement être données à partir des premières gelées et ce jusque mars. A partir de mars, les oiseaux peuvent de nouveau trouver les végétaux et insectes pour subvenir eux-mêmes à leurs besoins.
A garder en tête : la mise à disposition d’eau pendant l’hiver est tout aussi importante que l’apport de calories. Veillez donc à proposer un petit récipient rempli d’eau aux oiseaux. Idéalement, remplissez-le d’eau tiède deux fois par jour.
Boule de graisse : pour nourrir les oiseaux pendant l'hiver
Boule de graisse : pour nourrir les oiseaux pendant l’hiver

Boule de graisse pour oiseaux à faire soi-même

Il est très facile de réaliser une boule de graisse. La rédaction de Toutvert vous explique tout dans la suite de cet article.

Boule de graisse pour oiseaux : quel support ?

Plusieurs types de supports existent. Il faut simplement veiller à ce que les contenants ne représentent aucun danger pour les oiseaux. Vous pouvez par exemple prendre des petits troncs en bois percés ou encore des demi-noix de coco vides.

Boule de graisse pour oiseaux : notre recette

Il existe différentes recettes pour confectionner une boule de graisse pour oiseaux. Afin de préserver au mieux la santé de nos amis ailés, la recette proposée ici reprend les ingrédients préconisés par la Ligue pour la Protection des Oiseaux.
Les doses sont à adapter en fonction de la quantité que vous voulez faire :
  • 1 cc de graisse végétale (par exemple : végétaline, margarine, suif)
  • 1 cc de cacahuètes broyées ou beurre de cacahuètes non salé
  • 1 cc de flocons d’avoine
  • 1 cc de graines de tournesols bio
  • 1 cc de raisins secs
  • 1 cc de farine de maïs

Les ingrédients ci-dessus ne doivent pas contenir d’additif, de sel ou encore de l’huile palme.

Mélangez tous les ingrédients dans un récipient. Formez une boule que vous mettrez au réfrigérateur ou dehors s’il fait assez froid pendant quelques heures. Il faut attendre que la graisse se solidifie.  Alternativement, vous pouvez badigeonner le mélange obtenu précédemment sur une pomme de pin suspendue à un arbre. Ainsi les oiseaux ne seront pas déboussolés !

Astuce : placez un petit bout de bois attaché à une ficelle à l’intérieur de la boule (en laissant la ficelle bien dépasser de la boule) avant de la mettre au frais. Elle sera ainsi facile à suspendre dehors.

Où les accrocher ?

Une fois confectionnée, accrochez votre boule de graisse dans un arbre, en hauteur et à l’abri des prédateurs. A défaut, placez-la dans une mangeoire.

Boule de graisse oiseau : un danger ?

La Ligue pour la Protection des Oiseaux ne signale pas de danger particulier sur l’utilisation des boules de graisse. Elle déconseille cependant l’utilisation de filets.

Boule de graisse : pour nourrir les oiseaux pendant l'hiver
Boule de graisse : pour nourrir les oiseaux pendant l’hiver

 

Boule de graisse pour oiseaux faut-il enlever le filet ?

Bien que les accidents soient rares, il est préférable de retirer le filet qui entoure les boules de graisse pour oiseaux.

Boules de graisse pour oiseaux sans filet

Il est préférable d’éviter de confectionner ou d’acheter des boules de graisse avec un filet. Celui-ci pourrait piéger les pattes et le bec des volatiles et les blesser.

En savoir plus

Les oiseaux vous intéressent ? La rédaction de Toutvert vous recommande également :

Marjorie Tourette

Née en novembre 1990 dans les Vosges, Marjorie est partie vivre à Nancy puis à Grenoble pour faire ses études. Elle a obtenu un Master en coopération internationale afin de pouvoir travailler dans le secteur associatif. A l’issu de ses études, elle a travaillé dans diverses organisations, notamment en lien avec le commerce équitable, le développement rural et la protection de l’environnement. Elle aime à croire que chacun à son échelle peut agir pour transformer nos modes de vie consuméristes en modes de vie plus durables.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer