Bien-être et santé

Le bouillon-blanc : tout savoir sur la molène

Le bouillon-blanc est une plante bisannuelle utilisée pour soigner les affections respiratoires et la toux. Aussi connue sous le nom de molène, cette plante a également des vertus anti-inflammatoires et apaisantes qui aident à soulager les maux de ventre et les maux de gorge.

Le bouillon-blanc se caractérise par une longue tige droite et cotonneuse pouvant atteindre 1 à 2 mètres de hauteur. Ses feuilles sont grandes, dentelées, de forme ovale et recouvertes de poils blanchâtres. Les fleurs sont jaunes doré et grandes.

Le bouillon-blanc est donc une belle plante, mais outre son esthétisme, elle a aussi de nombreux bienfaits sur la santé. Mais quels troubles peut-elle soigner ? Comment l’utiliser ? Voici comment cette plante peut vous soulager et comment elle peut être consommée.

Quels sont les bienfaits du bouillon-blanc ? 

Le bouillon-blanc peut être utilisé en usage interne et externe. Cette plante a donc de nombreuses propriétés.

En usage interne, les vertus du bouillon-blanc sont :

  • Antitussif : cette plante est efficace pour soulager la toux.
  • Émolliente : le bouillon-blanc aide à soulager les spasmes et les inflammations.
  • Expectorantes : cette plante est bénéfique pour traiter certaines affections des voies respiratoires comme les trachéites, les laryngites, les bronchites ou encore les extinctions de voix.

Le bouillon-blanc peut aussi être utilisé pour traiter les cystites aiguës. Ceci est dû à ses vertus diurétiques qui favorisent l’élimination des liquides. Cette plante favorise également l’endormissement.

Bouillon-blanc : lumière sur ses nombreux bienfaits
Bouillon-blanc : lumière sur ses nombreux bienfaits

En usage externe, le bouillon-blanc peut être utilisé comme apaisant et cicatrisant. Dans le premier cas, cette plante aide à soulager les démangeaisons ressenties dans la bouche et sur la peau.

Sa propriété cicatrisante fait de cette plante une bonne solution pour soulager les otites et les hémorroïdes. Si vous souhaitez profiter de cet effet, faites macérer les fleurs dans de l’huile d’olive.

Les contre-indications et effets indésirables de cette plante

Le bouillon-blanc peut être consommé de plusieurs façons (voir ci-dessous) et pour les infusions et décoctions, le liquide doit être bien filtré. En effet, les fleurs contiennent des poils pouvant être irritants une fois ingérés.



En ce qui concerne les contre-indications, cette plante est déconseillée chez les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes et qui allaitent leur enfant (selon l’Agence européenne des médicaments).

Pour ce qui est des effets indésirables, aucun n’a été répertorié à l’heure actuelle. Idem pour les interactions avec des médicaments et autres plantes médicinales.

Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France
Prix mis à jour le 30-10-2020 à 3:00 AM.

Comment utiliser le bouillon-blanc ?

Le bouillon-blanc se consomme principalement en tisane : pour la préparer, faites infuser entre 3 et 4 cuillères à café de fleurs séchées (soit 1.5 – 2 g) dans une tasse d’eau chaude. Laissez infuser 15 minutes et buvez une tasse de votre tisane trois à quatre fois durant la journée.

Pour une version plus originale, voici une autre idée de préparation : ajoutez deux cuillères à soupe de fleurs séchées, 3 cuillères à soupe de graines de fenouil, 2 cuillères à soupe de feuilles de menthe poivrée et mélangez. Versez une cuillère à soupe de ce mélange dans une tasse d’eau bouillante, faites infuser 10 minutes, versez un peu de miel et dégustez.

Le bouillon-blanc se consomme aussi en décoction. Pour la préparer, faites bouillir 10 g de fleurs séchées dans 300 ml d’eau. Une fois prêtes, appliquez ce mélange sur la partie du corps concernée.

Le bouillon-blanc est également disponible sous forme de gélules : prenez trois gélules et leurs prise doit se faire avant de manger.

En teinture, cette plante peut aussi être prise. Pour cette version, prenez entre 1 et 4 ml le matin, midi et soir. En cas de doute, lisez les instructions données par le fabricant et suivez-les !

Les diverses préparations du bouillon-blanc
Les diverses préparations du bouillon-blanc

Le bouillon-blanc peut être utilisé en cataplasme pour soulager les hémorroïdes, engelures ou eczéma. Pour vous le préparer, faites bouillir dans du lait des fleurs séchées.

Enfin, cette plante peut être trouvée sous forme de sirop.

Où trouver le bouillon-blanc ? 

Vous pouvez trouver du bouillon-blanc en parapharmacie, mais aussi en herboristerie. Vous pouvez également en acheter sur internet.

Vous pouvez aussi le cultiver. Si cela vous tente, voici quelques conseils :

  • La période de plantation a lieu au printemps.
  • Le sol doit être bien drainé et calcaire.
  • La plante doit être plantée dans un lieu au soleil.

Le bouillon-blanc ne demande pas beaucoup d’entretien : enlevez simplement les fleurs fanées pour faciliter la floraison.

Si vous souhaitez découvrir plus de plantes médicinales

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

  • Plantes médicinales : bien les connaître pour bien les utiliser
  • Mélisse officinale : pas seulement une plante médicinale.
  • Alfafa : une plante médicinale à découvrir pour un usage quotidien.
  • Agripaume : une plante reconnue pour soigner certains maux.
  • Guimauve officinale : une plante aux nombreuses propriétés médicinales.
  • La verveine : une plante aux nombreuses vertus médicinales.
  • Aspérule odorante : une plante parfumée aux nombreux effets.
  • Aubépine : la « plante du cœur » contre le stress et l’insuffisance cardiaque.
  • Vipérine : une fleur qui renferme bien des secrets.
  • Erysimum : la plante pour les extinctions de voix et les enrouements.
  • Passiflore : la plante digne des moines guérisseurs.

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer