Techno

Découvrons quelques applications des fours solaires

Carton de pizza et papier aluminium : le four solaire made in USA

Four solaire : pour produire de l’énergie, pour le chauffage, mais aussi pour cuisiner, découvrons-les ensemble.

Alternative aux fours traditionnels

Les fours solaires sont une alternative aux fours traditionnels. Ils sont souvent utilisés dans les zones les plus pauvres en raison de l’absence d’électricité et de gaz qui sont, généralement, les sources d’alimentation des fours.

Grâce aux rayons solaires et à l’utilisation d’une boîte revêtue de papier aluminium, il est possible de cuire n’importe quels aliments tout en respectant l’environnement.

Dans ce cas, pourquoi ne pas en diffuser l’utilisation au vu des bons résultats obtenus ?

Deux étudiants américains, Edward R. Murrow et James Madison, ont mis sur pieds une sympathique exposition d’inspiration écologique en face de l’Union Square Greenmarket, à New York.

SUR LE MÊME THÈME : Acheter en vrac, un geste vertueux pour le porte-monnaie comme pour la planète

En se servant de boîtes en carton de pizza et de papier aluminium, ils ont créé de véritables petits fours solaires.

Le papier noir est utilisé pour revêtir les parois et le fond de la boite de manière à favoriser l’absorption de la chaleur. La partie ouverte de la base, elle, a été recouverte d’un film plastique transparent afin de maintenir la chaleur générée à l’intérieur.

Les étudiants ont testé en direct, avec l’aide d’un thermomètre, le niveau de température atteint et ce fût réellement impressionnant quand la température s’est élevée jusqu’à 100°C avec le soleil de midi

En plus de la collection de fours solaires, les jeunes hommes ont présenté une maquette imaginant New-York si elle investissait exclusivement sur les énergies renouvelables. La maquette a été réalisée entièrement avec du carton récupéré de vieilles caisses.

La « grande pomme » a été enrichie d’îles piétonnières et d’espaces verts, de transports publics développés ainsi que de bâtiments munis de panneaux solaires et d’éoliennes. Les structures destinées aux activités commerciales ont, quant-à-elles, été imaginées avec des maisonnettes habitables sur les toits.



L’initiative de ces deux jeunes étudiants exprimant leur personnalité et leur propre créativité en réinventant un futur où l’on puisse vivre de façon plus durable est synonyme de révolution culturelle, spécialement aux États-Unis. Nous souhaitons que ces initiatives reçoivent la juste attention.

Pour le chauffage

Le four solaire d’Odeillo-Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), le deuxième plus grand du monde. Avec 2400 heures d’ensoleillement par an et ses 9130 miroirs, il peut atteindre 3500° C.

Depuis sa mise en service en 1969, il permet de tester des matériaux à haute température, pour des applications spatiales notamment.

Mais avec le réchauffement climatique et la hausse du prix du pétrole, il rayonne aussi, depuis 2003, par ses recherches sur la conversion de l’énergie solaire pour le chauffage, la climatisation ou l’électricité.

Chaud devant !

Pour en savoir plus

La rédaction de toutvert.fr vous conseille aussi :

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer