Alimentation

Le bleuet, fruit antioxydant par excellence

Très répandue en Amérique du Nord, découvrez les bienfaits de cette baie bleu-violet très sucrée

Le bleuet fruit bleuté (et non la jolie fleur des champs), est un fruit très apprécié pour son goût et ses atouts sur la santé. Très répandue au Canada, cette baie prend une place de plus en plus importante dans nos rayons européens !

Le bleuet, fruit cousin de la myrtille, nous vient du Canada

La bleuet est le nom commun du myrtille américain. Ces baies appartient à la famille botanique des Ericaceae, genre Vaccinium.

Les espèces les plus connues sont la myrtille, le bluet ou myrtille américaine et la canneberge.

Si la myrtille est le symbole des Vosges, le bleuet du Canada (à ne pas confondre avec le bleuet des champs) est originaire d’Amérique du Nord. Le bleuet est un peu à la myrtille ce que les Québécois sont aux Français : leurs cousins.

  • La myrtille (Vaccinium myrtillus), à la chair bleu-violet très sucrée, est l’espèce la plus répandue en Europe du Nord où la plante pousse spontanément dans les forêts de châtaigniers, de hêtres et d’épicéas entre 900 et 1 800 m d’altitude ; en France on la trouve dans les Alpes et les Vosges.
  • La myrtille américaine ou bleuet (Vaccinium corymbosum) est l’espèce spontanée, venant et répandue en Amérique du Nord et qui n’a été importée que plus tard en Europe. Elle a une chair verdâtre et est plus résistante que la myrtille, à tel point qu’elle pousse même à des températures inférieures à -30°.
  • La canneberge (Vaccinium macrocarpon), également connue sous le nom de cranberry, est un fruit à la peau rouge et au goût plus acidulé que les précédents.

Le bluet pousse par grappes sur des arbustes plus hauts, son fruit est bleuté, et a contrairement à la myrtille, une pulpe blanche.

bleuet

Bien que le bleuet fruit ait depuis longtemps traversé l’Atlantique, le Canada en reste le plus gros fournisseur au monde.

Une baie tardivement cultivée en raison de son abondance à l’état sauvage. Et qui, outre son attrait gustatif, suscite un regain d’intérêt en raison de ses remarquables vertus antioxydantes.

Le bleuet fruit sauvage

Le bleuet sauvage est le nom commun sous lequel est connu le bleuet à feuille étroite (Vacciniums angustifolium).

Cette baie proche de la myrtille (Vacciniums myrtillus) est très apprécié en Amérique du Nord, mais peu moins connue en Europe.



Bleuets et myrtilles sont de la même famille, du même genre, mais de deux espèces différentes.

La cueillette des bleuets

Pendant la saison de la récolte (juin – juillet – août) des bleuets vous pouvez faire aussi de la cueillette. Le principe est simple : ‘on paie ce qu’on cueille’ directement au producteur.

Voici un moyen incontournable pour renouer un contact avec la nature, passer un bon moment, faire de belles rencontres et économiser de l’argent. Vous achèterez les fruits récoltés selon leur poids.

Récolter soi-même des fruits est une façon différente et bon marché d’obtenir des fruits frais, surtout les plus chers comme les baies et les myrtilles. Elle peut être réalisée sur le lieu de production directement par le consommateur. Elle est appelée donc auto-récolte ou auto-cueillette, c’est-à-dire la récolte des fruits directement sur la plante qui les produit.

Le consommateur économise sur le prix d’achat et l’entreprise sur les coûts de récolte, et souvent une partie des fruits est consommée pendant la récolte ! De plus, l’auto-récolte donne au fruit une sécurité maximale car il est exempt de toute contamination ultérieure liée à sa distribution et à sa vente au détail.

bleuet

A vous de trouver un lieu de cueillette proche de chez vous !

Les bienfaits du bleuet

Ses bienfaits ne se limitent pas à la prévention des infections urinaires : ce petit fruit bleu est également utile pour la santé du cœur et de la mémoire. Découvrez pourquoi !

Le bleuet : une baie anti-oxydante

La pigmentation des fruits est due à la présence de flavonoïdes, famille de molécules propres au règne végétal.

Il existe environ 6 000 flavonoïdes différents. Retenons que, plus un fruit est coloré, plus il est riche en flavonoïdes.

Or, ces flavonoïdes sont des antioxydants. L’oxydation est cette réaction qui transfère des électrons depuis une substance vers un agent oxydant, libérant au passage, des radicaux susceptibles d’entraîner des réactions en chaînes destructrices.

Principalement cancers, maladies cardiovasculaires, maladies chroniques inflammatoires.

Les antioxydants ont la propriété de stopper l’action des radicaux libres. Le flavonoïde le plus intéressant pour l’être humain est l’anthocyane, dont plus le bleuet est mûr, plus il en est riche.

L’anthocyane est bénéfique pour l’acuité visuelle, ou encore pour la récupération du sportif, car il augmente la VO2max, la consommation maximale d’oxygène.

bleuet

De plus, il semble que les antioxydants présents dans ces petits fruits contribuent à ralentir le processus de vieillissement cellulaire, à améliorer les capacités cognitives et, en général, l’activité cérébrale.

Le bleuet : ses vertus anti-cellulite

Elles sont très riches en vitamine C, utile pour renforcer les capillaires, c’est pourquoi elles contribuent au bon fonctionnement de la circulation sanguine.

Comme on le sait, l’apparition de la cellulite représente un problème non seulement métabolique et hormonal, mais aussi circulatoire, et les capillaires présents dans les membres représentent le lieu « idéal » pour la formation de ce qu’on appelle la « stase circulatoire« . Les toxines produites par le métabolisme cellulaire ne sont pas correctement évacuées du système circulatoire, et par conséquent, les tissus reçoivent moins d’oxygène.

Le mélange de substances contenues dans les bleuets (également valable pour les autres baies bleues et rouges) – vitamines des groupes A et C, acide citrique et manganèse – est nécessaire pour renforcer les parois capillaires et améliorer également la circulation sanguine.

Bleuet : calories et propriétés nutritionnelles

La consommation de ces petits fruits augmente d’année en année en France, tant frais que congelés, déshydratés et sous forme des jus, de confitures et de yaourts.

Les bluets ont une teneur de 47 Kcal pour 100 g (à la fois frais et surgelés) et représentent une bonne source de vitamines et de minéraux. Leur portion recommandée est de 150g de produit frais.

Grâce à leur composante aqueuse, qui dépasse 85 % de leur poids, et à la quantité des fibres alimentaires, elles sont considérées comme un aliment rassasiant par rapport à leur apport calorique limité.

Comment consommer le bleuet ?

Le bleuet est un tel gage de santé, que l’on serait en faute de s’en priver. La meilleure saison est l’été, qu’il provienne d’Outre-Atlantique ou désormais, des Vosges.

Il est un fruit polyvalent en cuisine : vous pouvez le cuisiner de nombreuses façons différentes, toutes délicieuses.

bleuet

Il peut être la base de délicieuses préparations pâtissièresconfiture, plumcakes, muffins ou la garniture du fameux cheesecake – ou en accompagnement de recettes savoureuses, par exemple sous forme de confiture.

Mais la myrtille est aussi le fruit classique du petit-déjeuner, merveilleusement trempée dans du yaourt grec ou du yaourt classique, ou encore dans une salade de fruits ou dans une tisane detox.

Des traditionnelles tartes, sorbets, coulis et confitures, jusqu’au chutney, accompagnement de salé et sucré. Sans oublier le fruit frais ! Vous avez l’embarras du choix !

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert.fr vous propose :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer