Alimentation

La blette ou bette, un légume très méridional qui peut être préparé de différentes manière, et bénéfique à la santé !

Plante herbacée très consommée comme légume, la blette appelée aussi blette ou poirée est originaire du bassin méditerranéen et d’Europe de l’Ouest. Elle appartient à la même famille que les épinards et que la betterave.Faisons le point dans cet article : description, bienfaits, contre-indications et conseils d’utilisation sont expliqués en détails.

La blette est une plante qui se cultive partout en France. Ce qu’on aime chez elle ? Ses longues feuilles et ses côtes charnues qui selon la variété, changent de couleur.

Mais outre son aspect « esthétique », la blette est également une plante reconnue pour ses propriétés et ses avantages sur la santé.

Blette : le légume

La bette est une plante herbacée cultivée pour ses longues feuilles vertes. Sa tige est blanche et peut atteindre 2 mètres de hauteur. Cette dernière est d’ailleurs surnommée côte ou bette à carde. Elle est de la même famille (Chénopodiacées) que la betterave, l’épinard, le quinoa. Elle a les couleurs du printemps : tiges rouges à blanches qui découpent jusqu’aux nervures le vert éclatant des feuilles.

Ses parties utilisées en consommation sont la tige et les feuilles.

Aristote (384av.J.-C. – 382 av.J.-C.) voyait en la blette un objet artistique absolu et, à son époque, ses racines étaient utilisées en médecine.

La blette (qui signifie «rouge» en langue celtique), appelée ainsi poirée ou jotte en Suisse et bette en Belgique et au Québec, dans le Sud apparaît sur les marchés à partir de la mi-mars et c’est un des légumes incontournables de la cuisine niçoise.

Attention : les tâches noires ou brunes sur les cardes sont la marque d’une oxydation, qui indique quelles n’ont pas été cueillies récemment. On conserve les blettes crues entières, dans un torchon bien resserré, une bonne semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Blette rouge et jaune

En fonction de la variété, les bettes peuvent être vertes, blanches, jaunes, oranges ou rouges.

Il n’y a pas de différence entre la bette à carde rouge et jaune et celle blanche. Le goût et les propriétés nutritionnelles sont les mêmes. Ils font partie de la même famille, mais ils ne font pas vraiment partie de la même espèce. Cependant les propriétés les plus importantes ne changent pas de manière significative.



blette

Au jardin, que la plante soit en pleine terre ou en pot, la culture n’est pas difficile. C’est une plante rustique capable de s’adapter à de nombreux types de sols et de climats, il suffit de trouver une place en plein soleil et de l’arroser constamment.

Il faut éliminer tout simplement les mauvaises herbes qui peuvent apparaître autour du lit de semence. Cultiver la blette rouge donne d’excellents résultats. Voici quelques conseils d’entretien :

  • choisissez des récipients d’un diamètre de 30 cm ou plus qui sont tout aussi profonds, afin que les têtes puissent pousser facilement et sans restrictions.
  • la chaleur de l’été favorise leur développement et il ne faut pas longtemps pour qu’une plante soit prête pour la culture.

Blette sauvage

La blette sauvage pousse spontanément dans les lieux inculte du sud de la France, près de la mer et des terres cultivées, mais aussi sur des sols argileux, jusqu’à 600 m d’altitude. Elle vient de la bette maritime, (famille Chenopodiaceae) originaire des côtes de la Manche, de l’océan Atlantique et de la Méditerranée. une Plante sauvage comestible aux feuilles légèrement amères et à la racine blanche et filandreuse

C’est une plante annuelle ou vivace, similaire aux blettes cultivées. Ses feuilles légèrement amères ont la racine blanche et filandreuse et se terminent par un épi de petites fleurs verdâtres.

La blette sauvage est riche en vitamines, calcium, fer et phosphore. La cueillette se fait en hiver, avant que la plante ne soit montée, pour que le feuilles et côtes soient bien tendres et craquantes.

blette

Au goût plus savoureux et plus fort que les blettes cultivées, la sauvage peut etre mangée bouillie, assaisonnée d’huile et de citron, ou frite avec de l’ail, du piment. Les feuilles et les tiges hachées peuvent être ajoutées aux soupes de pour les rendre plus savoureuses.

Blette : propriétés

En utilisation interne, la blette a plusieurs propriétés : émollientes, laxatives, adoucissantes, antioxydantes et rafraîchissantes.

En effet, les feuilles peuvent être utilisées en cas d’inflammation des voies urinaires, mais aussi si vous souffrez de congestion de la rate ou de constipation. La bette aide ainsi à éliminer les déchets pour un transit intestinal en bon fonctionnement. Elle est donc intéressante pour les personnes souffrant de constipation, mais également pour celles faisant de la rétention d’eau.

Comme indiqué, ce légume est aussi un très bon antioxydant. En outre, cette plante aide le corps à lutter contre le vieillissement en neutralisant les radicaux libres. La bette est aussi bénéfique pour prévenir l’apparition de maladies liées au vieillissement et à certaines maladies cardiovasculaires.

blette

Outre ses diverses utilisations internes, la bette peut également être utilisée en usage externe. Elle est notamment indiquée pour traiter les ulcères, les mycoses et pour adoucir la peau. Elle peut aussi être utilisée pour soigner les croûtes de lait du nourrisson. Si vous souhaitez profiter de ces bienfaits, il est nécessaire de réaliser des cataplasmes avec les feuilles de bette.

Enfin, ses propriétés émollientes et adoucissantes sont quant à elles idéales pour adoucir la peau.

La bette a-t-elle des contre-indications ?

La bette n’a pas de contre-indications particulières, mais comme toutes les plantes médicinales, il est important de respecter les doses prescrites pour éviter un effet secondaire pouvant être important.

Blette : cuisson

Qu’on l’appelle blette, bette ou poirée, on la prépare de mille et une manières, selon les envies, goûts et préférences. Elle peut également être préparée de différentes manières et peut être intégrée dans des recettes : quiches, tourtes… ou cuisinée avec de la sauce comme de la béchamel.

Comme indiqué auparavant, seules les feuilles et la tige de la bette peuvent être utilisées.

  • Les feuilles se cuisinent de la même manière que les épinards : dans de l’eau bouillante.
  • Les côtes peuvent être cuisinées en gratin ou à la vapeur. Elles peuvent aussi être braisées.

Les recettes sont donc très nombreuses et selon les préférences, elles peuvent être préparées et assaisonnées de maintes façons.

On peut également la blanchir dans l’eau bouillante salée (de 3 à 5 mn) et la congeler. Les blettes peuvent également être consommées en jus. Là aussi, plusieurs recettes existent et dans certaines, d’autres légumes doivent être ajoutés.

Vous pouvez la consommer crue ou cuite : une feuille mixée avec du jus d’orange, une banane et du concombre, par exemple. Si vous souhaitez manger la blette crue, seules les feuilles peuvent être consommées (les côtes sont meilleures cuites).

Dernier conseil : le temps de cuisson des côtes est plus long que celui des feuilles. Il est donc conseillé de faire cuire ces deux parties séparément.

blette

Blette : saison

Les bettes se trouvent pendant toute l’année aussi bien en magasin que sur les étals de marché. Elle se récolte au potager de juillet à octobre.

Blette : culture

Pour les personnes le souhaitant, elles peuvent également être cultivées. Pour cela, voici quelques conseils de plantation :

  • La période idéale pour planter la bette est entre avril et mai.
  • Elle pousse mieux dans un sol riche en humus et lorsqu’elle est plantée en profondeur.
  • La zone doit être ensoleillée et l’arrosage régulier.

Les premières récoltes ont lieu à partir du mois de juillet jusqu’à l’apparition des premières gelées. Une fois récoltée, la bette doit être conservée au réfrigérateur pour que les feuilles gardent toutes leurs valeurs nutritionnelles et bienfaits.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi :

  • Plantes médicinales : bien les connaître pour bien les utiliser
  • Extracteur de jus : tous nos conseils pour bien choisir le vôtre
  • Plantes potagères : comment faire pousser vos légumes ?
  • Betterave : un légume aux multiples bienfaits et qui met de la gaieté dans les assiettes.
  • Réglisse : propriétés et bienfaits sur la santé.
  • Bardane : une plante médicinale au-delà des apparences.
  • Les propriétés et vertus médicinales de la camomille.
  • Le gingembre : ses vertus médicinales et culinaires.
  • La verveine : une plante aux nombreuses vertus médicinales.
  • Romarin : une herbe aromatique prometteuse, bienfaits et propriétés.
  • L’ortie : propriétés, bienfaits, contre-indications et recettes.

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer