Alimentation

Blender : l’ami du « do it yourself » au quotidien

Soupes, smoothies, le blender est ce petit appareil électro-ménager synonyme de « do it yourself » à base de produits frais de saison : sans y passer des heures et sans la pile de vaisselle ! De quoi bien le choisir.

Blender : origine

Avant tout, petit tour par le rayon vocabulaire : pourquoi choisir un blender ?En anglais, «to  blend » est synonyme de « to mix » : mélanger. Le mixeur est l’ancêtre du blender : autant s’équiper de ce dernier modèle, plus solide et plus efficace.

Plus solide ? Quels que soient son prix et sa marque, le blender est équipé d’un moteur plus puissant qu’un mixeur. Entre 250 et 1200 watts, contre un maximum de 300 watts pour un mixeur. Or, la puissance du moteur gouverne l’usage de cet ustensile qui démultiplie la palette culinaire, version «bonne pour la santé ».

Décidé pour un blender, face au rayon, lequel choisir ? Gardons en tête le moteur : ce «mixeur en mieux » fonctionne avec une lame de fond, qui broie ou hâche les aliments, puis les mélange.

Voici qui génère inévitablement un échauffement : si bien des préparations ne requièrent que quelques secondes de « mixage », certains blenders ne tiennent pas la minute.

Veillez à cette fameuse minute, vrai couperet dans vos préparations. Comment s’y repérer ? Plus un blender a de vitesses, plus il tient longtemps.

Le blender, l'ami du « do it yourself » au quotidien
Le blender, l’ami du « do it yourself » au quotidien

Le pichet, verre ou plastique ?

Le choix du pichet n’est pas non plus anodin. Tout d’abord, parce que vous allez le remplir, ensuite parce que vous allez le laver.

Choisissez le pichet correspondant à la bonne contenance – pour combien de personnes cuisinez-vous ? – sachant que le remplir au-delà de sa capacité le fait déborder. Ils sont tous gradués, de moins d’un litre à près de deux litres.

L’autre avantage d’un blender sur un mixeur, est qu’il chauffe une soupe en même temps qu’il en broie les légumes :

  • le verre conserve mieux la chaleur que le plastique.
  • il dure plus longtemps, car il est inaltérable, sauf à le faire tomber

Quant à laver le pichet, il est plus facile de rincer un récipient en verre qu’en plastique, que ce soit en machine ou sous le robinet : l’expérience est la même pour tous les récipients, le verre se lave plus facilement. De ce fait, il utilise moins d’eau.



Le blender, l'ami du « do it yourself » au quotidien
Le blender, l’ami du « do it yourself » au quotidien

Recette blender: les soupes de saison ? C’est si bon !

Il fait froid ? Au diable les soupes toute faites ou les préparations interminables. La plupart des légumes se marient très bien ensemble, soyez inventifs !

Au plus simple, prenez trois pommes de terre tout de même épluchées et quatre courgettes coupées en rondelles, ajoutez un doigt de crème fraîche s’il vous en dit et une pincée de curry voire un filet de jus de citron pour rehausser le goût, n’oubliez pas 70 centilitres d’eau : et le tour est joué.

Au blender, c’est prêt !

Il fait toujours froid ? Variez les plaisir ! Prenez 600 gr de carottes épluchées et coupées en rondelles, 100 gr d’oignons, 1 c.a.s. d’huile d’olive, Assaisonnez au choix avec du curry, de la coriandre, du curcuma, du fromage de chèvre. Vous voici devenu un chef !

Il ne va pas faire froid tout le temps… testez le smoothie aux 3 pommes vertes avec quelques branches de céleri et d’épinards frais, et un bol d’eau : original et riche en nutriments et fibres.

Des adolescents à la maison ? Faites-leur goûter le mélange bananes-figues-lait, vous les déshabituerez de leurs satanées barres chocolatées.

A l’infini, que les recettes au blender. Un tout en un seul récipient pour réaliser tant de recettes , salées, sucrées, mais avant tout imaginatives. Par grosses chaleurs, on peut y mixer des glaçons. Brrr ! En tous les cas, une bon ustensile pour facilement se blinder contre l’ennui gustatif.

Blender KitchenAid

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi:

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous vous conseillons aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer