Alimentation

Bio : la France 3ème consommateur au monde !

Les français soucieux de ce qu’ils ont dans leur assiette ? C’est ce que montre une étude qui place la France en 3ème position mondiale pour la consommation de nourriture issue de l’agriculture biologique, en valeur absolue.

Selon une étude menée conjointement par la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique (IFOAM) qui est une association internationale dédiée à l’agriculture biologique et l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL), les Français consomment une quantité importante de produits biologiques, ce qui place le pays en 3ème position.

QUELQUES ASTUCES INTÉRESSANTES : Manger bio et pas cher : c’est possible !

Juste devant la France (qui dépense 4.8 milliards de dollars en bio) se trouve l’Allemagne (8.3 milliards de dollars), devancée par les États-Unis consommant pour 26.7 milliards de dollars de bio annuellement. En 4ème position, on retrouve la Chine, puis le Canada et le Royaume Uni.

Ces données sont en valeur absolue à l’échelle d’un pays, mais lorsqu’on rapporte la consommation par habitant, alors c’est la Suisse qui passe en tête avec 177 euros dépensés en produits biologiques par personne !

A LIRE : Santé, environnement, diététique : 10 bonnes raisons de manger bio

Cette étude montre aussi que les surfaces cultivées dédiées à l’agriculture biologique sont de plus en plus importantes et que ce n’est pas là ou l’on consomme du bio qu’on en produit le plus ! C’est l’Océanie (Australie, Nouvelle Zélande…) qui cultive le plus de bio avec un peu plus de 12 millions d’hectares de terre.

Ensuite se positionne l’Europe avec 10 millions d’hectares, tandis que l’Amérique du Nord est elle loin derrière avec 2.8 millions d’hectares.

Adeline

Née en 1983 dans le sud-ouest de la France, Adeline a grandi à la campagne avant de partir à Toulouse, puis Paris, pour poursuivre ses études. Diplômée en sciences de gestion, elle travaille en Allemagne et en Angleterre puis regagne Paris. A la naissance de son premier fils, elle décide de changer de vie professionnelle et de s’orienter vers un domaine qui a plus de sens pour elle, à savoir l’écologie et le développement durable. En 2013, elle rejoint Toutvert où elle peut s’exprimer par la plume sur des sujets de l’économie verte qui lui sont importants. Elle crée en parallèle une activité de conseils et sensibilisation au développement durable (www.environa.eu). En 2016, elle devient rédactrice en chef et responsable éditorial de Toutvert France.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer