Bien-être et santé

Ginseng : les racines de la pharmacopée et médecine chinoise

Une plante médicinale originaire d'Asie orientale et d'Amérique du Nord

Le ginseng, son nom sonne bien au creux de l’oreille. Mais savez vous que ce légume de base de la cuisine coréenne, recèle de nombreuses vertus ? Ses bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer !

La plante du ginseng

Le ginseng (Panax Ginseng) est une plante originaire d’Asie du Nord qui appartient à la famille des Araliaceae. C’est une plante herbacée à feuilles caduques, vert foncé.

De petite taille (ne dépasse pas 30 cm de hauteur), a maturité, les racines mesurent environ 10 cm de long et ont un diamètre de 3 cm. C’est l’espèce la plus appréciée et cultivée pour ses vertus médicinales.

Elle n’atteint sa maturité qu’après 4 ans, et commencera à produire des tiges avec une fleur rouge et des capitules blancs, puis de petits fruits groupés, de couleur rouge vif.

La croissance des racines est lente, mais sinon c’est une plante facile qui ne craint pas particulièrement le froid ou les sols secs.

Culture du ginseng

Sa culture n’est pas difficile. Il est important de lui fournir un sol approprié et d’attendre patiemment que la racine arrive à maturité.

  • Le sol. Elle pousse bien aussi bien en pleine terre qu’en pot, mais elle craint la stagnation de l’eau, il faut donc choisir un substrat léger et bien drainé. L’idéal est de mélanger à parts égales du terreau pour plantes vertes et du sable, en créant une épaisse couche drainante au fond.
  • Exposition et climat. Il n’aime pas la lumière directe, qui peut provoquer des brûlures foliaires et entraîner une détérioration rapide. Il est conseillé de trouver une localisation assez lumineuse, mais pas en plein soleil, surtout l’après-midi ou dans une zone chaude. Il préfère les climats frais avec une bonne humidité ambiante, il pousse donc bien dans les habitats boisés et sur les hauteurs. Le froid est rarement un problème. Un ennemi est plutôt le vent : choisissez un endroit bien abrité.
  • Plantation. Plantez les racines ou les plants aussi bien en pleine terre que dans des pots à une profondeur d’environ 40 cm, en les espaçant de 25 cm et en les couvrant. Choisissez un pot large et d’au moins 40 cm de profondeur, muni de grands trous de drainage.
  • Soin. C’est une plante autosuffisante et rustique. Vous devez juste contrôler l’arrosage. Elle préfère que le sol soit légèrement humide. Elle perd complètement ses parties aériennes pendant la saison hivernale. Les pots, surtout dans les régions froides, doivent être placés contre un mur orienté au sud, à l’abri de la pluie, qui provoque la pourriture.
  • Ravageurs et maladies. Elle est très résistante mais elle craint la pourriture des racines et les escargots. Ils peuvent détruire toutes les parties de la plante, y compris les racines. Il est conseillé de la protéger avec des filets ou des appâts spéciaux, surtout au printemps et en automne.

Ginseng

  • Récolte. Pour récolter ses racines, il faut attendre au moins 4 ans après la plantation. Une plante mature a au moins 4 feuilles par racine : à ce moment-là, il faut attendre le jaunissement d’automne avant de poursuivre. Faites attention car les rhizomes endommagés pourrissent rapidement.
    Débarrassez-les de la terre avec une petite brosse et lavez-les soigneusement à l’eau courante.
  • Conservation. Les racines fraîches ne se conservent pas plus de 40 jours, au réfrigérateur. Les racines séchées (si elles sont placées dans des bocaux hermétiques à l’abri de la lumière) peuvent se conserver pendant plus d’un an.

Bienfaits du ginseng

L’appellation du ginseng « panax » provient du grec « pan » qui signifie « tout » et « akos » qui veut dire « remède » : littéralement, la panacée.

C’est à la racine de la pharmacopée asiatique : celle-ci ne cherche pas à soigner un organe en particulier, telle une pièce détachée, mais appréhende la santé de manière holistique.

Ginseng



Ses bienfaits, notamment ses principes actifs, ont fortement intéressé la médecine occidentale : mais les essais cliniques n’ont pas encore conclu à un effet patent sur une pathologie ciblée.

En revanche, son effet tonique reste parfaitement admis. Or, ce que l’Asie appelle tonifier le QI qu’est l’Énergie vitale, est similaire à notre effet adaptogène, fournir à l’organisme les moyens de répondre à un déséquilibre ou contexte nouveau, sans tomber dans la pathologie.

Tels sont les bienfaits du ginseng : fournir à l’organisme le tonus nécessaire pour apporter une réponse à un contexte nouveau, en restant en bonne santé. Le ginseng booste le système immunitaire, épargnant ainsi plus d’un déséquilibre.

S’il est avéré dans le cas d’une simple grippe, la pharmacopée asiatique ne néglige pas son rôle en cas de cancers, notamment du sein et de la prostate.

ginseng

Établir une liste exhaustive des maladies contre lesquelles le ginseng prémunit n’aurait pas grand sens : mais, il permet de lutter contre la fatigue physique et mentale.

Il améliore la capacité de concentration et la mémoire, au point que son rôle n’est pas exclu, par exemple, dans la lutte de la maladie d’Alzheimer.

De même, le fait de booster le système immunitaire est en soi excellent contre les inflammations, ponctuelles ou chroniques. Il est également un stimulant « vasomoteur », autrement-dit du calibre des vaisseaux sanguins.

Ginseng : est-il aphrodisiaque ?

Il a une réputation aphrodisiaque bien établie.

Le mix ginseng-gingembre

Elle peut être utile également en association avec d’autres plantes médicinales et épices comme le curcuma, les baies de goji et le gingembre.

Comment consommer le ginseng ?

Il est à la fois une plante médicinale et un légume. A chacun de choisir comment le consommer :

  • la version compléments alimentaires
  • les tisanes bien meilleures que les boissons énergisantes du commerce
  • la cuisine coréenne

Il peut être utilisé pour renforcer la mémoire, la concentration et lutter contre la fatigue.

Ginseng

Infusez 3 gr de racine de ginseng finement coupée dans 50 cl d’eau bouillante pendant 10 min. Filtrez et en buvez 1 tasse deux fois par jour et de façon ininterrompue pendant 20 jours-mois, pendant 3 mois max.

Contre-indications du ginseng

Le remède est contre-indiqué aux femmes enceintes, allaitantes, adultes souffrant d’hypertension, d’obésité, d’insomnie et en cas de traitement anticoagulant.

Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Il est bon, avant de commencer à l’utiliser, de consulter son médecin pour voir s’il peut y avoir des contre-indications ou des interactions avec les médicaments que l’on prend habituellement. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Vous ne devez jamais sous-estimer la puissance de cette racine : la dose maximale recommandée est de 2 grammes par jour, mais vous ne devez pas dépasser 70 jours consécutifs.

Ses effets secondaires les plus courants sont : tachycardie, nervosité, insomnie, maux de tête.

Où trouver le ginseng et à quel prix ?

Nous vous recommandons de l’acheter en pharmacie ou en herboristerie, où vous trouverez des professionnels qui pourront vous conseiller sur la meilleure formulation et les doses à prendre.

En général, il est vendu sous forme de racine entière fraîche ou séchée, de poudre ou de gélules. Vous pouvez trouver cette racine en poudre ou en gélules aussi en ligne.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page