Animauxfeatured

Le bichon maltais, un bijou conforme à ses origines

C’est presque une carte postale : le bichon maltais est cette miniature faite chien, au poil si soyeux qu’on a envie de le coiffer. Un chien de race « made in délicatesse ». Un pur produit de la Méditerranée.

L’histoire du bichon maltais, la Mare nostrum

Le bichon maltais a de la civilisation dans les pattes ! Importé par les Phéniciens qui en faisaient le commerce sur l’île de Malte, il doit néanmoins son nom de « maltais » à la cité antique de Sicile, « Mélita ».

Des statuettes de l’époque de Ramsès XI en Egypte, aussi bien que les écrits d’Aristote dans son «Histoire des animaux » puis de ceux de son disciple le naturaliste et philosophe Théophraste, attestent de la présence des bichons sur tout le pourtour de la Méditerranée depuis 3000 ans.

Le bichon maltais
Le bichon maltais
Une civilisation en soi, que le plus ancien des bichons : de fait, ce petit chien de compagnie était d’une grande utilité contres les rats dans les hangars des ports et surtout dans les cales des navires. D’où sa présence bienvenue dans les villes portuaires de la Méditerranée.
Le bichon maltais, un bijou conforme à ses origines
Le bichon maltais, un bijou conforme à ses origines

L’aspect du bichon maltais, un bijou très prisé

Alors, le bichon était considéré comme un « chien de luxe : on dirait aujourd’hui un signe extérieur de richesse. Quoi qu’il en soit, le bichon maltais est une « race pure », resté la copie-conforme de ses ancêtres.

A quoi ressemble-t-il ? D’apparence frêle – moins de 4 kilos pour tout au plus de 25 cm au garrot – il est très robuste. Ses proportions font penser à des canons grecs : « un tier-deux tiers ». Son tronc est plus long d’un tiers que sa hauteur de garrot !

Bien proportionné, et l’oeil rond très vif, le bichon maltais tient aussi sa réputation de son poil soyeux : 22 cm de long ! De quoi jouer à la poupée, avec cette soie fine et douillette. Demandez-vous pourquoi les Japonais en raffolent.

Le bichon maltais, un bijou conforme à ses origines
Le bichon maltais, un bijou conforme à ses origines

Le caractère du bichon maltais, qui vous aime plus que lui ?

A croire que son atavisme le porte à voir des dieux et déesses  : le bichon maltais est admiratif de vous au dernier degré. Ceci n’est pas une feinte : il est capable de vous regarder pendant des heures, le regard en dévotion.

Cette aptitude ne retire rien au fait que le bichon est tout particulièrement intelligent. Il lui arrive aussi d’être un brin provocateur. Ne vous moquez jamais de lui : il le comprend et se fera légitimement boudeur.



Mais l’essentiel est qu’il est joueur : entre son format et son caractère, il est idéal avec des enfants.
Un chien de garde, le bichon maltais ? Tout est plus grand que lui, mais ce n’est pas un lâche. Il vous avertit bruyamment de la présence d’intrus.

Comment l’élever ?

Très facile à élever, le bichon maltais a le poil long  : évitez-lui les nœuds fâcheux, par un brossage doux bihebdomadaire, une coupe régulière, voire un toilettage. Hormis cela, il vit longtemps.

Le bichon maltais est évidemment un chien de race. Même en cas de don, demandez, à vos frais :
Le certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
Le carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire.

Et assurez-vous qu’il s’agit bien d’un bichon maltais « LOF » (Livret des Origines Français).

En cas d’achat : environ 800 euros.

D’autres chiens d’agrément et de compagnie

Voici d’autres races de chiens que nous vous recommandons.

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer