Le berger des Pyrénées : très vif et ultra-câlin

Plutôt petit pour un berger, le berger des Pyrénées n’est pas en reste de vitalité. Et a une très bonne tête et c’est un très bon animal de compagnie. Voici notre guide.


L’histoire du berger des Pyrénées ? La Première guerre mondiale

C’est la Première guerre mondiale, qui a fait connaître le berger des Pyrénées au-delà de ses montagnes originelles : à partir de 1916, son flair et son habileté en font un excellent accompagnateur de patrouilles, puis un messager hors pair. Au point de servir d’agent de liaison.

Contrepartie de sa mise à contribution pendant le conflit, le berger des Pyrénées fut aussi l’une races canines alors la plus décimée. Il faudra l’intérêt que lui portèrent deux clubs amateurs pour perpétuer la race, qui devinrent l’actuel Réunion des amateurs de chiens pyrénéens (RACP).

Le standard du berger des Pyrénées fut stabilisé en 2009, et celui du berger des Pyrénées à poil court en 2001.




L’aspect du berger des Pyrénées, question de poil

Tant qu’à faire, il n’y a pas un, mais deux bergers des Pyrénées : tous deux de taille moyenne (guère plus de 50 cm au garrot) même si celui à poil long est légèrement plus petit. L’un et l’autre accompagnaient les troupeaux, pendant que le patou en assurait la garde. Question de format !

Comme son nom l’indique, le berger des Pyrénées à poil long arbore une robe laineuse et lisse fournie, de teinte fauve, grise alors tachetée de blanc au niveau du poitrail et des pattes, ou d’un noir uniforme.

Mais qu’il soit à poil long ou court, sa tête triangulaire est surmontée d’une « cadenette », houppette caractéristique du berger des Pyrénées. Quant au regard en amande, il reflète la vivacité de ce chien.

Le caractère du berger des Pyrénées, V comme volontaire

Ce chien est tout sauf une carpette avec des pattes. Très vif, il est également très volontaire et loyal, d’où son rôle de chien de travail. En outre, il est particulièrement intelligent.




Le berger des Pyrénées a aussi une grande faculté d’adaptation, ce qui est un trait de caractère essentiel : de bonne heure bien dressé, il adaptera son énergie à votre mode de vie. Il apprend rapidement, même s’il est un brin têtu.

Ainsi est-il un superbe chien de compagnie, notamment en présence d’enfants, du moment que vous ne bridez pas son besoin vital de dépenser son énergie. Il est aussi très câlin !

Élevage

En dépit de son relatif petit format, le berger des Pyrénées est de constitution solide : bien traité, il vit une bonne quinzaine d’années. Attention simplement à brosser le poil de votre spécimen à poil long, pour lui éviter des nœuds.

Autre point, avant de craquer : le berger des Pyrénées aboie, c’est sa nature. Réfléchissez avant, surtout si vous habitez en appartement.

Le berger des Pyrénées : très vif et ultra-câlin
Le berger des Pyrénées : très vif et ultra-câlin



Vous avez craqué ? Pourquoi ne pas privilégier un élevage dans le berceau de la race, ou bien en zone montagneuse ? En repérant un éleveur pas trop productiviste. Cela existe !

Dans tous les cas, et pour éviter les mauvaises surprises, demandez les attestations suivantes :

  • L’attestation d’inscription au LOF (Livret des Origines Français)
  • L’acte de vente rédigé à l’écrit et signé par les 2 parties
  • Le certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • Le carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire.

Son prix

La longueur du poil ne fait pas varier le prix du berger des Pyrénées  : de 300 à 800 euros, mais pas au-delà.

Autres races des chiens

Les autres chiens de type Pinscher, Schnauzer, Molossoïdes et chiens de montagne :




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre *