Bien-être et santé

La benoîte : antiseptique et anesthésiante à la fois !

La benoîte est une plante herbacée qui appartient à la famille des Rosacées. Reconnue pour ses propriétés astringentes et antiseptiques, cette plante permet de soulager les douleurs de la bouche, celles ressenties au niveau des dents, mais également pour traiter les diarrhées légères.

L’usage médicinal de la benoîte remonte à très longtemps (au XVIIe siècle environ), mais à l’époque du Moyen-Age, elle était également utilisée lors de cérémonies d’exorcisme !

Voici un article sur les benoîtes et leurs différents atouts santé !

Comment reconnaître la benoîte ?

Quelles sont les principales caractéristiques de cette plante ? 

La benoîte est donc une plante herbacée qui se plaît en montagne, dans les bois frais et sur les bords de cours d’eau. Les feuilles de cette plante sont résistantes et ses fleurs sont disposées en grappes ou seules.

La benoîte est également considérée comme la cousine du fraisier, car ses fleurs ont une forme similaire : en coupe composée de cinq pétales. En revanche, leur couleur diffère : celle des benoîtes sont jaunes et sont visibles sur de longues tiges pouvant mesurer 60 cm de hauteur. Ses fruits possèdent quant à eux des akènes crochus pouvant s’accrocher aux vêtements. Lorsqu’il est écrasé, le rhizome dégage une odeur de clou de girofle.

Pour la distinguer des autres plantes, la benoîte a d’autres caractéristiques propres : elle est poilue, sa racine est épaisse (jusqu’à 2 cm d’épaisseur) et ses feuilles sont divisées en pétioles.

La benoîte a également plusieurs appellations : benoîte officinale, l’herbe de Saint-Benoît, l’herbe du bon soldat ou la racine bénite.

Les diverses caractéristiques de cette plante
Les diverses caractéristiques de cette plante

Sa floraison a lieu durant le printemps, entre mai et septembre.



Quelques conseils de plantation

Si vous souhaitez planter de la benoîte, voici quelques conseils pratiques :

  • Sol : il faut qu’il soit drainé et s’il est pauvre, ajoutez du compost.
  • Exposition : au soleil, mais non en zone brûlante.
  • Entretien : au printemps chaque année, enlevez les feuilles sèches et régulièrement, pensez à retirer les fleurs fanées.
  • Rusticité : la benoîte peut résister jusqu’à -20°C, voire plus.

Les bienfaits de la benoîte sur la santé

Réputée pour ses propriétés astringentes, la benoîte permet de soulager les diarrhées légères et les douleurs gastriques. Elle peut aussi être utilisée contre les hémorragies, les hémorroïdes et les insuffisances veineuses. Contre les jambes lourdes également, la benoîte est aussi efficace. La benoîte est aussi prise pour atténuer une fièvre légère.

Cette plante peut également être utilisée pour traiter les troubles digestifs et pour favoriser l’appétit.

On peut aussi s’en servir pour soulager les céphalées et pour soigner les plaies.

Cette plante peut aussi être prescrite en utilisation externe, en particulier pour :

  • Les bains de bouche, gargarismes et en décoctions pour soulager les aphtes, les maux de gorge et de gencive.
  • Se laver : elle est efficace en cas de pertes vaginales.
  • Apaiser les douleurs dentaires.

Quelles sont les précautions à prendre quant à l’utilisation de la benoîte ? 

La benoîte doit être prise avec précaution et ses doses doivent être respectées, car un surdosage peut avoir des effets nocifs.

Si vous utilisez cette plante en décoction, il est important de respecter les doses prescrites par votre médecin.

Autre précaution à considérer : pour consommer ou préparer un remède à base de benoîtes, il est important de ne pas utiliser un récipient en fer.

Comment utiliser la benoîte ?

Cette plante peut être cueillie dans la nature, dans un jardin ou achetée directement en pharmacie. Une fois entre vos mains, vous pourrez l’utiliser de plusieurs façons :

  • En infusion : mélangez dans 150 ml d’eau une cuillère à café de benoîte. Laissez infuser 10 minutes et buvez trois tasses par jour maximum de cette boisson. Cette infusion vous soulagera si vous souffrez de diarrhées.
  • En décoction : prenez 30 g de benoîte et faites-la infuser dans un litre d’eau. Laissez infuser 10 minutes et utilisez cette préparation en gargarismes et/ou en bains de bouche.
  • En teinture-mère : pour cette version, il est important de suivre les instructions données par le pharmacien.
Comment utiliser cette plante médicinale ?
Comment utiliser cette plante médicinale ?

Côté cuisine

Outre ses vertus médicinales, la benoîte peut également être utilisée dans le domaine culinaire. En réalité, ce sont les petites racines de la plante situées autour du rhizome qui sont utilisées comme condiment de la même manière que le clou de girofle.

Ainsi, vous pouvez les intégrer dans des sauces qui accompagnent des poissons ou légumes, par exemple ou dans des boissons pour les aromatiser.

Pour en savoir plus

La rédaction de Toutvert vous conseille aussi : 

Julie Pilat

Née en 1991 à Lyon, Julie n’a jamais quitté sa ville natale. Diplômée d’une Licence en Langues étrangères (anglais et espagnol), puis d’un Master 2 « Management des Organisations et des Entreprises », elle s’est lancée en tant que rédactrice freelance en septembre 2016. Depuis toujours, elle est passionnée par l’écriture. Adepte également des produits bios et du développement durable, elle a réussi à combiner ses deux passions en devenant rédactrice web pour Toutvert en 2017. Durant son temps libre, elle aime voyager, lire, se balader au beau milieu de la nature et découvrir de nouveaux petits villages.

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer