Animauxfeatured

Le « Beagle » : un regard charmeur avec un caractère doux

Le « Beagle », sosie de Snoopy séduit depuis la nuit des temps ou presque. Il a beau être ordinaire, il est craquant ! Choisissez-le bien.

L’histoire du beagle, ce chien courant très revendiqué

« Chien courant » au sens d’ordinaire, telle est la traduction littérale de Beagle, longtemps synonyme de toute la vénerie à poils, lièvre, lapin. renard et même sanglier.

A-t-il été importé en Angleterre par les Romains ?

Il est anglais, veulent ses partisans d’outre-Manche ! Non, il est français, répliquent ceux qui lui attribuent sa venue à Guillaume le Conquérant.

La réponse est à la manière de la Fable des plaideurs : c’est outre-Atlantique, que le Beagle est désormais le mieux représenté il y figure au Top 5 des chiens préférés des Américains.

Le beagle
Le beagle
Prix conseillé EUR 12,90

Dans l’imaginaire, sa représentation va de sa version miniature – 25 centimètres – selon les faveurs d’Elisabeth Iere au XVIIème siècle, à Snoopy sous le trait de crayon de Schulz.

A mi-parcours, le très britannique Manuel des sports ruraux britanniques en fit la description en quatre versions, « medium”, « dwarf” (nain), fox ou terrier beagle.

Le « Beagle » : t'as de beaux yeux, tu sais !
L’aspect : plutôt Snoopy que la reine d’Angleterre

C’est vrai que le Beagle se dessinerait d’un coup de crayon : aussi haut que long, il entre dans un carré. Tout mignon avec son museau rond, ses grandes oreilles également arrondies et sa queue en sabre, il n’est pas du style figé ou pataud.

Son oeil vif lui confère même, dit-on, le regard le plus charmeur du règne canin : “T’as de beaux yeux tu sais !” Un chien courant pas exactement banal, bien proportionné et musclé.

Le caractère : définitivement charmeur

Le Beagle vous séduit en un clin d’oeil : cela fonctionne d’autant mieux qu’il n’y a pas l’ombre d’une duplicité. Foncièrement gentil, le Beagle est fidèle, affectueux et doux.

S’il aime jouer, il sait être le compagnon des personnes âgées autant que des enfants.



Intelligent et joyeux, il lui arrive de faire des bêtises quand il est encore un chiot mais en sachant se faire pardonner !

D’autant qu’il aime tous les mode de vie, en appartement ou à la campagne, pourvu qu’il soit à l’abri de l’humidité et de la pluie.

Le « Beagle » : t'as de beaux yeux, tu sais !

Élevage

Rustique, il vit plus d’une dizaine d’années, à la condition de veiller à l’hygiène de ses fameux yeux et de ses oreilles. Évitez également de trop le nourrir, afin qu’il ne fasse pas de gras inutile.

Avant de craquer pour celui de vos rêves, posez vous deux questions : voulez-vous votre chien « bien à vous », le chiot dont vous essuyez les charmantes bêtises ? Ou préférez-vous un chiot de 12 mois ?

Autre question, souhaitez-vous y mettre le prix ? Attention aux annonces trop alléchantes,d’élevages peu scrupuleux frontaliers de la Belgique. Enfin, préférez un Beagle d’éleveur, ou bien un don en vous renseignant bien sur le motif de celui-ci.

Le beagle NE
Le beagle
Prix EUR 17,00

Dans tous les cas, un don ne vous exonère pas non plus de demander :

  • attestation d’inscription au LOF (Livret des Origines Français)
  • certificat d’identification (tatouage ou puce électronique)
  • carnet de vaccination à jour et dument signé par un vétérinaire.

Prix du Beagle

Le prix est entre 600 et 900 euros auprès d’un éleveur, entre 300 et 600 euros auprès d’un particulier, sachant qu’un chiot est toujours plus onéreux qu’un chien adulte.

D’autres conseils pour les chiens de chasse

Voice les autres races des chiens de chasse :

Pascale

Née en 1960 à Dakar au Sénégal, Pascale est toujours un peu cet enfant qui a grandi au bord de la mer, même si elle vit aujourd’hui à Paris. Les obligations professionnelles de ses parents l’ont amené à voyager à travers le monde et à rejeter le matérialisme pour se concentrer sur l’humain. Quand elle arrive en France pour faire Sciences Po Paris, c’est un grand décalage qui l’attend. Elle conforte alors sa vision de la vie aux autres jeunes gens de son âge. Elle s’habitue à ce nouveau rythme, mais c’est la perpétuelle recherche du « reste du monde » qui la guide et la mène au journalisme. Elle découvre la radio, elle collabore d’ailleurs toujours à Radio Ethic, puis le média web. Ses domaines de prédilection : le sport, pour sa dimension d’échanges et partages, et l’écologie bien sûr. Elle la vit au quotidien en se déplaçant à bicyclette et trouvant toujours une astuce récup’ pour ne pas acheter neuf inutilement. Elle rejoint l’équipe de Toutvert.fr en 2016, dont elle devient rapidement un pilier central !

Nous vous conseillons aussi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer